Cinéma Divers High-Tech Interviews Jeux Jeux Vidéo Lectures Séries 13

Qu’est-ce qu’un Geek ? Eskarina intervient !


A chaque Ankama Convention, c’est devenu une tradition, Inside Ankama organise des tables rondes pour débattre autour de sujets divers.

Cette année, lors de la sixième édition, j’ai été invitée à débattre aux côtés de Tiris (Lead Game Designer d’Arena Confrontation) et Tonio (Game Designer de Wakfu) autour du sujet qui nous touche tant : Qu’est-ce qu’un Geek ?

Je vous laisse regarder cette vidéo et me donner vos impressions (et une deuxième viendra dans les jours qui suivent) ! 🙂


La vidéo n’est malheureusement plus disponible

Partage-moi !

Recommandé pour vous

13 Comments

  • Reply
    Axiol
    16 Mar 2011 8:55

    Ouaiiii ! L’ai vu en direct ça ^^ Pfff c’était déjà il y a presque 2 semaines … Passe trop vite ^^

  • Reply
    Chase
    16 Mar 2011 9:12

    Han la classe hey !
    Majoritairement d’accord. A part pour le « si tu passes beaucoup de temps sur Twitter oui t’es un geek », à moins que j’ai mal compris, c’est justement ce qui m’énerve maintenant.

  • Reply
    Gnat
    16 Mar 2011 11:10

    C’est vachement sympa ce genre de discussion il faut faire ça plus souvent ^^.

    Je me pose une question à propos du « way of geek » :
    De plus en plus de gens se réclament de la culture geek, de ce fait la geek attitude semble se banaliser et comme le dit Tonio devient une culture dominante.
    Est ce que cette banalisation ne porte pas atteinte à l’intégrité de la culture geek ? J’ai l’impression que le « way of geek » tendrait à n’avoir plus de sens si il devenait une attitude moins en marge de la société.
    En gros si j’étais un geek ça me ferait grave chier qu’on me dise que je suis comme tout le monde. Est ce que être geek ce n’est pas quelque part vouloir être différent ? avoir un mode de consommation plus poussé pour atteindre cette différence d’avec la plèbe qui consomme superficiellement de la culture sans chercher à en tirer la quintessence.

    Donc du coup la reconnaissance recherchée par les geek, entrainerait la démocratisation de ce style ou du moins une démocratisation de la revendication de l’appartenance à ce style, et par là même la destruction de la signification de ce terme.

    • Reply
      Chase
      16 Mar 2011 11:20

      C’est tout à fait ça, en effet.

  • Reply
    karu_binou
    16 Mar 2011 11:23

    Ca se laisse regarder facilement ! Bonne définition je trouve. J’adore le « geek de l’opéra ». Very good !

    sinon, j’adore un truc chez toi Eska, c’est que quand tu parles, tu as souvent ton sourcil gauche qui remonte légérement ! Je sais pas si tu remarques, mais ca te donne un air de « gibbs » x)

  • Reply
    alice
    17 Mar 2011 6:26

    Tout à fait d’accord avec le principe « geek » comme synonyme de « passionné » de pop culture, JV, technologie et accro a son smartphone 😉

    Et un grand OUI, pour dire que le ‘geek 1.0’ (né vers le debut des années 80s, qui a connu le debut du JV et qui etait considéré comme un demi-dieu lorsqu’il possédait des Laserdiscs) est à différencier du geek 2.0 de maintenant (culture populaire, mainstream, effet de mode et surtout de démocratisation de l’outil informatique, connexion internet a volonté, smartphones etc etc)

    Je sais pas si certains d’entre vous ont connu l’époque où il fallait hypothéquer la maison des parents pour pouvoir acheter son premier pc (mon premier pc neuf avoisinait les 1500 euros T_T, un 800Mhz / 256Mo de Ram/graveur CD !! une bête de combat à l’époque!!! J’ai tellement trifouillé et remplacé des trucs dedans que j’en ai fait un super mutant !^^ » )
    De nos jours, essaie de démonter ton Dell, Asus ou mieux ton laptop ou netbook = completement inutile, fallait bien choisir ton modele a la base, et puis la consommation aidant, tu en changeras dans 6 mois, comme ton mobile !
    Aujourd’hui ce genre de choses, a part pour les hardcore-gamers, serait vu non pas comme du geekisme mais comme de la folie LOL

    Et je vous parle même pas des gadgets télécommunicants comme des Tattoo ou autre bippers, qui nous rendaient si « cool » et/ou si « nerd » a l’epoque, ou bien les premiers téléphones portables (aussi gros que les téléphones Playskool, avec chaque touche faisant la taille de votre main, limite 😉

    Donc j’ai envie d’dire: « avant » le geek c’était pas un geek: c’etait un « nerd », version occidentale et tout aussi mal-aimée comme l’otaku, mais lui, chérissait comics, ordis DIY, aimait les cours de technologie au collège, avait un kit de chimie à la maison, était fan de Lego/de robots, lisait des bouquins de Lovecraft et Philip K Dick, Asimov, etc… et surtout qui idolatrait son ordi.
    Bref, des gens « bizarres », « infréquentables » et « dérangeants » 😉 (mais qui soudain se retrouvaient avec plein d’admirateurs quand il y avait un TD ou une interro de maths, physique, biologie, etc)

    Aujourd’hui le geek c’est quelqu’un de passionné certes, mais si certains utilise ce mot de façon raisonnable/raisonné, j’suis tout a fait d’accord avec Chase > ce n’est pas parce que tu passes ta vie sur Twitter que tu es un geek !
    Si on en vient à ça, alors ratissons large direct: tous les internautes sont des geeks! 🙂

    Tant qu’on vit bien sa « geekattitude », quelle qu’elle soit, everything is fine, moi j’dis ! ^^

    • Reply
      alice
      17 Mar 2011 6:27

      ps: désolée du pâté ;P

  • Reply
    Gaskel
    17 Mar 2011 8:12

    Attention les lignes qui vont suivre sont les prémices d’une bombe textuel…

    J’aime bien la vidéo même si j’ai bizarrement l’impression de revoir la même chose encore et encore sans que ca évolue vers quoi que ce soit au final , il y a aucun argument historique , aucune recherche que des opignons comment voulez vous créer une définition potable d’un terme dans ces conditions et surtout en un temps aussi réduit ? Tout ce que j’en retiens c’est ca :

    Des défenseurs de la définition geek alors qu’ils sont même pas sur d’être geek eux même.
    Sincèrement toutes les personnes qui postent ici comment êtes vous certains d’être des geeks vous même ? sur quoi vous vous basez vraiment ? sur quel fait , quel argument , votre propre vision ? comment être certain que votre vision est la bonne ?

    Pour ma part vous ressemblez pas a des geeks , même eskarina n’en est pas vraiment une. Lorsque le terme geek est apparut ( année 70 ou avant j’en sais rien et je m’en fous ) allez pas me faire croire que Eskarina entre dans le moule , elle ressemble pas vraiment a quelqu’un qui s’enfermerait une semaine chez elle a essayer de verifier la theorie des nombres premiers car elle en avait besoin pour calculer sa fonction random capable de decouvrir quel muffins sortira de la machine en premier.

    On est quand même passer d’un terme mettant dans un blocos des êtres asexués totalement inapte a la vie courante ne pouvant survivre que par la jouissance intellectuel a des personnes qui ayant souvent le cul devant un film fantastique/science-fiction se croit geek.

    Il y a quand même une foutu marge , il y a rien d’intellectuel a regarder un épisode le cul sur sa chaise de star trek , par contre il est bien possible que quelqu’un d’intellectuel soit plus intéresser par startrek qu’une star du porno. Le gros hic dans tout ca c’est que maintenant , tu regarde startrek et tout ce qu’un geek intellectuel peut potentiellement aimer et tu deviens geek a ton tour , désoler mais je vois pas le rapport.

    Maintenant oue , apres tout la definition du terme geek = la definition qu’on veut bien lui donner maintenant.
    Si le terme geek ne désigne plus ces gens , mais tout ce que un vrai geek pourrait aimer , oue c’est clair vous êtes a 100% des geeks des temps modernes ! congratulations ! ( vu qu’apparemment vous avez l’impression d’avoir accomplit quelque chose en étant geek ;p )

    Je regarde ce site depuis le début car j’y trouve des choses intéressantes sur certains domaines mais j’ai pas franchement l’impression d’y voir des articles intellectuel qui m’apprenne quoi que ce soit , c’est plus du niveau du divertissement la , propre a n’importe quel consommateur lambda.

    Chacun des articles ici n’est que de la surface , aucun n’as été un approfondit de quoi que ce soit dans n’importe quel domaine ( ca veut pas dire que c’est mal attention )
    Mais j’appelle pas ca de la passion , juste de pub a la consommation. Les articles de kissmygeek ne sont que des trailers/teasers pour porter l’intérêt sur un truc ou un autre truc point et ca me convient très bien , vous considérez que c’est geek , allez y ca me gène pas.

    Pour revenir dans le temps , au départ c’était qu’une insulte pour définir les rejetés de la société qui physiquement trop faible pour co-exister avec la masse social , a préférer des activités plus intellectuel.
    Ils ont forcement essayer par la suite de se créer un milieu a eux ou ils pourraient un peu exister ca s’est vu par les rassemblement de jeux de role , les sceances débats informatique/électronique sur l’utilité des premiers PC sans interface, c’est surement pas les geeks qui se sont appeller eux même des geeks.

    Mais franchement , c’est quoi l’intérêt pour vous même de savoir la vrai définition du geek et de surtout l’imposer a une masse de gens qui en ont rien a foutre.Vous savez même pas ce que vous êtes depuis le temps ?

    Geek a tout simplement tellement de définitions maintenant ( et vous en faites parties de ceux qui le foute a leur sauce , la définition de geek = passionné a exister bien après) que de toutes façons tout le monde peut bien s’auto-insulter geek si ca le rassure.

    Si vous vous intéressez a ces domaines différents c’est parce que vous les aimez et vous pouvez pas vous en passer ( moi je le vois comme ca pour ma personne )
    Si vous le faite uniquement pour être différent , vous avez pas l’impression de perdre le peu de temps qui vous reste a vivre ? ( c’est ce que je pense actuellement en écrivant ce wall of text que personne répondra ;p )

    Personne est unique en ce monde , y a que vos parents pour dire des conneries pareil , et surtout personne inconsciemment veut être totalement unique ( car tout simplement personne veut être seul , être unique contre la majorité a toujours et sera toujours signe de pariât ). Vous voulez juste être mieux que les autres ( pour ca que vous voulez tous être reconnut geek , car en ce moment geek c’est mieux , une sorte d’élite en gros … lol 🙂 ) , Combien sont des narcissiques notoires ici ? a mon avis y en a un sacrer paquet.

    • Reply
      Chase
      18 Mar 2011 12:00

      Je crois que tu confonds nerd et geek. Nuff said.

      • Reply
        Gaskel
        18 Mar 2011 3:05

        je confonds nerd et geek admettons ce fait. ( même si pour moi un nerdz c’est vraiment beaucoup plus sérieux que ce que j’ai marquer plus haut mais allons dans ton sens)

        Peut tu me dire quand le terme nerd est apparut par rapport au terme geek ?

        Car si il est apparut après le terme geek , et que ces personnes que tu traite de nerd était avant ( l’époque d’avant ) appeler des geeks , je trouve quand même qu’il y a un petit soucis de logique.

        Vous concevez que nerd soit une insulte ( personne ne veut l’être parmi vous d’après ce que je comprends ? Pourtant un nerd de mon point vue est carrément plus cool et skillz que votre vision du geek actuel qui n’est qu’un simple consommateur addict dans des domaines que vous trouvez geek)

        pour reprendre le commentaire d’alice qui est bien construit , elle commence déjà a parler de geek 1.0 puis 2.0 , et avant ca c’était quoi ? des geek alpha ? ;p et donc quoi ces geek alpha (ceux que j’ai représenter plus haut ) qui rentre plus dans votre moule de 2.0 deviennent forcement des nerd ?
        Ça m’as l’air un peu simpliste , mais si c’est ca effectivement je parle de nerd alors.

        • Reply
          Chase
          18 Mar 2011 4:00

          Pour ma part, nerd est une insulte tout comme geek (au premier sens du terme, maintenant ça fait cool). Y’a quatre ans, on me disait « sale geek », je savais que c’était pas un compliment. Maintenant, avec la démocratisation d’internet, des nouvelles technologies, c’est plus la même chose. Même si je sens toujours cette pointe de dédain quand j’annonce avoir passé ma nuit à parcourir un jeu de long en large pour le finir à 100%.

          Revenons à la notion de nerd. Ma définition est simple (et elle n’est pas universelle bien sûr). Un nerd est un intello, rejeté par la masse, et qui préfère passer son temps sur la théorie des cordes plutôt qu’intégrer l’équipe de basket de son lycée. Un intello pur et dur donc, enfermé dans son monde de matheux. C’est tout.
          Le geek lui, est aussi un rejeté, mais lui n’est pas forcément intello. Lui, s’échappe de sa vie pas si simple par le biais de la S-F, de l’informatique, des comic books, et j’en passe. Des mondes imaginaires qui lui permettre de s’évader. Et il n’y a pas encore si bien longtemps, tout ça était considéré comme des sous-cultures.

          Maintenant les choses ont évolué, ces sous-cultures sont devenues mainstream, à la portée de tout le monde. Et c’est là que ça pose problème dans la définition du geek actuel, puisqu’en théorie, le geek n’existe plus s’il est devenu cool.

          C’est pour ça que maintenant je préfère parler de communauté, de passionnés, que de geeks. Et jamais, ô grand jamais on ne me verra dire « je suis un geek ». Les personnes s’auto-proclamant comme tel sont des imposteurs.

        • Reply
          alice
          18 Mar 2011 7:27

          *apparait dans un nuage de fumée*
          petite intervention dans ce débat passionné, pour préciser que la mention « geek » 1.0 / 2.0 que j’utilise, ce n’est vraiment par décalage et humour hein. ^^ (mais tres juste qu’il y avait il avant le geek alpha?! l’oeuf ou la poule?!!…)

          bref, loin d’etre un docteur ès paléonthologie de la mutation génétique et fashion du nerd en geek et du geek en… autre joli mot qui sonnera bien, récupéré par le marketing et la société de consommation 😉 je suis tout a fait d’accord avec toi, Gaskel, sur le fait que le « nerd » a plus de skills et de classe que le « geek marketing ».
          mais ca reste pejoratif comme terme, et tout comme le mot geek se vide de sens, et devient super commun, le mot nerd lui aussi a evolué en une sous-espece (nerdz), beaucoup plus « branchouille » que le « nerd d’avant » (je me suis retenue d’ajouter 1.0 huhu) bref: la louze, j’en conviens !
          mais mais mais, relativisons !
          oui le mieux est bien de ne pas se coller d’etiquette soi-meme, ou a defaut de le prendre avec humour et surtout pas au serieux ! (grands dieux surtout pas!!)

          et comme le dirait mon cher Puppet Master de Ghost In The Shell:
          « Nous vivons dans un environnement dynamique. Vouloir rester ce que tu es te limites. »

          donc je finirais en revendiquant: je ne suis pas « geek » !!
          mais plutot « guik » (ma propre orthographe, subtil mix entre « guili-guili » & « Groquick ») ;p

          Et hop ! allez le marketinjeuh, viendez chercher ce terme, je vous attends, j’ai déposé le brevet !! 😀

          *disparition dans un nuage de fumée*

  • Reply
    cravatenoire
    18 Mar 2011 1:00

    Bah, je suis un narcissique notoire, amplement convaincu que la création de soit voir d’un masque, d’une apparence propre et d’un style propre sont des choses importantes.

    Ensuite je trouve que, dans le temps imparti qui est quand même très court, les trois intervenants se débrouillent plutôt pas mal. Il n’était pas question de parler des premiers GNs, des garages de la Silicon Valley dans les débuts de l’informatique ou des joueurs sur Commodore 64.

    Je trouve que le danger des références a bien été exprimé. Je considère d’ailleurs un peu con que, cette « culture » se démocratisant, il y ait maintenant des rites de passages un peu obligatoire.

    Genre comme pour les gothiques : il faut aimer The Cure ou Sister of Mercy, là pareil on se dit que si on n’aime pas Lovecraft on est quelque part mis de côté (d’ailleurs moi lovecraft ça m’excite pas plus que ça). C’est le problème de toutes catégorisations, de tomber dans les clichés extérieurs (diabolisation du Jv etc), comme dans les clichés internes au groupe (ah lui c’est un arriviste parce qu’il n’aime pas ce Comics là ou qu’il n’a jamais vu un Romero).

    Le pire c’est sans doute les gens qui se limitent à ne pas aller vers d’autres styles littéraires que la SF ou l’heroic fantasy parce que ce n’est pas en lien avec le « groupe » auquel ils pensent appartenir (comme le metalleux qui déteste le rap sans jamais en avoir écouté du bon).

    Donc ouais, le mieux , à mon avis, c’est d’être sans étiquette et sans revendication et d’être ouvert d’esprit. Il n’empêche qu’on peut quand même essayer de définir certains phénomènes de société ou certaines tribus. Mais c’est sur que ça ne pourrait être possible dans un court interview, c’est quand même sympa et par ailleurs le but n’était pas de monter un documentaire comme Suck my Geek, une thèse de sociologie ou encore un ouvrage complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *