Jeux Vidéo Tests & Critiques

[Test] Observation

Observation

Dans le monde du cinéma, certains films de science-fiction ont acquis le statut de légende. Ces grands classiques ne font pas toujours l’unanimité, mais ils ont marqué l’Histoire de la pop culture. Le jeu vidéo a, lui aussi, de nombreux exemples de grandes réussites dans le domaine de la science-fiction. Mais rares sont les jeux qui peuvent prétendre au statut de légende. Observation relève le défi…

En 2026, le docteur Emma Fisher se réveille seule dans la station spatiale Observation. Un incident s’est produit, détruisant une partie de la station et isolant Emma du reste de l’équipage. Les communications sont coupées, et dans l’espace, personne n’entend Emma crier. Sauf SAM. Omniscient et omniprésent, SAM est son seul allié dans le vide et l’apesanteur. Lorsque tout semble perdu, que la solitude pèse et que la folie gagne, SAM est présent. Sa mission : Système, Administration et Maintenance. SAM n’est pas dans la station spatiale. SAM est la station.

observation-3

Big Brother

L’une des originalités d’Observation réside dans son gameplay. Les développeurs de No Code ont pris le pari de ne pas laisser le joueur incarner Emma Fisher dans son expérience spatiale angoissante. Ici, c’est SAM, l’intelligence artificielle de la station, que vous incarnez. A travers les caméras, micros et autres systèmes informatiques, SAM peut interagir avec Emma, la guider et l’aider à comprendre le contexte de l’incident. Un pari réussi puisque le joueur n’est alors plus l’acteur principal, mais le spectateur actif du drame qui se déroule sous ses yeux. Le sentiment d’immersion est total, chaque détail vous rappelant votre place d’IA: les caméras qui se brouillent, les micros qui grésillent, le joueur est la machine.

observation-screen-7

Le jeu ne vous laisse pas sur le bas côté pour autant. En tant que SAM, vous devrez commencer par apprendre à manipuler les caméras de la station spatiale, déverrouiller les portes, effectuer des diagnostics des espaces afin de garantir l’intégrité de la structure et permettre à Emma d’enquêter. Rapidement, Emma et SAM réalisent que les dégâts sur la station spatiale Observation  ne sont qu’un problème mineur. Sans aucune explication, certains membres d’équipages sont morts et la station se trouve désormais bien loin de la Terre, en orbite autour de Saturne et ses anneaux…

observation-screen-6

C’est dans ce mystère spatial qu’Observation vous enfonce, tête la première. Et il le fait avec une maîtrise impressionnante, laissant planer un malaise ambiant parfaitement dosé. Etre SAM, c’est être omniscient, mais c’est surtout ne pas exister physiquement. Et le jeu utilise cet aspect pour donner au joueur un sentiment d’impuissance contribuant à l’ambiance anxiogène. Tandis que l’ambiance s’étale sous vos capteurs CCD,  le scénario, lui, se déroule. Implacable, imperturbable, il vient frapper au moment opportun. Chaque nouvelle scène surpasse la précédente, enrichit le mystère et nous emporte. Une chose est sûre : on ne ressort pas d’Observation tout à fait indemne.

God mode

Le premier sentiment qui vient en jouant à Observation, c’est celui de toute puissance. SAM est capable de surveiller toutes les parties de la station qui n’ont pas été endommagée ou déconnectée par l’incident. Votre oeil est donc présent dans chaque pièce de la station, capable d’écouter chaque conversation et de suivre la trace des membres d’équipages. Tous ces outils sont d’ailleurs accessibles via une carte de la station où apparaissent chaque pièce et outils disponibles pour SAM, permettant de se déplacer rapidement d’un endroit à l’autre. Et vu la taille de la station, cette carte s’avère indispensable!

observation-screen-8

En revanche, SAM n’est pas présent physiquement, et ne peut donc pas interagir avec les objets non-connectés à son réseau, où à l’extérieur de la station. Pour palier à ces problèmes, SAM peut parfois prendre le contrôle d’un robot sphère, permettant d’évoluer librement dans et hors de la station sans gravité. Cependant, votre liberté est rapidement limitée puisque chacun de vos déplacements et chacune de vos actions sont guidés par le scénario. Pas de quoi se sentir frustré cependant, on se laisse plus que volontiers porter par le propos du jeu.

observation-screen-3

Observation se situe quelque part entre le « walking simulator  » et le « puzzle game ». Il prend habilement les qualités de l’un et de l’autre afin de créer un style à part entière. Cela fait la force et la faiblesse du titre. L’exploration de la station spatiale est en effet parfaitement linéaire, ce que l’on excuse sans difficulté par la nature même du lieu : c’est une station spatiale ! Mais il arrive parfois que dans cette linéarité, on cherche encore et encore l’action précise que le jeu attend de nous pour progresser. Pas de quoi rester bloquer des heures, mais cela peut agacer les plus impatients d’entre nous. Surtout que les déplacements en apesanteur, rendu avec réalisme, ne sont pas chose aisée!

Le mot de la fin

En dire plus sur Observation serait du spoil. Les développeurs de No Code sont parvenus à sublimer leur art : après l’excellent Stories Untold, ils utilisent le gameplay d’Observation pour faire du storytelling de très haut niveau. Le rythme maîtrisé, l’ambiance oppressante et le gameplay mêlant exploration et puzzle parviennent à plonger le joueur dans un récit d’une ampleur démesurée. Observation est au jeu vidéo ce que 2001 : l’Odyssée de l’espace est au cinéma. Finalement, c’est peut-être cela le but d’Observation : démontrer que l’art de raconter ne se cantonne pas au cinéma, et qu’il est possible de faire passer bien plus d’idées lorsque le joueur devient à la fois spectateur et acteur du récit. En résumé: Observation est une oeuvre d’art.

On a aimé :

  • Un scénario dont on se souviendra
  • Un gameplay soigné pour vous faire sentir IA jusqu’au bout des fils
  • L’ambiance pesante conservée avec brio tout le long du jeu

On a moins aimé :

  • Les quelques moments de galère dans les déplacements
  • … C’est tout

Craquez vos PO si :

  • Vous avez envie de vivre un jeu
  • Vous avez beaucoup trop regardé 2001 : l’Odyssée de l’espace
  • Vous cherchez un jeu de SF sans flingues

Quittez la partie si :

  • Vous détestez les walking simulator
  • Vous détestez les puzzle games
  • Vous cherchez un jeu terre à terre


Observation – No Code – Devolver Digital 

Disponible sur PC/PS4

A partir de 19,99 €

Ce test a été effectué sur une version fournie par l’éditeur. 

observation-message-gif

2019: l'Observation de l'espace

Observation est certainement l'un des jeu de SF les plus marquants de toutes les générations. Par son propos complexe mené par un gameplay en toute simplicité, il vous prend aux tripes et ne vous lâche pas jusqu'à son dénouement. Amateurs du genre : ne passez pas à côté de ce chef d'oeuvre.

9
Note Globale:
9

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *