Jeux Vidéo 1

Indie + Oldie = Puppy Games

Malgré son nom, Puppy Games n’a rien à voir, de près ou de loin, avec Nintendogs ou Léa Passion Vétérinaire.

Cette petite boîte créatrice de jeux indépendants au style « rétro-chic » s’inspire de nos grands classiques comme Space Invaders ou Robotron, mais va plus loin en les sublimant grâce aux nouvelles technologies et à quelques originalités de game-design.

Il est difficile d’en savoir plus sur cette micro-entreprise qui nous vient du Royaume-Uni, si ce n’est ce que nous en dit la petite autobiographie qu’en font ses créateurs sur le site :

Who are we? We’re an award-winning UK based independent games studio making the kind of games we love – games that are fast, fun and addictive with the focus on old school gameplay, but without the pain and punishment of the arcade classics!

Sur le site officiel de Puppy Games, vous trouverez leurs trois jeux commercialisés à l’heure actuelle : Droid Assault, Titan Attacks et Ultratron.

Droid Assault

Si chacun de ces jeux a son charme et son gameplay bien atypique, c’est sur Titan Attacks que je me focaliserai surtout dans cet article puisqu’il rend hommage à l’un des plus grand symboles vidéoludiques de notre temps, pris et repris à toutes les sauce(r)s : Space Invaders.

Le but de Puppy Games est simple : on reprend ce qui marche mais on ne s’en contente pas. Et il faut croire que ça cartonne si l’on s’en tient à tous les prix qu’ils ont raflés ! Ils ne s’en cachent d’ailleurs pas puisque leur slogan est « Makers of award-winning neo-retro arcade games ».

Ici vous aurez donc droit à un Space Invaders complètement revisité mais qui, à la base, garde le même principe : vous êtes aux commandes d’une machine qui doit éliminer les vagues de vaisseaux extra-terrestres descendant sur terre selon un rythme plus ou moins rapide.

Vous connaissez sûrement assez Space Invaders pour que je passe directement à ce que lui apporte Titan Attacks. Si ce n’est pas le cas, je vous invite tout simplement à vous rendre sur Wikipédia pour parfaire votre connaissance de ce classique puisque retracer son historique n’est ici pas vraiment mon  propos.

Pour en revenir à Titan Attacks, deux grosses améliorations majeures sont apportées. J’entends par là : celles qui sautent immédiatement aux yeux. La première, visuelle, remet les graphismes au goût du jour, et la seconde, au niveau du gameplay, apporte un système de customization du vaisseau.

En ce qui concerne l’aspect visuel, on retrouve avec plaisir les graphiques, symboles et formes déjà présents dans Space Invaders, ainsi que quelques nouveaux vaisseaux qui sont de gros clins d’œil au titre original, en plus de quelques ajouts originaux.

La grosse différence supplémentaire étant que le jeu se déroule au sol, et non dans l’espace. Vous ne maniez donc plus un vaisseau, mais un tank à chenilles. Cela permet aux dévs de Puppy Games d’ajouter un décor, que l’on n’avait pas sur Space Invaders. Ces fonds  subliment le pixel art volontairement « grossier » des créateurs en ajoutant un côté à la fois très rétro et, chromatiquement parlant, tout à fait dans la vague de ce qu’a pu nous offrir Geometry Wars (pour le coup je pense plutôt à Retro Evolved 2) : des couleurs chatoyantes, de jolies explosions et des effets de bloom à gogo.

Cet aspect graphique mêlant une simplicité en hommage au pixel art et aux jeux oldies m’accrochait parfois tant les yeux que j’en oubliais le principal : les envahisseurs !

Titan Attacks reprend le gameplay très simple de son modèle : vous dirigez votre engin horizontalement et vous mitraillez à l’aide d’une touche connexe dans le but de faire exploser les ennemis qui se déplacent latéralement tout en se rapprochant progressivement de vous. Si, pour être grossière et schématique, Space Invaders s’en arrêtait là ainsi qu’au système de scoring, Puppy Games va plus loin.

Titan Attacks

En plus du système de points à accumuler, chaque vaisseau détruit rapporte de l’argent. Contrairement à Space Invaders où toutes les vagues d’ennemis étaient identiques, chaque vague est ici différente, et entre chacune d’elles vous avez la possibilité d’améliorer votre machine grâce à l’argent que vous aurez accumulé. Vous pourrez ainsi par exemple vous ajouter des points de bouclier (qui sont l’équivalent des points de vie), de la force de feu, de la vitesse, des annexes qui vous permettront de tirer des lasers supplémentaires, etc. Ce léger aspect stratégique de customization du vaisseau se répercute visuellement en jeu, ce qui ajoute un petit plaisir supplémentaire : vos tirs sont d’une couleur ou d’un bruit différent, votre vaisseau grossit, etc.

Autre nouveauté : il arrive qu’en explosant un vaisseau, un extra-terrestre parvienne à s’éjecter en parachute. Si vous l’interceptez avant qu’il ne tombe au sol, vous gagnez des points ou des bonus supplémentaires. Mais si, par inadvertance, vous tirez sur le parachute, l’extra-terrestre se répand en une bouillie verte qui ne vous rapportera rien d’autre que la satisfaction d’avoir mis fin à la misérable vie de ces engeances spatiales. De même, s’il tombe malencontreusement au sol sans que vous soyez dans les parages, vous perdrez de l’argent ! Vous pouvez également dégotter des bonus en tirant sur certains vaisseaux de plus grosse taille. Ceux-ci peuvent vous donner un supplément d’attaque ou de défense pour la durée du level. De même, plus vous dégommerez de vaisseaux à la chaîne, plus vos points s’accumuleront, jusqu’à provoquer des multiplicateurs allant jusqu’à doubler vos gains ! On comprend donc vite que sur Titan Attacks, marteler son clavier pour tirer n’est pas la meilleure des idées si l’on prend en compte que, pour s’en sortir, il est conseillé d’amasser le plus d’argent et de bonus possibles.

La musique quant à elle reprend les tonalités midi de nos oldies préférés, tout en y ajoutant un côté électro plus moderne et qui se marie parfaitement avec l’ambiance et le rythme du jeu, sans réduire pour autant votre cerveau ou vos oreilles en bouillie. En cela, Puppy Games ne nous offre rien d’original, mais on le remercie de ne pas s’être totalement planté en nous proposant des rythmes technos effrénés.

Je laisse à votre surprise les autres subtilités de ce jeu dont le mélange des sons, des couleurs et de la musique avoisine une certaine forme de poésie.

Ultratron

Attendez-vous à des innovations semblables pour les deux autres jeux tout en ayant le plaisir de voir la surprise rester la même. En somme, Puppy Games a su revisiter ces trois classiques avec grande clâsse. Un véritable hommage comme on aimerait en voir plus souvent.

Chacun de ces jeux dispose d’une démo gratuite. Si vous étiez séduits, sachez que moyennant la somme de 14,74€ vous pourrez vous fournir une version dématérialisée du jeu. Comptez 7,89€ de plus pour une version CD et 2,89€ supplémentaire de T.V.A. Il s’agit là du seul bémol à mes yeux, d’autant qu’on pourra regretter qu’un « pack » pour les trois jeux ne soit pas proposé. Si certains pourront être un peu rebutés par le prix proposé, gardons à l’esprit que la promotion d’une boîte pleine d’idées n’a pas de prix, surtout quand elle parvient à rendre honneur aux oldies qui nous ont tant bercés !

Je clôture cet article en remerciant Sept de m’avoir fait découvrir Puppy Games et d’avoir été là à temps pour me sauver de mes abominables trous de mémoire.

Partage-moi !

Recommandé pour vous

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *