Jeux Tests & Critiques

[Test] Nemesis

nemesis_header

Le vaisseau spatial fait route vers la Terre, tandis que l’équipage est plongé dans un sommeil artificiel. Le voyage se passe sans encombre, jusqu’à ce qu’une alarme retentisse dans le vaisseau. L’ordinateur de bord réveille en urgence les membres d’équipages, mais l’un d’entre eux reste immobile… Son abdomen est déchiré, comme si quelque chose en était sorti… L’ordinateur de bord annonce la mauvaise nouvelle: une intrusion a été détectée, la destination du vaisseau est incertaine et l’état des moteurs inconnu. Bienvenue dans Nemesis, le jeu de plateau qui sent bon l’Alien.

Nemesis est un jeu de plateau conçu par Awaken Realms, et une référence assumée au premier Alien de Ridley Scott et l’équipage en perdition du Nostromo. Réussir à retranscrire l’atmosphère de ce film dans un jeu de plateau est un véritable challenge. Mais le jeu est ambitieux et les parties intenses…

Nemesis 2

Personne ne vous entendra jouer

Awaken Realms n’en est pas à son coup d’essai en terme de jeu de plateau à ambiance. On leur doit déjà l’excellente adaptation de This War of Mine dont l’ambiance vidéoludique a été parfaitement retranscrite dans sa version plateau. Après une campagne fructueuse sur Kickstarter, Nemesis a été adapté en français par Funforge et sorti en septembre 2019. A l’heure de la rédaction de ce test, le jeu est victime de son succès et les stocks épuisés.

Nemesis 1

Nemesis place les joueurs à bord d’un vaisseau en perdition. Le plateau de jeu représente le vaisseau et ses différentes salles, plongées dans l’obscurité et reliées entre elles par d’innombrables couloirs permettant aux joueurs de circuler. L’objectif du joueur est simple: survivre à la fois au voyage en ramenant le vaisseau à bon port où en s’en échappant via l’une des navettes de secours, mais également survivre aux intrus présents dans le vaisseau. Chaque joueur débute donc la partie en choisissant un rôle dans l’équipage (Capitaine, soldat, mécano, …), et se voit attribuer un objectif à réaliser. Car oui, la survie seule ne suffit pas pour remporter la partie, il faut également remplir l’objectif assigné à votre personnage, allant de la simple émission d’un signal de détresse au meurtre de vos équipiers pour étouffer le fiasco de la mission.

Et c’est là que Nemesis prend toute sa saveur. Habituellement, les jeux de plateau appartiennent bien souvent à deux catégories distinctes: les jeux compétitifs où chacun défend son honneur corps et âme en essayant de couler ses adversaires, et les jeux coopératifs où l’ensemble des joueurs doivent faire front pour sortir victorieux, souvent contre le jeu lui-même. Nemesis fait dans le semi-coopératif: l’objectif est de sauver sa peau en s’entraidant, mais de remporter la victoire avec des objectifs individuels gardés secrets durant toute  la partie. Au menu : entraide, trahisons, suspicions et petits meurtres entre amis.

Le huitième passager

En début de partie, toutes les salles du vaisseau sont masquées: le joueur se réveille d’une hibernation prolongée, et sa mémoire lui fait défaut. Impossible donc de se rappeler où se trouve cette fichue infirmerie ou l’armurerie. C’est par l’exploration que les joueurs vont se réapproprier leur vaisseau, et déterminer salle après salle la répartition des espaces. Chacune des salles est associée à une action spécifique réalisable par les joueurs: l’armurerie permet de recharger ses armes, tandis que l’infirmerie permet de soigner ses blessures. Mais voilà, chaque fois qu’un joueur se déplace, il prend le risque de faire du bruit, et de faire la rencontre d’un intrus.

Nemesis 3

Et dès qu’un intrus apparaît sur le plateau, au détriment d’un joueur malchanceux, le péril prend forme. Les intrus, ces xénomorphes à l’aspect insectoïdes, sont représentés par de superbes figurines dont la taille démesurée fait tout de suite réaliser à l’ensemble des joueurs le danger dans lequel ils sont plongés. Il existe d’ailleurs différentes formes d’intrus, selon leur stade d’évolution, allant de la larve à la Reine en passant par le stade adulte. Leur simple présence est source d’angoisse, même si ils ne sont pas invincibles. Il vous faudra alors fouiller les salles à la recherche d’armes et d’équipements vous permettant de les affronter, ou de fuir le plus loin possible.

Chaque tour de jeu se déroule en deux phases distinctes. La phase des joueurs débute le tour. Chaque joueur peut alors réaliser ses actions, en utilisant un paquet de cartes actions spécifiques à chaque rôle. Une fois que toutes les actions ont été réalisées, c’est la phase des intrus: déplacements, attaques, ainsi que des évènements vont ponctuer le déroulement du jeu et votre tentative de survie. Rapidement, on réalise que le jeu ne fait aucun cadeau: en plus des intrus, il faudra également s’adapter aux pannes des équipements de certaines salles (empêchant de réaliser leurs actions spécifiques) ou combattre les éventuels incendies qui pourraient se déclarer à bord. Bref: perdre est ce qu’il y a de plus facile!

 Infection

Les conditions de victoires sont d’ailleurs loin d’être simples. Il faut d’abord s’assurer que le vaisseau est toujours entier, qu’il se dirige bien vers la Terre, et que ses moteurs sont toujours opérationnels. Ces conditions sont d’ailleurs importantes, car tout joueur dont l’objectif est de saboter le vaisseau pourrait jouer sur l’un ou l’autre de ces facteurs en mentant sur ses intentions. Une fois que toutes ces conditions sont réunies, il faut cependant s’assurer que votre perso n’est pas infecté. Car au-delà d’être de puissantes créatures, les intrus sont aussi capables de vous infecter. Certaines attaques des intrus vous oblige à piocher des cartes infection, qui sont illisibles sans un « scanner » fournit par le jeu. Ces cartes s’accumulent mais certaines sont inoffensives, tandis que d’autres porte la mention « infectée ». Si ces cartes n’ont pas été retirée de votre main d’ici la fin de la partie, ces cartes « infectées » sont synonymes de mort imminente: une larve explose de votre cage thoracique et vous mourrez dans d’atroces souffrances…

image4

En bref, remporter la victoire n’est pas chose aisée dans Nemesis. Mais le jeu fait un excellent travail sur sa mise en scène et son ambiance. Les figures des personnages et des intrus sont magnifiquement travaillées, et on ne se lasse pas de sortir l’un des plus gros intrus pour le poser sur le plateau lorsqu’une mauvaise rencontre se produit. Le plateau de jeu est très sombre, et transpire le glauque, la suie et le malaise d’un Nostromo. Parvenir à créer cette atmosphère étouffante avec quelques bouts de plastique et de cartons, c’est un véritable exploit maîtrisé sur le bout des doigts par Awaken Realms.

Le jeu est complexe, extrêmement riche, et c’est à la fois sa force et sa faiblesse. Si vous êtes un joueur occasionnel et que vous recherchez des parties rapides et simples, passez votre chemin. Nemesis nécessite plusieurs heures devant soi, et une obstination pour se remémorer le moindre détails de ses règles. Cependant, certains automatismes facilitent le jeu après quelques parties, et celui-ci pourra d’ailleurs s’aborder sereinement grâce à son mode coopératif pour les joueurs qui souhaitent apprendre sans se tirer dans les pattes.

image7

Le mot de la fin

Nemesis est un jeu de plateau horrifique, mêlant habilement le spatial à un gameplay semi-coopératif qui promet de longues heures d’embrouilles avec ses amis. Son ambiance est extrêmement travaillée, et parvient à faire vivre durant quelques heures l’angoisse d’un Alien. Certes le jeu est difficile, et se prive probablement d’une partie des joueurs de ce fait. Mais pour les plus courageux, il vaut réellement le détour. Et c’est probablement cela le but de Nemesis: réussir à montrer qu’il est possible, dans un jeu de plateau, de faire vivre de grands moments de tension que l’on retrouve au cinéma ou dans les jeux vidéo. Il est temps d’enfiler vos combinaisons, la dépressurisation arrive…

On a aimé :

  • l’ambiance angoissante d’un vaisseau en perdition
  • Les figurines impressionnantes des intrus
  • Le gameplay très riche et complet

On a moins aimé :

  • La complexité des règles qui peuvent rendre une partie très longue
  • … C’est tout

Craquez vos PO si :

  • Vous cherchez le jeu de plateau Alien
  • Vous aimez trahir vos amis
  • Vous avez toujours rêver de partir en croisière dans l’espace

Quittez la partie si :

  • Vous êtes claustrophobe
  • Vous êtes xénophobe
  • Vous n’aimez pas perdre


Nemesis – Awaken Realms – Funforge

Xeno

Nemesis prend le parti de réaliser un jeu de plateau qui nous plonge dans l'ambiance d'Alien. Et le pari est réussi! Des figurines des intrus au vaisseau sombre, tout est fait pour nous emmener dans une aventure dont personne ne sort indemne. Un jeu certes difficile d'accès, mais qui a le mérite de faire honneur à l'immersion.

9
Note Globale:
9

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *