Lectures Tests & Critiques

[Critique] Silent Hill Tome 1 : Rédemption

1750a17c8096df7e4f30cc0115d872cc-_sx1280_ql80_ttd_

Le tout nouveau label Mana Books vient d’offrir au comics Silent Hill sa première édition en France dans un premier tome sobrement intitulé Rédemption. Du classique pour les fans, une bonne porte d’entrée pour les novices.

Ce premier tome nous raconte l’histoire de Jack Stanton, tueur à gage de son état, qui a eu la bonne idée de prendre la fuite avec Jill, la femme de son patron. Bien entendu, ce dernier envoie ses hommes de main à leur poursuite, ce qui les mènera tout droit à la ville de Silent Hill.

L’idée d’adapter Silent Hill en comics n’est pas mauvaise, c’est même un très bon support pour prendre le temps de raconter une histoire typique de la série et de pouvoir rendre compte visuellement de l’aspect horrifique et glauque qui a fait les beaux jours de la licence. Et c’est évidemment ce que ne fait pas ce premier tome scénarisé par Tom Waltz. De par sa courte longueur, l’histoire va vite, trop vite et s’attarde dès le départ sur le passé du personnage principal. Ceci permettra hélas aux adeptes de comprendre assez rapidement les tenants et aboutissants du court périple du « héros », la ville de Silent Hill ayant comme particularité de faire resurgir les démons intérieurs. Sauf que ça, Waltz n’en a que faire. La mythologie propre à la ville embrumée est en effet complètement absente, ce qui pourrait donner envie aux plus novices de chercher à en apprendre plus puisque, malgré tout, l’aspect creepy de la série est tout de même assez bien retranscrit par des dialogues et comportements assez improbables.

silent hill rédemption critique

En dehors de ces défauts, l’histoire reste tout de même intéressante, notamment grâce à son « héros » plutôt inhabituel pour la série qui permet une nouvelle fois de se rendre compte que la ville réserve des surprises différentes à chacun de ses visiteurs. Les dessins de Steph Stamb sont plutôt corrects et mettent assez bien en valeur l’horreur de la situation avec quelques planches bien tordues. Cependant, la technique utilisée donne quelques fois un rendu plutôt étrange, comme s’il avait voulu se rapprocher d’un design de jeu vidéo.

En somme, Silent Hill: Rédemption a le cul entre deux chaises. Les fans de la licence ne seront absolument pas surpris par une histoire bien trop prévisible mais auront le plaisir de redécouvrir un nouveau pan de la mythologie, alors que les plus novices pourront découvrir pas à pas cet univers malsain tout en évitant de devoir se coltiner des années de mythologie.

Silent Hill: Rédemption – Mana Books – 14€

LA CRITIQUE A ÉTÉ EFFECTUÉE SUR UNE ÉDITION OFFERTE PAR MANA BOOKS

Moyen

Pas assez complet pour les fans hardcore, Silent Hill: Rédemption se laissera pourtant lire agréablement malgré des défauts liés à son histoire expédiée en si peu de pages. Reste que le comics est une bonne porte d'entrée pour quiconque voudrait se familiariser avec l'univers de la série.

6
Note finale:
6

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *