Jeux Vidéo Tests & Critiques

[Test] Reigns, le Tinder médiéval

reigns_banner

65 ans… C’est la plus longue durée de règne que j’ai réussi à atteindre – jusqu’ici – sur Reigns, un jeu vidéo disponible en téléchargement sur PC, iPhone/iPod Touch, iPad, Android, Macintosh. Il s’agit d’un jeu de cartes qui rappelle fortement, dans son gameplay, une certaine application Tinder…  A savoir, vous aurez toujours 2 choix, slider à droite ou à gauche pour avancer dans le jeu. Sauf qu’ici, il ne s’agit pas d’un site de rencontre mais de rester au pouvoir/en vie le plus longtemps possible.

Reigns, aussi bête et méchant que Tinder (et c’est un compliment)

 

Après Tomb Raider GO et Kingdom Rush, je cherchais un nouveau jeu, sur mobile, capable d’occuper mes trajets en métro. Sur le Google Play, pas de doute, les jeux vidéo ne manquent pas… Mais après quelques essais infructueux je décide finalement de reporter la quête du jeu mobile parfait. Pour le moment… Jusqu’à ce qu’un ami me recommande Reigns, développé par Nerial et édité par Devolver Digital… Et là, ça y est, j’ai trouvé chaussure à mon pied !

Je précise que j’ai testé Reigns sur Android et que son interface minimaliste se prête parfaitement bien au support smartphone. Ce qui n’est pas toujours le cas des jeux censés être développés pour ce support.

 

Pitch officiel du jeu

 

Asseyez-vous sur votre trône de monarque médiéval bienveillant (ou malveillant) et balayez vers la gauche ou la droite de votre doigt royal pour imposer votre volonté au royaume. Survivez à la suite apparemment infinie de requêtes que vous adressent vos conseillers, les paysans, vos alliés et vos ennemis tout en maintenant l’équilibre entre les différentes factions d’influence de votre royaume. Mais attention : chacune de vos décisions risque d’entraîner des conséquences fâcheuses qui pourraient mettre en péril votre règne et votre dynastie !

Chaque année de votre règne voit arriver une requête importante, et apparemment aléatoire pour votre royaume imprévisible alors que vous tentez de maintenir l’équilibre entre l’église, le peuple, l’armée et le trésor. Des décisions prudentes et une planification soignée prolongeront votre règne, mais des motivations imprévues, des événements surprises et la malchance peuvent venir à bout du monarque le plus invétéré. 

Prolongez votre règne le plus longtemps possible, forgez des alliances, faites-vous des ennemis et trouvez de nouvelles façons de mourir alors que votre dynastie traverse les ères. Certains événements durent des siècles et les intrigues incluent des sorcières sur le bûcher, des découvertes scientifiques, des complots politiques et peut-être même le Diable lui-même.

 

Reigns_super_mega_gif5_timing

 

Simple, fluide, addictif

 

Combien de jeux pour mobiles rament, buguent, sont trop gourmands en énergie… Autant dire, la grande majorité. Avec Reigns, rien de cela, le jeu est parfaitement fluide, épuré, efficace. La référence à l’application de rencontres Tinder étonnera peut-être mais le parallèle est uniquement fait pour vous donner une idée de la simplicité du gameplay. Et ça marche très bien !

 

Dans l’exemple ci-dessous, si vous slidez sur la droite, vous répondez « oui » à la phrase indiquée.
Ce choix binaire de gauche ou droite représente la seule façon de jouer au jeu.

 

reigns_oui_non_reigns

 

1) C’est bien simple, dans Reigns, vous commencez un règne. Celui-ci durera jusqu’à ce vous mouriez (« vous » étant le suzerain prenant les décisions). Une fois mort, un autre suzerain, toujours incarné par vous, prendra sa place et devra à son tour prendre des décisions. Vous pouvez ainsi voir se succéder des centaines de rois au cours de vos parties sur Reigns. Plus vous prendrez de bonnes décisions, moins vous tuerez de rois.

Au départ, mon personnage mourait souvent au bout de 5/6 ans… Depuis, le suzerain que je suis a appris à répondre plus intelligemment à mes conseillers, mon fils, ma femme, le bouffon, le bourreau, etc.

Le but >> faire durer votre règne le plus longtemps possible… avant de mourir, probablement assassiné. Ou – cas plus rare – de mourir de votre belle mort (mais ça, disons que ça n’arrive pas souvent).

2) Concrètement, le jeu vous propose chaque fois une carte accompagnée d’une phrase. Vous ne voyez toujours qu’une carte. La plupart du temps, slider à droite veut dire « oui », slider à gauche veut dire « non ». Parfois, il ne s’agit pas de répondre par « oui » ou par « non » mais à chaque carte vous devrez de toutes façons slider à gauche ou à droite pour avancer dans le jeu.

 

je suis riche_reigns



3) Équilibrez bien les 4 jauges si vous souhaitez survivre : 

  • la religion;
  • le peuple;
  • l’armée;
  • l’argent.

 

Mécontentez la Foi et vous le regretterez…
Soyez trop généreux ou trop cruel avec votre peuple… et vous le regretterez.
Donnez trop de pouvoir à votre armée ou la délaisser… hum, mauvaise idée.
Quant à l’argent… ah l’argent, il ne faut surtout pas en manquer ni en avoir trop.

Le maître mot dans Reigns : l’équilibre ! Et avoir à prendre des décisions en fonction de ces 4 jauges est loin d’être aussi facile… Être à zéro dans une jauge, catastrophe ! Être au max d’une jauge, même chose, c’est la cata ! Et votre suzerain mourra. Deux exemples de mort possibles ci-dessous.

 

screen_reigns_kmg

 

Bilan sur le jeu

On a aimé :

  • Reigns est addictif. Slider à gauche ou à droite. Rien de plus simple. Évidemment, il faudra regarder quels sont vos objectifs + regarder vos 4 jauges + décider quel type de suzerain vous souhaitez être.
  • Le jeu est drôle ! Il y a quelques punchlines qui font vraiment mouche et qui m’ont bien fait rire !
  • On débloque rapidement de nombreux decks de cartes et on prend plaisir à les découvrir.
  • Son prix ! Entre 2,99€ et 3,29€ selon la plateforme.

On a moins aimé :

  • Reigns permet de débloquer, à mesure de vos règnes, des cartes. Mais s’agissant d’un jeu de cartes, nombre d’entre elles reviennent extrêmement souvent (des cartes associées à des maladies, des invasions…). Plus vous jouerez, plus vous aurez des cartes différentes mais au départ il faut accepter de retomber tout le temps sur les mêmes.
  • À terme, le jeu est évidemment répétitif, le gameplay n’étant pas riche (la seule possibilité pour jouer étant de slider à gauche ou à droite). Paradoxalement, c’est évidemment son point fort. Minimaliste et efficace.


reigns_banner

 

Reigns – Nerial / Devolver Digital – PC/Mac/iOS/Android – 2,99€ (PC/Mac/iOS) / 3,29€ (Android)

 

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *