High-Tech Jeux Vidéo Tests & Critiques 3

[Test] Lunettes Gaming Gunnar

test lunettes gaming gunnar

Les yeux rouges, qui piquent, en tant que joueur ou même en passant d’innombrables heures devant votre PC vous l’avez forcément expérimenté. Cette fatigue oculaire, la société Gunnar se propose de l’éviter en proposant toute une gamme de lunettes à destination gaming ou bureautique. J’ai pu tester le modèle Intercept Onyx et vous livre mes impressions.


La fatigue oculaire, pourquoi ?

Les avis divergent à ce sujet, mais certaines études indiquent que nos écrans libèrent une certaine quantité de lumière bleue. Cette lumière agirait sur notre cerveau et la production de mélatonine, directement responsable de notre cycle de sommeil.  En clair, même s’il fait nuit, la lumière bleue de l’écran stimulerait cette molécule et ferait croire à vos gentilles cellules grises qu’il fait jour. Ça, c’est pour la partie théorique. Pour la pratique, il est certain que la luminosité de nos écrans fatigue nos yeux, ce qui peut impliquer une sécheresse oculaire, des yeux rouges façon défonce et qui piquent, voire des maux de tête. Afin de contrer cet effet néfaste, des solutions existent. A commencer par le logiciel F.lux (téléchargeable ici, pour les curieux), que j’utilise depuis quelques mois, et qui filtre la quantité de lumière bleue émise par l’écran selon l’heure de la journée. Bien pratique, cette solution n’est hélas pas possible pour un joueur console. Intervient alors une deuxième solution, les lunettes Gunnar.


Les lunettes Gunnar, c’est quoi ?

La société Gunnar a développé tout une gamme de lunettes spécialisées afin de réduire les effets néfastes de la lumière de nos écrans. Les verres, de teinte jaune, filtrent la lumière bleue des écrans et les UV à 70% afin de limiter le stress visuel. Ils bénéficient en outre d’une légère correction (+0,2) permettant un effet de zoom. Aussi, le revêtement des verres empêchent tout apparition de buée ou de reflets. Les lunettes sont développées de manière ne pas être trop collées aux yeux, ceci facilitant le passage de l’air entre la monture et nos globes oculaires, et donc d’éviter la sécheresse. A noter qu’il est tout à fait possible de faire monter des verres correctifs à votre vue ! Tout ceci, c’est dans la théorie, voyons à l’usage.


Packaging et ergonomie

J’ai choisi de tester le modèle Intercept Onyx. La raison est simple, c’est le même design que mes lunettes de vue, des Rayban Wayfarer. Niveau packaging, Gunnar fait dans le sobre, avec une petite boîte en carton, une notice de garantie, la paire de lunettes et une pochette de rangement. Pour un véritable étui, il faudra repasser à la caisse.



test lunettes gunnar

Concernant le design des lunettes, c’est une franche réussite. Malgré son aspect plastique, la monture respire la solidité. Plus grande que le design de Rayban qui l’a forcément inspiré, elle n’en reste pas moins un accessoire au look plutôt chouette qui conviendra à de nombreux joueurs. Côté revêtement, rien à redire, c’est lisse, propre et doux au toucher. Les branches, plates, devraient se faire oublier malgré le port d’un casque. Petit point sympathique, le logo Gunnar est gravé sur l’un des verres, ainsi que l’information du modèle à l’intérieur même des branches. D’un point de vue esthétique, ces Intercept Onyx ne déçoivent pas.



test lunettes gunnar

Oui mais alors, ça change quelque chose ?

A l’usage, les lunettes sont très agréables à porter. On oublie même qu’elles sont posées sur notre nez, et ce malgré le port d’un casque. J’ai testé ces lunettes dans deux conditions : sur PC et devant ma télé, majoritairement pour jouer. Dans les deux cas, le résultat est étonnant. Le filtre jaune des lunettes amène évidemment un changement de couleur, les blancs ne sont plus vraiment blancs. Il faut un certain temps d’adaptation, mais cela se fait vite oublier. Mieux, les contrastes sont amplifiés, les détails sont plus visibles. Est-ce dû à la teinte des verres ou la correction ? Je ne saurais le dire, toujours est-il que l’effet est bien là et même appréciable. En comparaison avec le logiciel F.lux, j’ai noté un meilleur filtrage de la lumière bleue, les contrastes sont plus présents avec les lunettes. Concernant la fatigue oculaire, elle a tout bonnement disparu. Adieu les yeux qui piquent après une nuit sur CS:GO !



test gunnar intercept onyx

Puisqu’il faut bien y trouver à redire, j’ai noté que certaines couleurs ressortaient moins à l’écran en portant les lunettes. C’est particulièrement vrai avec les teintes jaunes et oranges, ce qui s’avère au final, très logique. Reste que ces lunettes changent notre appréciation du tout au tout, il suffit de les enlever pour se rendre compte que notre écran paraît bleu, flashy, éblouissant.


En bref

Les lunettes Gunnar sont une réussite, tant sur le plan esthétique que fonctionnel. On ne saurait trop dire si tous les spécificités du verre sont utiles, mais force est de constater que la fatigue visuelle disparaît et qu’il est même difficile de faire sans désormais. Gunnar propose une large gamme de modèles, de 69,99€ (le prix des Intercept Onyx) à 139,99€ que vous pouvez retrouver sur leur site. Eh oui, le confort a un prix !

Partage-moi !

Recommandé pour vous

3 Comments

  • Reply
    Eskarina
    28 Jan 2016 9:54

    Avec les verres correctifs ça monte à combien ? J’ai une myopie assez prononcée et la correction basique suffirait pas…

    • Reply
      Chase
      28 Jan 2016 11:44

      Tout dépend de ta correction et du verre que tu souhaites, mais minimum 280€ il me semble. A noter qu’il est possible de se faire rembourser par la mutuelle comme n’importe quelle paire de lunettes. 🙂
      Tout est là, me semble-t-il : http://www.gunnars.fr/gunnar-correction/

      • Reply
        Eskarina
        29 Jan 2016 2:22

        Ah la mutuelle c’est du super tips ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *