Cinéma 1

Ce que j’attends des nouveaux Star Wars

star_wars_vii-02

On la croyait terminée, et pourtant la saga Star Wars repart de plus belle sous la direction de J.J. Abrams et Disney à la production. Mais ça, je ne l’apprends à personne, du moins j’espère, parce que sinon faut sortir de votre grotte. La nouvelle avait fait trembler un bon nombre d’entre nous, le réalisateur des derniers Star Trek qui prend en main la licence adverse, c’est couillu. Toujours est-il que l’on attend fébrilement les premières annonces, qui tardent vraiment à venir vu que le film sort fin 2015. En attendant, je vais vous dire ce que j’attends de cette nouvelle trilogie.



Un retour au source

Non pas que je n’aime pas la prélogie (comprendre les Episodes I, II et III), mais elle diffère bien trop de l’originale. L’esprit n’est plus tout à fait le même, l’ambiance non plus. Et c’est parfaitement normal me direz-vous, puisque l’état de la galaxie n’était pas le même. Les épisodes originaux ont un truc, quelque chose d’authentique, sale, poussiéreux. Mine de rien, ce sont de vrais westerns de l’espace. Rajoutez un chapeau à Han Solo, et vous aurez le hors la loi typique des westerns spaghettis. En lieu et place de duels au colt, des duels au sabre laser. Pas de chevaux, mais des X-Wings. Bref, vous avez compris la comparaison. La formidable force de ces films, c’est qu’ils sont indubitablement devenus intemporels, toujours crédibles, parce qu’ancrés dans un univers très très lointain, mais pas tant finalement. Le problème avec la prélogie, c’est que c’est trop lisse, trop plat, pas excitant pour un sou. Bien sûr, la montée de Palpatine est passionnante et renvoie à un passé pas si lointain. Mais l’univers, les décors, tout avait déjà été fait bien avant dans d’autre films, et on entre dans de la SF basique. C’est trop standardisé. Je ne crache pas dans la soupe, parce que c’était logique, la belle république ne pouvait se résumer à trois bases au milieu du désert. Mais sérieusement, qui a bavé devant Coruscant ? Qui a trouvé crédible la débauche de fond vert ? 

La bonne nouvelle donc, c’est que cette nouvelle trilogie se situe après Le Retour du Jedi, donc il y a peu de chance que l’on se retrouve avec des villes gigantesques mais que les paysages désertiques et les formidables planètes hostiles soient de retour. Je veux voir la Galaxie se reconstruire. L’Empire n’existe plus, il n’y a plus d’autorité, cela doit littéralement être le far-west. Je veux voir ça.



Mais avec du nouveau, pitié

Sauf que voilà, ce serait bien beau de se rapprocher de l’ambiance originale, mais c’est tout, on s’arrête là d’accord ? Lucas s’était évertuait à mettre une continuité dans la prélogie, normal pour une préquelle, sauf qu’il l’a fait à outrance. On a frôlé l’overdose de trucs inutiles. Le caméo de Jabba par exemple était d’une inutilité parfaite, à part peut être pour exciter le fanboy en manque. Ou introduire une histoire à Boba Fett, le chasseur de prime le plus badass de l’univers, qui… Enfin vous voyez, on n’était pas obligé d’avoir cette scène où il se retrouve avec le casque de son père entre les mains. Sortez les mouchoirs bouhbouhbouh. Et le meilleur, c’est quand même Owen Lars qui rencontre R2D2 et C3PO lorsqu’on lui confie Luke, mais qui ne les reconnaît pas lorsqu’il les achète quelques années plus tard. Il ne faut pas évincer la continuité, il y a juste des choses que l’on n’a pas besoin de savoir.



Ceci est inutile.


ON VEUT DU NEUF. Je veux bien retrouver Luke, Leia et Han dans ces nouveaux épisodes, mais en tant que mentor, que sénateurs, ou que sais-je. Mais surtout pas en personnages principaux. Il y a tellement matière à raconter de formidables histoires dans l’univers Star Wars, pourquoi s’en passer ? De même, ne faites pas revenir l’Empereur ou Dark Vador. La boucle est bouclée. La tâche ne sera pas aisée d’introduire un nouveau méchant aussi charismatique, mais ne succombez pas à la facilité. Par contre, ce ne serait pas un soucis de revoir Boba Fett, on ne peut pas le laisser avoir une mort aussi ridicule. Je veux des nouvelles planètes, mais pas filmées sur fond vert, de nouveaux aliens, un scénario qui ne se résume pas à Jedi vs Sith. Du neuf, dans l’esprit des anciens. L’équilibre sera forcément difficile à trouver. De la nouveauté, il y en avait forcément beaucoup dans les Episodes I, II et III, mais il y avait quelque chose de très très agaçant. Certains personnages secondaires étaient bien trop effleurés. Oui, c’est toi que je vise General Grievous. Ce personnage est carrément évincé de l’intrigue, et si on veut en savoir plus, eh bien, il fallait regarder la série The Clone Wars. Dans la trilogie originale, chaque personnage avait sa raison d’être là et c’était très bien comme ça. Ceux entourés de mystère avaient de bonnes raisons de l’être. Sachant que Disney a d’ors et déjà prévu des spin-off à la nouvelle trilogie, je prie pour que le syndrome Grievous ne soit pas réitéré.


Oublier les idées calamiteuses de Lucas

Et y’en a un paquet. A commencer par les midichloriens. Vous aussi vous avez bondi de votre siège lorsque Qui-Gon a expliqué leur rôle ? Avant, la Force était un pouvoir mystique et mystérieux, maintenant c’est juste un pouvoir parce que t’es parasité par des micro-organismes. Alors J.J., s’il te plait, oublie ça tout de suite. Oublie les fonds verts à outrance aussi. Revoir les derniers épisodes est devenu un supplice tant la supercherie est facilement décelable. Le plus flagrant étant les effets spéciaux rajoutés par Lucas dans la trilogie originale qui sont proprement affreux. Les effets spéciaux, les décors et effets techniques de l’époque ont certainement vieillis, mais sont bien plus crédibles que des CGI. On oublie aussi les histoires d’amour larmoyantes hein. Han et Leia, c’était cool, bourré de sous-entendu; Padme et Anakin c’était Twilight avant Twilight avec des plans cuculs à n’en plus finir. Les personnages à la con qui sont là pour faire rire les gosses, pareil, on jarte. C’était limite avec les Ewoks, mais ils étaient mignons et utiles, c’était de trop avec Jar-Jar. Je ne pense pas avoir besoin d’expliquer pourquoi.



Aïe. Mon enfance.


Vu comme ça, on aurait vraiment l’impression que j’ai détesté la prélogie. Non, je ne la déteste pas, c’est une bonne trilogie de Science-Fiction, mais les films sont de très mauvais Star Wars. Les Episodes IV, V et VI ne sont certainement pas exempts de défauts, mais respirent une authenticité que les autres n’ont pas. Lucas osait, Lucas inventait, Lucas ne se reposait pas sur ses acquis.

J.J. Abrams, j’ai confiance en toi. Ton Star Trek Into Darkness est sûrement le meilleur film du genre depuis quelques années. Tu es fan de Star Wars, comme nous tous, tu sais donc ce qu’il faut faire. Mais juste, oublie le Lens Flare.



 

Recommandé pour vous

1 Comment

  • Reply
    Eskarina
    07 Fév 2014 6:09

    Alors déjà désolée mais les Ewoks c’est trop bien, sinon je suis plutôt d’accord avec tout ce que tu dis mais je ne partage pas ton optimisme sur Abrams.

    Perso je me suis toujours pas remise de ce qu’il nous a fait avec LOST et je suis vraiment pas fan de sa filmo qui, à mon sens, sait en mettre plein les yeux mais manque de profondeur (je jugerai pas pour Star Trek, j’y connais rien).

    Clairement j’aurais préféré un Del Toro ou un Peter Jackson, j’ai davantage confiance en leurs talents de réalisateurs et en leur poésie pour nous donner justement ce qui nous manquait avec la prélogie sans toutefois avoir peur d’y aller fort en effets visuels SANS DEBAUCHE DE FONDS VERTS.

    Bref, je fear.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *