Jeux Vidéo

[Early Access] Edge of Eternity : le J-RPG à la française

eoe_header

Projet financé via Kickstarter en Mars 2015 (eh oui, déjà !), Edge of Eternity est le défi fou que s’est lancé un développeur indépendant français nommé Midgar Studio. Pourquoi fou ? Parce que cette petite équipe – les effectifs tournent autour d’une dizaine de membres – a pour ambition de réaliser un J-RPG classique modernisé. Et on parle bien d’un projet titanesque à la Final Fantasy avec des dizaines et des dizaines d’heures de jeu, des quêtes annexes, un scénario en béton et du combat au tour par tour (enfin pas tout à fait mais on y reviendra) ! Forcément, ça prend un peu de temps. Et comme ça fait déjà presque 4 ans que ce rédacteur l’attend (oui, je fais partie des backers), eh bien on a décidé de vous parler de l’Early Access.

On ne peut pas tout faire en Heryon de temps

Il faut d’abord comprendre qu’il s’agit d’un travail de longue haleine. Si l’équipe annonçait au départ une livraison du jeu en Décembre 2016, il a très vite été clair pour toutes les personnes intéressées par le projet que cette date était au-delà de l’optimisme et qu’il faudrait attendre quelques années. A l’heure actuelle, le studio annonce une date de livraison fin 2019, ce qui paraît quand même plus raisonnable. Il faut dire que le développeur est très sérieux dans ses intentions et n’entend pas faire un hommage au rabais. En grands fans du genre, ils ont même décidé de faire appel à un compositeur légendaire : Yasunori Mitsuda. Pour rappel, on parle de l’homme derrière les BO de Xenoblade Chronicles 1&2, Kid Icarus : Uprising, Soul Sacrifice, Shadow Hearts mais surtout Chrono Trigger avec Nobuo Uematsu, excusez du peu !

eoe_landscape

Bref, le jeu s’était fait relativement discret depuis la Gamescom 2016 et les démos en pré alpha proposées au téléchargement. Puis vint le 5 Décembre 2018, jour de l’ouverture de l’Accès Anticipé d’Edge of Eternity sur Steam et itch.io. On peut depuis y découvrir le premier chapitre du titre – ce qui représente déjà quelques heures – et Midgar Studio a annoncé que les autres chapitres seraient mis à disposition au fil des mois. Tout ça, donc, jusqu’à la sortie définitive espérée en cette fin d’année (sur PC et consoles). Cerise sur le gâteau : les joueurs peuvent créer des mods pour le titre puisqu’il supporte Steam Workshop.

Bienvenue dans l’univers d’Edge of Eternity

Edge of Eternity se déroule dans le monde d’Heryon, autrefois paisible jusqu’à l’arrivée des Archélites, des extra-terrestes (extra-heryoniens ?) technologiquement avancés qui comptent bien exploiter la puissance magique des cristaux assurant la stabilité du monde. Au milieu de cette guerre sans merci, les envahisseurs font usage d’une arme biologique et provoquent la propagation d’une nouvelle maladie : la Fièvre du Métal. Celle-ci corrompt l’esprit et le corps des personnes infectées qui se transforment en véritables abominations cybernétiques. 30 ans plus tard, résigné et perdu au milieu de ce conflit qui le dépasse, le soldat Daryon retrouve un but lorsqu’il apprend que sa mère est atteinte de ce terrible fléau et qu’il est son seul espoir pour trouver un remède.

eoe_battle

Evidemment, il s’agit d’un résumé grossier et, comme on peut s’y attendre, le lore – tout comme les personnages – est assez riche pour ne se dévoiler que petit à petit, attirant toujours un peu plus le joueur dans la proposition vidéoludique qu’est Edge of Eternity. Toujours est-il que le jeu commence alors que Daryon et Selene sont en plein milieu d’un blizzard. L’occasion pour le jeu d’expliquer les déplacements et quelques fondamentaux, le temps que nos deux héros rejoignent une sorte de galerie souterraine où le joueur découvrira les prémices du système de combat ou encore la récupération d’objets.

Chrono triggered

Car oui, comme tout bon J-RPG qui se repecte, Edge of Eternity consacre le début de son aventure à des tutoriels intégrés au jeu. On découvre d’abord, pour ceux qui ne connaissent pas ce principe, le fonctionnement des barres ATB (Active Time Battle) – le jeu était à l’origine prévu en tour par tour mais l’équipe a finalement opté pour des jauges ATB qui rendent le soft plus dynamique -, puis le système de déplacement en cours de combat (ce qui donne un côté tactique aux affrontements), les différents types d’actions possibles, la magie, un premier combat contre un simili-boss puis les principes de l’équipement du jeu, et caetera. Je ne vais pas vous faire l’inventaire, vous découvrirez ça en jouant. On notera tout de même le fonctionnement assez innovant de cristaux à équiper qui s’apparentent grossièrement à un arbre de compétences (mais c’est un peu plus subtil que ça).

Encore une fois, on a affaire à un J-RPG, l’aspect exploration y est donc important. Vous ne serez en conséquence pas surpris d’apprendre qu’Edge of Eternity comporte une carte gigantesque (pas entièrement explorable pour le moment bien entendu) qui contient pléthores de quêtes annexes et de secrets à découvrir (et des montures, rassurez-vous, tout n’est pas à parcourir à pied). Le titre est déjà très complet à l’heure actuelle mais nous savons d’ores et déjà que beaucoup, BEAUCOUP de contenu va être ajouté au fur et à mesure, au rythme d’un chapitre tous les deux mois environ. De quoi bouffer tout notre temps libre !

Fantaisie à finaliser

Ce qui est intéressant avec cette Early Access, c’est que le produit est quasiment fini. J’entends par là qu’on n’est pas constamment confronté à des bugs qui entravent notre progression (personnellement j’ai subi un seul crash jusqu’ici) et qu’on a vraiment l’impression de jouer à un jeu, pas de servir de béta-testeurs. L’immersion est déjà présente, les dialogues sont très travaillés, tout est fonctionnel, les musiques de Yasunori Mitsuda nous aident à rentrer complètement dans un univers riche et fourni au design poussé et harmonieux (aussi bien sur les personnages que les environnements, ou encore les animations – avec un petit bémol sur certaines animations faciales)… On a l’impression de retomber en enfance, quand on passait des heures dans nos J-RPG favoris, à découvrir des mondes incroyables et à mettre à terre des ennemis gargantuesques. C’est bien simple, on se prend parfois à faire une pause en plein milieu d’une plaine pour admirer les paysages ou des créatures un peu plus loin, comme on le ferait sur les hauteurs d’une pagode japonaise d’où on ne verrait que des arbres, des oiseaux et quelques méga-structures devinées au loin…

Comment ne pas se poser devant des paysages pareils ?
Comment ne pas se poser devant des paysages pareils ?

Ça ne veut pas dire qu’Edge of Eternity est parfait évidemment. Il y a encore un peu de place pour du fine tuning et je ne doute pas que l’équipe profitera de cette année pour peaufiner tout ça. On pense notamment à la caméra un peu capricieuse qui peut devenir gênante dans certains combats ou à des déplacements au pad un peu trop sensibles qui nous compliquent parfois la vie quand on veut se positionner devant un coffre pour l’ouvrir. Rien d’insurmontable pour l’équipe de Midgar Studio, donc. Au niveau du gameplay, l’aspect tactique des combats est pour le moment assez léger mais on n’en est qu’au début du jeu et des posts sur les forums Steam d’EoE laissent entendre que la suite du jeu va beaucoup creuser cet aspect. On a hâte de voir ça !

Tl;DR

Edge of Eternity est à la base un rêve un peu fou : celui d’un petit groupe de passionnés de J-RPG de faire un titre à l’ancienne mais avec l’attrait technique des possibilités actuelles. Ça semblait irréalisable et pourtant le studio Midgar est en train de réaliser cet exploit. J-RPG dans toute sa splendeur, agrémenté d’un système de combat tactique avec des jauges ATB, Edge of Eternity ressemble d’ores et déjà à un must-have pour les amateurs du genre (les évaluations sur Steam sont d’ailleurs très positives), sachant qu’il reste encore du temps à l’équipe pour peaufiner les quelques soucis que l’on a pu rencontrer jusque là. On ne vous cache pas qu’on a hâte de recevoir notre version PS4 (kickstartée) dans quelque temps !

Les villes aussi ont de la gueule
Les villes aussi ont de la gueule

Article réalisé à partir de la version Early Access du jeu. Clé fournie par l’éditeur.

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *