Jeux Vidéo Loading 4

[Loading] Galean : mon test de Napoleon Total War



Ce jeudi dans la catégorie [Loading] on reçoit un autre de nos lecteurs, Galean, un jeune lillois passionné par les jeux de stratégie, qu’ils soient sur plateau ou sur platine. Pour son premier article il a donc décidé de nous parler du récemment sorti : Napoleon Total War. Voici ses impressions sur le jeu.




Voilà un autre jeu que j’attendais. Depuis Shogun Total War en passant par Rome et Medieval Total War, je n’avais jamais été déçu par cette suite de jeux. Là, je vois que ça va être comme Empire Total War ; des unités à distance qui vont juste pivoter sur elles-même, des canons qui vont gagner les batailles à eux seul, et un peu de cavalerie si elle arrive vivante au contact. Bref je me suis dis que ça n’allait pas être terrible, surtout que je préfère les périodes médiévales pour ce genre de jeux.



Vous aurez la même modélisation pour les personnages si vous avez le PC qui va avec.


Je commence à jouer la campagne principale, celle où l’on doit retracer la vie de Napoléon Bonaparte, que ce soit son arrivée en France pour étudier, sa conquête de l’Egypte, et enfin sa conquête de l’Europe jusqu’à la bataille de Waterloo.



Il est aussi possible de jouer la coalition avec la Prusse, l'Angleterre, la Russie ou bien l'Autriche.


Première partie… C’est beau, surtout les batailles navales lorsque l’on possède d’énormes cuirassés. Mais bon la gestion des villes, le styles des unités et des bateaux, tout ça est identique à Empire Total War, le plus embêtant restant qu’il n’y a presque pas de différences d’une faction à une autre.

Il n’empêche qu’on prend beaucoup de plaisir à voir ses troupes avancer au rythme des tambours sous les tirs d’artilleries, assiéger une ville, ou encore monter à l’abordage des navires ennemis. Je dois dire que je suis assez tiraillé entre le fait que je m’amuse à ce jeu, qui a tout ce qu’il faut pour plaire, et le fait que certaines choses font qu’on se lasse vite.



1) Ce qui m’a forcé à me coucher tard.

Bon, le jeu est beau, la durée de vie est bonne, un mélange de stratégie et de gestion bien huilé depuis le temps, des batailles grand format et fréquentes, mais quoi d’autre ?

On n’est pas non plus sur de la simulation, mais ça fait réel. On croirait presque que les batailles à l’époque se déroulaient de la même manière qu’elles ne se déroulent dans le jeu (même si je ne l’espère pas pour les soldats de l’époque). On prend plaisir à monter son armée, sa flotte, et à étendre ses frontières.

Une autre chose qui m’a plu, ce sont les relations diplomatiques, c’est plus réaliste et logique que dans les Total War précédents. Il est possible de faire de véritables alliances qui durent, de parlementer, et de prendre des factions sous sa protection (moyennant finance). Dans les anciens épisodes, même une bonne alliance volait en éclat si votre allié passait avec son armée à proximité d’une de vos villes non protégée. Toutefois, ça n’est pas encore tout à fait ça non plus ; une faction qui vous aime bien refusera parfois de s’allier avec vous (c’est là qu’il faut casser sa tirelire), et c’est parfois presque impossible de signer un accès militaire pour faire passer votre armée en territoire ennemi si une faction neutre est en travers de la route. Du coup, vous finissez par l’attaquer aussi (après tout, le but c’est de finir seul sur la carte). Ce qui est sûr, c’est que pour cet aspect du gameplay on reste encore loin de ce que nous offre un Knight of Honor.

Les tirs de barrages qu’effectuent vos troupes sont amusants à regarder malgré le fait que le gameplay se réduire à amener ses troupes à portée et à attendre que ça se passe. Le seul petit truc à savoir est qu’il faut charger les baïonnettes au canon.

La véritable stratégie de ce jeu réside dans les reliefs. Il faut bien placer ses canons, et avoir ses troupes légèrement surélevées, car si on tire en contrebas, la plus part des balles se plantent dans le sol. Ce n’est plus comme avec les flèches ; ici les boulets vont tout droit.

La musique du jeu est franchement bien, c’est du genre classique, et ça colle bien tout en restant discret.

Je n’ai à ce jour pas encore testé le mode multijoueur, car depuis que le disque est dans la boîte de jeu, je trouve qu’il y est très bien.



2) Pourquoi j’ai rapidement joué à autre chose.

Ce qui frappe dans Napoleon Total War, c’est que ça ressemble vraiment à une extension d’Empire Total War ; même système de gestion et de construction des villes, même genre d’unités, et finalement pas grand chose de neuf si ce n’est la campagne en elle-même.



Pour les batailles, on comprend rapidement que le but c'est d'avoir beaucoup d'artillerie, de pilonner l'ennemi avec, et d'attendre. Surtout que l'artillerie a des munitions illimitées.


Ca devient vite répétitif mais, heureusement, les décors rendent parfois les canons presque inutilisables. L’infanterie est utile en grand nombre, et si elle possède un bon moral, ou qu’elle a de la chance et que les boulets finissent dans les arbres et pas sur elle. De plus, il n’y a que très peu d’unités d’infanterie différentes au sein d’une faction. Mais le vrai problème c’est que l’on retrouve les mêmes unités chez toutes les autres, alors qu’il n’y en a déjà pas beaucoup de base.



Généralement, seuls les chapeaux changent d'une faction à l'autre pour distinguer l'artillerie.


Il faut ajouter à cela qu’elles ne sont vraiment pas intéressantes à manipuler… En effet, il suffit de les faire avancer en ligne et de les pivoter pour les mettre face à l’ennemi. Il y a bien deux ou trois subtilités, comme se mettre en carré face à la cavalerie ou bien utiliser les décors à son avantage, mais c’est rapidement ennuyeux. Et je voudrais savoir pourquoi ici l’infanterie ne tire que sur un rang alors que dans Empire Total War les recherches permettaient de tirer sur deux rangs… On pourrait mettre ça sur le compte de l’aspect « réaliste » du jeu si la moitié des gars qui se font faucher par un boulet ne se relevaient pas, ou si on se retrouvait moins souvent avec des bateaux qui explosent sans qu’on sache trop pourquoi. A ce propos, je croyais que c’était fait pour prendre un minimum de tirs avant de faire un grand flash antiépileptique au milieu de l’écran et de sombrer. Hors, là, une salve suffit parfois sur les navires de taille modeste pour les faire sombrer.

Avant de conclure et pour en revenir au mode multijoueur, il est vrai que je ne l’ai pas testé. Il est probable que celui-ci apporte beaucoup, mais si c’est pour revivre les mêmes choses avec un adversaire plus intelligent, je ne suis pas certain que cela change beaucoup de choses au jeu…

Bref, c’est une belle découverte pour ceux qui ne connaissent pas la série des Total War, mais il n’est pas indispensable pour ceux qui possèdent la version Empire. Même si le jeu séduit les premières heures et qu’on lui mettrait volontiers une très bonne note, au-delà des 10 ou 15 heures de jeu on se rend compte que ce n’est pas si génial que ça. Attention, ça reste tout de même un très bon jeu. Mais pour les fans de la série, il y aura un goût de déjà vu, et finalement c’était beaucoup plus drôle de voir des gars en armure se rentrer dedans en criant, suivis des éléphants qui piétinaient le tout, comme c’était le cas dans la version Medieval.



S'il y a bien une chose à sauver, ce sont les batailles navales (qui sont toutefois identiques à celles d'Empire TW).



Galean.

Partage-moi !

Recommandé pour vous

4 Comments

  • Reply
    SpaceSoviet
    18 Mar 2010 10:48

    Bon test, pour ma part je craignais qu’il y ait moins de variété de gameplay que dans Empire, il semble que ce soit le cas.
    J’apprécie beaucoup Empire pour celà, jouer une puissance maritime (Provinces Unies), une puissance coloniale (France), une puissance coloniale et maritime (Grande bretagne) ou continentale (Prusse, Autriche) change beaucoup le gameplay, qui exploite vraiment bien l’époque du 18ème.

    J’avais tendance à trouver les combats médiévaux brouillons (ceci dit j’y ait moins joué et mon PC faisait mal tourner Medieval II), et les unités 18ème bien variées (infanterie de tir, de CaC, cavalerie légère/lourde, de tir/mélée, éléphants, artillerie etc…)

    Je pense acquérir Napoleon et Medieval II quand je serais arrivé au bout d’empire, je suis déjà curieux de savoir quel sera le prochain (époque déjà traitée? 1830-1870? XXème?)

  • Reply
    Jay
    19 Mar 2010 10:50

    Welcome 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *