Cinéma Jeux Vidéo 1

Baba Yetu de Christopher Tin : le 1er Grammy Awards du jeu vidéo


Les 53è Grammy Awards viennent de se terminer, et à la grande surprise (et plaisir) de nombreux d’entre nous, c’est un compositeur de jeux vidéo qui a reçu le prix !

Les Grammy Awards (aussi appelés Grammies, du mot « Gramophone ») désignent les récompenses décernées annuellement aux States par la Recording Academy. Ils ont pour but d’honorer et de récompenser les meilleurs artistes et techniciens de la musique dans le monde.

Cette année, c’est Christopher Tin qui a fait l’évènement puisqu’il est devenu le premier compositeur à avoir gagné grâce (en partie) à la musique qu’il a créé pour un jeu vidéo ! Si le nom de cet artiste ne vous parle pas, cette musique vous la connaissez certainement tous,  puisque c’est la très célèbre « Baba Yetu« , l’enivrante intro de Civilization IV qui remonte à 2005 !

En plus de cette chanson spécialement récompensée par le « Best Instrumental Arrangement Accompanying Vocalist(s) », c’est l’intégralité de l’album qui a été honoré. Appelé « Calling All Dawns » il a été terminé en 2009 et a remporté les prix du « Best Classical Crossover Album »…




Je vous invite très chaleureusement à aller écouter des extraits de cet album sur le site officiel de Christopher Tin : c’est de l’or en barre. C’est un énorme coup de cœur, personnellement, et Monsieur Tin a percé ce matin dans mon top 10 des compositeurs d’OST…

Je cite à ce sujet Teknologik qui explique très bien le phénomène grandissant de la musique dans le jeu vidéo, notamment  vis à vis de la reconnaissance qui lui est accordée :


Christopher Tin ému a déclaré : « The fact that this song has had a life outside of the game is owed almost entirely to Video Games Live. They were the first to bring this music to concert stages around the world and to places I had never dreamed possible. » La musique est de plus en plus considérée comme un des éléments moteurs des jeux video, comme c’est le cas au cinéma et l’arrivée de pointures comme Linkin Park ou Daft Punk (BO du jeu et du film Tron), sans oublier la participation de moins en moins occasionelle d’orchestres philarmoniques pour l’enregistrement de musiques de jeux.


C’est effectivement indéniable : les bandes-son des jeux sont de plus en plus soignées bien qu’elles aient toujours été un élément à part entière des productions et un élément identitaire important. Mais c’est un sujet dont je parlerais avec trop de passion pour ne l’évoquer ici qu’en quelques lignes… Revenons-en donc au sujet !

Calling All Dawns est composé de trois cycles : jour, nuit et aube, correspondant à la vie, la mort et le renouveau. Les 12 chansons qui le composent sont chantées chacune dans un langage différent, passant du Swahili au Polonais, du Français au Perse et au Maori… Les paroles reprennent diverses sources comme la Torah, le Bhagavad Gita, l’ancien Perse et la poésie Japonaise. Le style est donc résolument ethnique mais très diversifé ; chorales africaines, opéra, chant médiéval, ovations irlandaises… et beaucoup d’autres mélodies envoûtantes.

Je ne suis pas une grande fan de musiques ethniques, et pourtant cet album m’a complètement retournée, transportée. J’ai hâte d’entendre vos avis une fois que vous aurez jeté une oreille aux extraits ! En ce qui me concerne, je cours me procurer l’album…




Sources via Wikipedia, Gameblog, Teknologik.

Partage-moi !

Recommandé pour vous

1 Comment

  • Reply
    Irvin
    15 Fév 2011 5:50

    Honte sur moi, j’ai joué plus d’une centaine d’heures à Civ IV mais je n’avais jamais regardé et donc écouté la cinématique d’introduction. Effectivement, elle est de très bonne qualité.

    Mais il est vrai que certains jeux devaient beaucoup à leur musique.
    Monkey Island a sa grande époque, malgré la qualité réduite des musiques de l’époque, était assez mythique.
    Outcast avec son orchestre symphonique aussi.

    Mais le top du top du nec plus ultra de la musique de jeu restera pour moi celle de « Omikron: the nomad soul », avec rien de moins que David Bowie à la baguette.

    Sinon il faudra prévenir le chargé des musiques de Oblivion/Morrowind/etc qu’il a le droit de réellement changer de musique, au lieu de se contenter de l’éditer d’un jeu à l’autre depuis 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *