Interviews Jeux Vidéo 3

[ITW] Atelier 801

banniere_atelier801

Atelier 801, quoi c’est ?
C’est le studio lillois derrière le bien connu Tranformice, développé au début par Melibellule et Tigrounette, que l’on avait déjà eus en interview de par chez nous à une date qui franchement ne nous rajeunit. Trois ans plus tard, les petites souris se sont trouvées un carcan plus officiel (l’Atelier 801, donc), et s’apprêtent à avoir un petit frère. Le jeu Celousco est en effet sur les rails, et s’annonce bien robuste comme frangin. Et il ne débarquera pas seul, avec une grosse mise à jour pour Transformice arrivée fin juin, et deux jeux pour supports mobiles et tablettes.

À l’occasion de Japan Expo 2013, nous avons pu retrouver Melibellule pour nous parler de tous ces beaux projets.

[ITW] Atelier 801
L’un des trois animaux-totems du jeu, gardien d’une des forteresses. Je vais totalement le jouer.

Kiss my Geek : On va parler pour commencer du nouveau jeu, Celousco; est-ce que tu peux nous le présenter, s’il te plaît ?

Melibellule : Celousco, c’est un jeu sur navigateur, toujours, multijoueur, massivement multijoueur. Ce sera une sorte de MOBA : c’est-à-dire qu’il y a 10 000 joueurs sur la même map, distribués en trois équipes avec une forteresse au centre. La forteresse est contrôlée par l’une des trois équipes, et les deux autres équipes essayent de la lui reprendre. L’équipe qui contrôle la forteresse doit la défendre et la ravitailler en évitant les attaques des deux autres.

KmG : J’ai vu que ça se jouait sur plusieurs jours. C’est plusieurs jours pleins ?

Meli : C’est plusieurs jours pleins, c’est-à-dire que chaque partie va durer au moins une semaine; on n’a pas encore décidé très exactement de la durée. Mais toutes les semaines, tout sera reset et ce sera à la première équipe qui aura la forteresse, qui la tiendra, ou qui essaiera de la tenir le plus longtemps possible.

KmG : C’est un jeu que vous avez en projet depuis longtemps, enfin, en tête depuis longtemps ?

Meli : Oui, depuis l’été dernier. Ben, ça fait presque un an finalement, et on avait réservé tout ce qui est nom de domaine, etc, en septembre 2012. Donc, c’est vrai que ça commence à faire longtemps, mais ça a été un petit peu retardé par Transformice, et le fait qu’il y ait besoin de beaucoup de développement pour tout ce qui est plate-forme communautaire pour pouvoir accueillir les prochains jeux et accueillir tous les joueurs sur tous nos jeux en même temps.

KmG :  On en reparlera, justement. Donc c’est un jeu plus ambitieux que Transformice…

Meli : Oui, largement, parce que Transformice, quand on l’a fait, c’était vraiment juste pour s’amuser pour une dizaine de joueurs. Et, même au niveau du code, c’était pas du tout calibré pour avoir des milliers de joueurs, donc ça a jamais été fait très… hum.. très proprement. Alors que Celousco, vraiment, depuis le départ, on a vraiment bien codé le truc, bien tout préparé; c’est « scalable » de manière très facile, donc ce sera beaucoup plus facile et beaucoup plus pro.

KmG : Donc, c’était un vrai défi ?

Meli : Oui, c’est un vrai défi. Mais à la fois, c’était bien aussi de pouvoir avoir du temps pour faire les choses propres. Parce que quand on est toujours dans le rush et qu’on travaille avec un projet qui est… pas « mal codé », parce qu’il fonctionne très bien, et c’est le principal… Mais voilà, il a pas été pensé pour et du coup, à chaque fois qu’on veut ajouter quelque chose, on a casse trois trucs !

KmG : Toujours pour Celousco, il y a des inspirations venues d’autres jeux ?

Meli : Celousco, c’est un mix de pas mal de jeux, mais surtout de Dark Age of Camelot, ou Guild Wars maintenant pour le « royaume contre royaume » : le fait d’avoir vraiment ces grandes factions de plusieurs milliers de joueurs qui s’affrontent. Et puis un côté un petit peu EVE Online aussi, avec ces grosses, grosses alliances qui mènent des guerres de plusieurs  mois pour reprendre des points, etc… on aimerait bien essayer de reproduire ce côté vraiment massif  pour une équipe et pas seulement pour soi-même.

[ITW] Atelier 801
La loutre est le deuxième animal-totem. En fait, elle est bien aussi, je pourrais lâcher le cerf.

KmG : Comparé à (fourchage de langue pendant 5 secondes, impossible à retranscrire textuellement) Eve Online : on sait que dans ce jeu, c’est aussi le côté économique qui était pas mal mis en avant. Est-ce qu’il y aura de ça : plus de gestion que de combat ?

Meli : Il y aura plus de combat que de gestion, mais il y aura quand même une économie, pour pouvoir acheter des équipements et des compétences. Alors, les compétences ! On démarrera presque avec toutes, et c’est seulement au fur et à mesure des niveaux qu’on en débloquera certaines, qui permettront de faire plus de choses, mais qui ne seront pas plus puissantes. C’est-à-dire qu’on veut que quelqu’un qui débarque ait autant accès aux compétences de base que quelqu’un qui est là depuis longtemps. Alors, c’est ce qui a fait la force dans Transformice, c’est que même un très vieux joueur et un nouveau joueur pouvaient jouer de la même façon. C’est le problème de pas mal de MMO : quand t’es level 80 et que t’as un copain qui est level 2, bah c’est pas facile de jouer ensemble. C’est pas intéressant. Donc, on veut éviter ça. Oui, il y aura une économie, et ce sera surtout des points stratégiques pour la reprise de la forteresse : il y aura des moulins, des points de ravitaillement, des champs, des bois, où il faudra « récolter » des arbres pour les couper et faire des machines de siège. Même si ce n’est pas « économique », c’est stratégique, c’est ça qu’on veut mettre avant : gestion des ressources, et moins de la monnaie.

[ITW] Atelier 801
Et enfin, le scorpion. Qui a franchement de la gueule. Zut.

KmG : Justement, on parlait de la communauté. Alors, ça s’adresse à quel public, finalement, est-ce que c’est le même public que Transformice ?

Meli : Non, au contraire, c’est complètement différent. L’erreur, c’est de vouloir faire un Transformice 2, quelque chose qui soit ciblé exactement à la population de Transformice, parce qu’on risque de se marcher sur les pieds et de se faire concurrence à soi-même. C’est vraiment pas bon, donc il faut qu’on arrive à proposer du gameplay qui attire d’autres personnes, pour pouvoir élargir notre base de joueurs, et que tout le monde en trouve à son compte. Les gros PGM seront sur Celousco, et puis ceux qui voudront une petite partie de temps en temps seront sur Transformice, ceux qui aiment les Bomberman seront sur Bouboum, ceux qui aiment Counter Strike seront sur Forto, enfin voilà… Le but, c’est de proposer plein de petits jeux très différents pour que tout le monde y trouve son compte.

KmG : Si j’ai bien suivi, par contre, on peut garder son profil d’un jeu à l’autre ?

Meli : Voilà, le but de cette plate-forme communautaire c’est de pouvoir avoir un compte pour jouer à tous ces jeux-là. Et peu importe le jeu dans lequel on est, on peut toujours parler à ses amis et à sa guilde. C’est un système à la Steam un petit peu, où peu importe le jeu auquel on joue, on peut toujours parler, comme ça, les gens qui quitteront Transformice pour aller jouer sur Celousco ne perdront pas leurs amis. Et surtout, ceux qui resteront sur Transformice ne s’en iront pas parce que leurs amis ne sont plus là.

 

KmG : Est-ce qu’il y a des beta-tests de prévus ?

Meli : Oui, tout à fait, mais le jeu est encore en pré-pré-pré-alpha. Ça fonctionne de notre côté, en interne : on a un personnage qui court, qui donne des coups d’épée, y a des dégâts qui s’affichent, bon… C’est encore très très très sommaire. Il y aura des close beta, mais vraiment très « close », avec nos modérateurs et certains joueurs sélectionnés. Après, close beta un peu moins « close », avec un système d’invitations. Puis en fait, on va rentrer en open beta très très rapidement. C’est ce qui a marché très bien avec Transformice, on l’a lancé très très vite, et on l’a amélioré au fur et à mesure avec les retours des joueurs. Je pense que pour un jeu, c’est très important, plutôt que de passer des mois à peaufiner, peaufiner, peaufiner, pour finalement sortir un truc qui va pas forcément plaire. Alors qu’on a cette chance de pouvoir mettre à jour quand on veut et s’adapter aux demandes des joueurs à chaque fois.

[ITW] Atelier 801

KmG : Est-ce qu’il y a une anecdote de développement marrante ou particulière ?

Meli : Sur Celousco ou sur Transformice ?

KmG : Sur Celousco.

Meli : Sur Celousco, hum… Non, y a des trucs marrants : quand on a codé le système de skin pour les personnages… C’est un peu compliqué, mais le personnage, c’est un squelette invisible, et par-dessus, on met ce qu’on appelle des skins. On met la peau, les os, les vêtements, les visages, etc… comme ça, il y a des millions de possibilités. Et quand on était en train de coder le système de skin, j’ai fait le skin de la femme « nue », et les vêtements à côté. Évidemment, les dév ont dit « oui oui oui, tout va bien, on a bien codé le truc », et puis finalement il s’est retrouvé avec un torse d’homme, un visage de femme, et puis le bas en jupe. Ça faisait des trucs marrants.

KmG : Faut pas laisser ça aux dévs…

Meli : Non, c’est sûr ! (rires)

KmG : Un ptit mot à l’attention des futurs joueurs ?

Meli : Des futurs joueurs de Celousco ? Pour l’instant, je préférerais me concentrer sur les joueurs de Transformice, parce que c’est eux qui nous permettent d’être là où en est aujourd’hui. Celousco, c’est encore vraiment pas né, donc on peut vraiment parler encore de joueurs de Celousco. Non, je voudrais juste remercier encore les joueurs de Transformice pour toute leur implication. En plus, là, à Japan Expo, et c’est vraiment super. Chaque année je me dis « Ho non, la Japan Expo, ça va être horrible, et tout, je veux pas y aller »… puis en fait, à chaque fois, je vois les joueurs, et les petits enfants, et les parents qui amènent leurs enfants. Ils disent « Ouais, on joue tous ensemble », tout ça. Et ça, c’est, limite, ça me fait pleurer, c’est trop bien, quoi. Et voilà, juste merci et puis je vous lis. Je vous lis sur les forums. Je lis, je lis quand vous râlez, je lis quand vous êtes contents. Bon, quand vous râlez, ça m’énerve, mais je lis quand même ! Et même si vous avez pas l’impression que je suis là, je lis quand même.

KmG : Et bien justement, passons à Transformice !

Meli : D’accord ! Ça fait une bonne transition !

[ITW] Atelier 801

KmG :  Oui, master of tranzichiaune, tu peux pas test. Bref, y a des nouveautés dans Transformice, n’est-ce-pas ?

Meli : Tout à fait, y a une énorme mise à jour qui a été faite juste avant la Japan Expo. C’était une très bonne idée, n’est-ce pas (rire) ?

KmG : Quel timing !

Meli : Ouais, quel timing ! Non, les dernières semaines avant Japan Expo, ça été très très compliqué, parce que… Hum, oui, donc, on a fait cette nouvelle mise à jour qui ajoute plein de pouvoirs aux chamanes. C’était quelque chose qu’on voulait faire depuis assez longtemps et puis on s’est rendus compte que, bah, il fallait vraiment le faire le plus tôt possible. Parce que, c’est un système de levelling, donc les gens qui jouent depuis trois ans, on sait qu’ils sont un petit peu dégoûtés de pas avoir l’équivalence en niveau. Mais on voulait vraiment qu’il découvrent du nouveau contenu, que ça leur donne une nouvelle raison de jouer, à part les chapeaux. Les chapeaux, on en a plus de 200 maintenant, et les gens ont leur look. Et si on sort des nouveaux chapeaux, bah, non, ils vont pas forcément jouer pour ça, parce qu’ils ont déjà plein de fromages (NDLR : la monnaie virtuelle de Transformice, qu’on glane en jouant), et les chapeaux, ils peuvent les avoir facilement.
Donc, il fallait vraiment faire quelque chose pour leur donner envie de jouer, et qu’ils continuent à jouer. Cette mise à jour-là est vraiment bien, et Tigrounette a vraiment, vraiment bossé comme un malade pour pouvoir la faire. Il s’est creusé la tête pour trouver des compétences qui soient pas over-abusées, qui soient pas, heum…

KmG : … qui fassent pas « privilégiés » ?

Meli : Voilà, qui fassent pas « privilégiés », qui rendent un peu plus facile, ou des trucs vraiment stupides, comme rajouter des balles ou des ballons, qui servent à rien mais qui sont juste marrantes. C’est très important pour pas casser l’équilibre du jeu. Mais le chamane de toute façon était trop difficile avant cette mise à jour, donc ça ne fait que arranger les choses. À la fois on est plus accessible et à la fois on donne quelque chose de plus au joueur à farmer, à se battre pour. C’est vraiment une super mise à jour et je suis très contente qu’on l’ait fait, même si ça a été très très dur, on a pas beaucoup dormi. Moi j’ai du faire, pareil, 45 icônes, 15 compétences, machins, tout ça, en trois jours, ça a été un ptit peu tendu, mais ça valait vraiment le coup.

[ITW] Atelier 801

KmG : La demande est venue des joueurs, aussi ? C’était un truc qu’on vous demandait souvent ?

Meli : Non, c’est pas vraiment un truc qu’on nous demandait souvent. On nous demandait souvent une spécialité à la fois. C’est-à-dire, « ha tiens, ça serait bien que la chamane, elle puisse avoir ça… ». Mais pas cette grosse mise à jour avec toutes les compétences et un arbre de compétences, et des points à mettre, et de l’expérience. Mais de toute façon, on lit beaucoup le forum Suggestions, et avant cette màj on a fait un gros gros topic du côté français pour dire « allez, postez vos suggestions pour les compétences pour la chamane ». Et puis on en a pris quelques-unes ! On a changé pas mal de trucs par rapport à ce qu’on avait prévu à la base, basé sur des suggestions de joueurs qu’on avait trouvé sur les forums. On a retiré certains trucs et on les a remplacés par ce que les joueurs ont proposé.

[ITW] Atelier 801

 

KmG : Vous avez une communauté venue de tout horizon, surtout Amérique du Sud si je dis pas n’importe quoi…

Meli : Oui, c’est ça, ouais !

KmG : C’est pas trop dur à gérer, autant de joueurs ?

Meli : Non, ça va, ça va. Non, y a beaucoup de joueurs, mais maintenant, comme on a quatre community managers, c’est vrai que ça aide beaucoup à gérer la masse de joueurs. C’est surtout Galaktine, la community manger brésilienne, qui a beaucoup beaucoup de travail, parce qu’on a plus de 50% de brésiliens, ça fait 1,5 millions de brésiliens actifs et… ils sont très très très très bavards (rires) ! Mais voilà, ce sont les community managers qui s’occupent de tout, et ils font un super boulot !

KmG : Big up à eux (note supplémentaire de Méli : et aux modos aussi !) ! Les dernières questions concernent les jeux sur tablettes que vous venez de sortir, en tout cas, qui sont en démo à Japan, présentation s’il-te-plaît !

Meli : Alors, les jeux sur tablettes ! Il y a Run for the cheese, qui est un runner où juste la chamane court toute seule, et il faut appuyer sur l’écran pour qu’elle ramasse le plus de fromages et qu’elle sauve les souris au cours du parcours. Il y a des pièges, y a des boulets, des vampires, du fromage empoisonné, etc…

[ITW] Atelier 801

Et l’autre application, c’est une sorte de Lemmings où on est la chamane, et les souris courent de puis le trou, elle courent toutes seules. Il faut placer des caisses et des planches à la main, au doigt, pour pas qu’elles ne tombent dans le trou et qu’elles puissent atteindre le fromage. Il y aura plein de pouvoirs à terme : une balle qui va attirer les souris dans un coin, etc…

KmG : Toi t’as été traumatisée par le Nyan Cat où tu te faisais poutrer par tout le monde, non ?

Meli : C’est ça, voilà (rires) ! J’ai dit « Bon, il faut que tu me fasses un Nyan Cat avec des souris ! ».

KmG : « Et où je peux gagner ! »

Meli : Ouais, « et où j’peux gagner ! ». Bon, j’ai eu le meilleur score pendant un moment, mais ils m’ont battue vite fait.
(note : pour référence, le jeu du Nyan Cat en question. Vous devriez pouvoir battre le score de Melibellule même en louchant.)

KmG : Des dates de sortie pour ces deux-là ?

Meli : Vraiment bientôt parce qu’ils sont presque finis. Et en plus, j’ai rencontré quelqu’un de Apple à la Web Game Conference y a deux semaines qui veut nous mettre en avant. Donc cet été ou plutôt à la rentrée, je pense que ce sera prêt.

KmG : Pour support iOs et Android ?

Meli : Oui, iOs-Android !

 KmG : Hé bien, c’est fini ma foi ! Merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

Meli : Hé bien je t’en prie !

Pour ceux qui découvriraient Transformice avec cet article, le jeu est jouable gratuitement sur navigateur sur http://www.transformice.com
Pour vous tenir au courant sur Celousco, n’oubliez pas de zyeuter la page Facebook étrangement bien au fait des news sur le titre.

Et terminons avec une dédicace de Melibellule, qui zombifie ses souris pour nous (ou qui sourise les zombies, je sais pas)

[ITW] Atelier 801
« Chirurgien émérite » ? Longue histoire…

Partage-moi !

Recommandé pour vous

3 Comments

  • Reply
    Jules
    15 Oct 2013 7:36

    Je voudrais avoir les photos de l’interview !! S’il vous plait c’est urgent

    • Reply
      Eskarina
      16 Oct 2013 12:36

      Bonjour,

      Je crains qu’il n’y ait pas eu de photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *