Jeux Vidéo 9

Notre Top 10 des jeux de la génération

Sans titre-1

Ça y est, la nouvelle génération est là, PS4 et Xbox One ne font plus parler que d’elles, c’est donc le moment opportun pour faire une rétrospective des jeux qui nous ont fait le plus vibrer ces 8 dernières années. Et pour ça, toute la rédac’ s’y est collée !

Voici donc notre top 10 des meilleurs jeux de la génération Xbox360/PS3/Wii/DS/PC ! Et comme on a des goûts bien différents, vous aurez le top de chaque rédacteur. Bien entendu, on attend le votre en commentaire !



Le top 10 d’Eskarina :

10 – Mirror’s Edge – Pour un jeu d’un genre nouveau qui encore aujourd’hui continue à faire parler de lui.

9- Uncharted – Pour Naughty Dog qui nous a bien bifflés avec sa trilogie et qui continue de le faire avec ses perles vidéoludiques.

8- Pokémon Noir et Blanc – Pour Pikachu ! (Et parce que Pokemon DOIT toujours avoir une place dans un top 10).

7- Child of Eden – Pour Mizuguchi qui a su nous prouver que les jeux poétiques avaient encore leur place sur les consoles de mecs.

6- Mario Kart – Pour l’amusement et la frustration qu’il est le seul à savoir procurer en même temps avec un dosage aussi parfait.

5- Gears of War 2 – Pour son mode horde entre potes et la façon inoubliable dont il m’a fait découvrir la 360.

4- Little Big Planet – Pour sa musique, son ambiance et son gameplay uniques.

3- Super Smash Brawl – Pour ses heures de rire et les cloques sur mes pouces.

2- Heavy Rain – Pour ses émotions et les nouvelles sensations vidéoludiques qu’il a su me procurer.

1- Red Dead Redemption – Pour ses milliers de miles chevauchés, chapeau au vent, flingue à la main, les yeux éblouis par le soleil.



Le top 10 de Oujiz :

10- Diablo III – :’)

9- Rayman Fiesta Run – Une suite qui fait bien plaisir et toujours aussi sympa à jouer.

8- Don’t Starve – Direction artistique unique, j’ai bien kiffé.

7- Day Z – Même si j’attends plus le stand alone (sortie repoussée 15 fois), l’immersion du jeu, l’ambiance du survival est vraiment unique.

6- Ridiculous Fishing – Génial sur iOS et la DA est vraiment classe.

5- Risk Of Rain – un action plateformer indé qui fait bien plaisir. A jouer en multi.

4- Splinter Cell – Blacklist – J’adore l’infiltration et cet opus renoue bien avec la série qui se perdait un peu.

3- Dishonored – des nouvelles licences de qualité ça fait toujours plaisir.

2- GTA V – pour le gameplay, storytelling et le multi. Même si le multi a maintenant un effet pétard mouillé.

1- Sleeping Dogs – pour l’ambiance.



Le top 10 de Chase (enfin moi quoi) :

10- The Binding of Isaac – Des heures de jeu, une excellente direction artistique, un gamedesign qui se renouvelle à chaque fois, et surtout, du challenge, beaucoup de challenge. Meilleur jeu indé, sans soucis.

9- Dead Space – Je m’étais rarement fait autant dessus depuis longtemps. L’ambiance froide et pesante à la Alien m’a tout de suite conquis, malheureusement les suites n’étaient pas vraiment du même ressort.

8- Super Mario Galaxy – Je me souviens encore la première fois que j’ai mis la galette dans la Wii, cette claque ! Nintendo qui montre qu’ils sont toujours les maîtres en matière de jeu de plateforme, une OST à couper le souffle et un jeu ultra fun. Magique.

7- Gears of War 2 – Comme Eska, GoW 2 a été mon premier jeu sur Xbox 360, et comme Eska, j’ai squatté le mode horde pendant des heures et des heures (map Rivière, je t’aime).

6- Portal 2 – SPAAAAAACE

5- Batman Arkham City – Asylum avait placé la barre très haute, City a enfoncé le clou. Gameplay parfait, ambiance au poil, multiples références au matériel de base et une histoire hyper prenante, c’est clairement le must have des jeux de super-héros.

4- The Elder Scrolls : Skyrim – Mon premier Elder Scrolls, ma première incursion dans ce monde magique, j’oublierai pas de ci tôt les dizaines d’heures passées à looter tout et n’importe quoi dans ses donjons. J’y retournerais bien faire un saut tiens !

3- Bioshock – Rapture, ta folie, ton environnement malsain, je suis direct tombé amoureux de toi. On t’a délaissé dans Infinite, mais sache qu’on se souviendra de toi comme du lieu des premiers émois.

2- Red Dead Redemption – Que dire ? La classe, la perfection. Un des rares jeux où je me suis donné du mal pour le finir à 100%. L’ambiance western m’a tellement embarqué dans un autre monde, un monde rempli de trucs cools, de chevauchés dans les plaines, de duels au soleil et de personnages haut en couleur. Merci Rockstar !

1- Mass Effect 1,2 et 3 – Je ne pouvais pas dissocier les trois épisodes. Bien entendu, ils ont tous leurs défauts propres, mais une chose est sûre, ce sont les trois seuls jeux à m’avoir autant impliqué émotionnellement. J’ai pleuré (oui), j’ai ri, je me suis énervé. Et j’ai surtout jubilé comme jamais.



Le top 10 de Koroeskohr 

10- Fez – Parce qu’il est beau, putain ! Un petit concentré de poésie.

9- Super Meat Boy – Un gameplay et une maniabilité aussi parfaits ça passe pas inaperçu.

8- Dishonored – L’infiltration a toujours été un genre que j’ai détesté, alors que ce jeu m’a happé dans son univers.

7- Far Cry 3 – Pour son univers infini, sa durabilité particulièrement incroyable pour cette génération, la taille de sa carte, mais aussi pour son scénario vraiment sympa 🙂

6- Nuclear Throne – la continuité d’un projet de la Mojam (Wasteland Kings), qui m’a tué bien des heures grâce à un gameplay extrêmement rythmé, une difficulté sans nom et un fun infini.

5- Spec Ops The Line – Pour son scénario éprouvant.

4- Borderlands 2 – Parce que Tons of fun en multijoueurs. Humour décalé, jeu de rôle et FPS, quoi de mieux ?

3- Red Dead Redemption– Pour son histoire, son OST, et son gameplay GTA-like qui passe toujours autant.

2- Rayman Origins/Legends –  Parce que j’ai rarement joué à des plateformers aussi fun. Et cette OST <3

1- Bioshock Infinite  – Parce que ma claque de l’année. Tout m’a plu dans ce jeu. Sauf le 1e DLC.



Le top 10 d’Empathy

10- Rien

9- Arkham Asylum – Parce que Batman.

8- Uncharted 2 – Parce que le 2 il est mieux que les autres !

7- Red Dead Redemption – Parce que GTA en mieux.

6- Dark Souls – Parce qu’on devrait avoir plus de jeux trop durs.

5- Battlefield 3 – Parce que j’ai retrouvé un jeu multi qui me faisait baver.

4- Portal – Parce que Glados.

3- Dishonored – Parce que des FPS solo comme ça j’en veux plus !

2- Chrono Trigger – Parce que ça a beau être un vieux jeu, ça reste THE meilleur RPG à mon sens ! 🙂

1- Beaucoup trop de jeux indé : Faster Than Light, Super Meat Boy, Binding of Isaac, Botanicula, Hotline Miami, etc.



Le top 10 de SMaster :

10- Bayonetta – Bon, je dois maintenant l’avouer, je suis encore amoureux de Bayonetta. En même temps, ils ne sont pas cons ces japonais, ils savaient que mettre une meuf trop bonne qui défonce des anges à la pelle, ça allait bousculer les hormones des jeunes occidentaux. Et ouais, même sur moi, ça a marché. Pourtant Bayonetta se transforma vite, pour moi, comme un plaisir masochiste, puisque la difficulté de ce beat’em all m’a parfois beaucoup frustré. Mais le background complétement japonais perché et la sévérité de la belle Bayonetta m’ont poussé à me surpasser et à progresser au fil du jeu. Bayonetta me laisse de beaux et douloureux souvenirs, comme un chagrin d’amour qui ne cicatrisera jamais, et que l’on se remémore de temps en temps, les soirs de mélancolie passagère.

9- Gears of War 2 – C’est avec Gears of War que j’avais découvert la Xbox 360, et je ne fus pas déçu de l’expérience. Mais c’est bien avec Gears of War 2 que je fus pleinement séduit. Si vous aimez la crasse, le sang et la testostérone, alors vous n’avez pas pu passer à côté de ce jeu. La campagne solo était plutôt cool, mais l’histoire ne cassait pas trois pattes à un canard. Pour profiter du plein potentiel de ce titre, il fallait se rendre sur le Live. C’est au travers des différents modes de jeu online, que l’on obtenait la quintessence du bourrinisme de Gears of War. Mais attention, si l’atmosphère du jeu puait l’entrejambe de mec mal lavé, le gameplay se révélait assez subtil pour que l’on ressente une vraie profondeur de jeu.

8- Borderlands 2 – Un titre mélangeant RPG et FPS, voilà ce qu’il me manquait, et ce que je voulais trouver depuis un bon bout de temps. Avec Borderlands 2, je fus comblé. Le premier de la série m’avait bien plu, mais certains éléments de gameplay ne me semblaient pas assez développés, et les artistes avaient dû paumer la moitié de leur palette de couleurs pour n’utiliser que de l’ocre, du gris et du rouge partout. Ici, le deuxième épisode est plus complet, plus beau, plus drôle mais tout aussi jouissif à plusieurs. Clairement le jeu à faire avec trois potos pour profiter pleinement du concept (seul, c’est beaucoup moins drôle). De plus, les DLC sont, cette fois, loin d’être des attrapes nigauds. Des heures et des heures de jeux en perspectives.

7- Rayman Origins – Je n’ai jamais été un grand fan de Rayman, mais lorsque Rayman Origins est sorti, je me suis jeté dessus. Ce jeu compile tout ce qu’il faut pour faire un grand jeu de plateforme : des contrôles répondant au doigt et à l’œil, des univers originaux et variés, du jeu en coop, de l’humour, des éléments cachés un peu partout et un putain de challenge si l’on souhaite compléter le titre à 100%. Un jeu que je vous conseille de faire en soirée, entre amis, puis de refaire le lendemain afin de découvrir tous les secrets qu’il renferme.

6- Dead Space – Dead Space fut une sorte d’épreuve pour moi. Le genre de jeu que vous ne voulez pas mettre en route pour ne pas avoir à flipper durant toute votre session de jeu, mais aussi, un titre que vous souhaiterez finir une fois commencé. Le travail sur le son est fabuleux, et le démembrement de nécromorphe est assez fun pour que l’on s’inflige plusieurs heures d’effroi. Il faut tout de même préciser que le jeu est fortement porté sur l’action, et que même les peureux comme moi pourront finir le jeu, puisque le personnage acquiert une bonne puissance de feu au fur et à mesure de l’aventure, ce qui atténue le sentiment de vulnérabilité.

5- Bioshock – Ah Bioshock ! Un jeu pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur dès les premières images. J’avais vraiment envie de connaître Rapture et de découvrir toutes les surprises macabres qu’elle pouvait m’offrir. Plus qu’un gameplay original (pour l’époque, grâce aux plasmides), Bioshock c’est une ambiance extraordinairement malsaine, où la folie transpire de chaque couloir traversé. Et même si je comprends les développeurs d’avoir voulu changer de lieu pour Infinite, je dois bien reconnaître que je fus triste de ne pas retourner dans ce lieu renfermant tant de mystères.

4- Deus Ex : Human Revolution – S’il n’est pas parfait (oui, vous les boss, c’est de vous que je parle) DE : HR m’a réellement surpris par la richesse de son gameplay. Certes, les précédents épisodes étaient tout de même connus pour la liberté d’action qu’ils laissaient aux joueurs, mais je ne m’attendais pas à ce qu’Eidos Montreal fasse un aussi bon boulot. J’ai pris un malin plaisir à me faufiler derrière le dos de tous les gardes et à finir le jeu sans en tuer aucun. Une très bonne expérience d’infiltration pour ma part.

3- Portal 2 – Outre l’humour omniprésent, le scénario intéressant et une campagne coop tout aussi travaillée que celle en solo, je retiens surtout la qualité des casse-têtes et le gameplay aux petits oignons. On ne s’ennuie jamais dans ce jeu. Les énigmes se renouvellent souvent et sont assez logiques pour que l’on ne soit pas bloqué constamment. La courbe de progression du joueur est parfaitement maîtrisée, ce qui est particulièrement important sur un jeu de ce type.

2- Mass Effect – Il est difficile de parler d’un seul des trois titres. C’est une expérience qui se savoure sur la totalité de l’aventure. Lorsque l’on commence à y jouer on ne se rend pas compte de tout ce que l’œuvre nous réserve. C’est seulement au bout de quelques heures de jeu, que l’on comprend l’ampleur de l’univers développé et de sa cohérence. L’action-RPG space opéra qu’il vous faut absolument faire si vous est adepte de ce type de jeu et d’ambiance.

1- The Last of Us – Je le classe 1er de ce classement pour son implication émotionnelle du début jusqu’à la fin de l’aventure, ainsi que pour son gameplay intelligent. On reconnaît tout l’art de la mise en scène de Naughty Dog. La sensation de vulnérabilité et la maturité du propos sont fort appréciables en comparaison à un Uncharted. Tout est excellemment bien fait dans ce jeu. Même le multi est très intéressant et viscéral. L’intro est une merveille. Pleine d’émotions, elle laisse le joueur face à ses propres sentiments. Un des rares jeux (le seul je pense) ayant réussi à m’émouvoir réellement.




Le top 10 de Chkao :

10- Asura’s Wrath – Il fait partie de ces jeux qui ont oublié d’être des jeux, un peu comme du Telltales ou du Quantic Dream, mais lui je l’aime quand même. Parce que c’est tout bonnement l’un des meilleurs foutus shonen de tous les temps, et que CyberConnect² s’est fait plaisir, et ça se sent. Alors tout simplement, je dis oui.

9- inFamous 2 – Du monde ouvert, des super-pouvoirs, une histoire qui se tient et une bonne mandale technique. Autrement plus plaisant à jouer que le premier, inFamous 2 se catapulte dans ce top. Avec un pilier de glace.

8- Super Smash Bros. Brawl – J’aurais beau avoir pesté sur l’infériorité de cet opus par rapport à Melee, le temps de jeu affiché dans les stats ne ment pas : aussi en-deçà puisse-t-il se montrer, ce Smash Bros a quand même eu mes faveurs.

7- Batman Arkham Asylum – Le seul que j’aie pu faire pour l’instant, Batmec a prouvé qu’on pouvait faire un excellent jeu avec une licence, même à notre époque. L’ambiance, la technique, les idées, la narration, tout était au poil, et empreint de bat-classe pour ne rien gâcher.

6- Journey – J’aurais aussi pu mettre Flower. Ces deux jeux m’auront prouvé en premier que je pouvais accrocher à un jeu malgré un gameplay pas transcendant et un contexte posé (voir le n°5 pour avoir du gameplay sobre et un univers chtarbé). C’est enivrant, c’est bon, on en veut tout le temps.

5- Ace Attorney : Trials and Tribulations – Trials and Jubilations aurait été tout à fait indiqué comme titre également. Apogée de la (première ?) trilogie Phoenix Wright, le troisième épisode met en scène les affaires les plus dingues, les personnages les plus fous, les retournements de situations les plus abracadabrants. Pas de temps morts, de grands éclats de rire, que je recommande, pour une fois, de faire en anglais, parce que LA on y perd beaucoup. ha, et je triche un peu aved AA3 : le jeu était sorti sur GBA au Japon, et n’appartient donc pas « vraiment » à cette génération.

4- Kirby : Mass Attack – JOUEZ-Y, BORDUL ! Ce jeu, c’est une déclaration d’amour au joueur et à la vie, une foire aux idées de génie et à la joie en général. Le jeu qui, sur la fin de vie de la NDS, aura tout compris à son support, comme le fit son aîné, Power Paintbrush, bien avant lui.

3- No More Heroes – Rarement un jeu ne m’a paru autant me cracher sa personnalité à la gueule. Si, il y a eu Killer7 du même auteur (et de son équipe), mais ça je l’ai découvert sur le tard. Tout pétri de défaut qu’il soit, je l’ai dégusté avec toute la finesse qu’il mérite. Dans l’absolue, la meilleure version est Heroes Paradise.

2- Super Mario Galaxy 2 – Cette deuxième place a été très disputée, mais le raffinement et les 16 idées à la secondes (mesure scientifique) de SMG2 l’ont emporté. Là où n’importe quel autre jeu étendrait la sauce sur toute sa durée, le père Mario ne sert d’un principe de gameplay que pour une niveau, voire parfois un demi-niveau. Allié à la réalisation léchée et une bande-son largement devant le reste, le plombier se permettait encore de briller dans le milieu très ocre et gris de la next-gen du moment (??). Chapeau.

1- Bayonetta – Le beat’em up/beat’em all à son apogée. Une générosité de contenu rarement vue, a fortiori sur cette génération à 15€ la map. De la folie dans tous les sens, parce que tant qu’à mettre en scène une bataille féroce se déroulant sur le clocher d’une église en train de tomber dans un ravin sans fond, et où un immense dragon angélique vient foutre le Bronx en plein milieu, autant que ça ne soit que la séquence d’intro.



Des tops très éclectiques comme vous pouvez voir, mais des jeux comme Red Dead Redemption, Mass Effect ou Portal 2 se retrouvent plusieurs fois, synonyme de leur grande qualité.

On pourra dire ce qu’on veut sur cette génération de console. Oui, les joueurs sont de plus en plus pris pour des vaches à lait avec la politique de DLC abusifs ou cette abomination que l’on appelle pass en ligne. Oui, beaucoup de jeux nous ont promis monts et merveilles pour se révéler être des grosses déceptions. Mais pourtant, pourtant, il y a eu des bonnes choses, preuve en est ce top. Et on espère qu’il en sera de même pour la génération qui débute.

Et vous, c’est quoi votre top 10 ?

 

 

Partage-moi !

Recommandé pour vous

9 Comments

  • Reply
    Aurionis
    12 Déc 2013 9:02

    Z’avez de bons goûts, assurément ! Je vais essayer de dresser rapidement mon top, jeux PC inclus donc ?

    10 – Minecraft : difficile de concevoir un top 10 sans le mettre dedans, il a beaucoup apporté à l’industrie sur bien des plans. Mais comme j’ai pas non plus méga accroché… 10ème.

    9 – Deadly Premonition : les fans de Shemnue qui vendraient père et mère pour une suite peuvent toujours se tourner vers cette pépite-là pour patienter. Si on lui pardonne sa technique à la ramasse, on trouve un jeu qui conjugue open-world (qui jamais ne prend le joueur par la main) et scénario puissant, inspiré par Twin Peaks. Foncez.

    8 – NieR : oh putain. Pareil que pour Deadly Premonition, l’aspect technique doit passer au second plan pour apprécier le jeu. On trouve alors un des rares J-RPG modernes à profiter d’une belle ambiance, d’un background solide et de personnages intéressants. Et la musique est un modèle du genre, j’en chiale encore.

    7 – Super Meat Boy / The Binding of Isaac : j’arrive pas à les départager, pour la simple et bonne raison que dans leurs domaines respectifs, ce sont les plus grandes claques de ces dernières années. McMillen est un génie.

    6 – Dark Souls : un univers incroyable, un gameplay qui s’apprend dans la douleur, et au final une expérience inoubliable, surtout vécue à plusieurs. Vivement le 14 mars pour la suite.

    5 – Jamestown : ça vient de nulle part, ce n’est pas si connu que ça, mais pour qui tâte un peu aux manic shooters, c’est un truc de dingue. Un shmup tout pixellisé à la bande-son folle… crée par trois types. Une vraie baffe.

    4 – Rayman Legends : avec Origins, il a amené le jeu de plate-forme à son sommet. Des jeux magnifiques, inventifs, parfaitement mis en musique. Prends ça, Mario.

    3 – Bioshock : parce que plonger dans Rapture est l’une des plus belles choses que nous ait proposé le jeu vidéo depuis fort longtemps. Rien que pour s’imprégner de l’ambiance de folie douce des lieux, on y revient volontiers. Et ça, c’est la marque d’un très grand jeu, qui ferait passer Infinite pour une bouse.
    2 – Portal 2 : c’est à la fois beau, drôle, inventif, intelligent, bref c’est une merveille. Le solo est génial, le coop fantastique, et je ne veux pas passer pour un clone raté de JulienC, mais c’est pour ce genre de jeu que je suis fier d’être joueur.

    1- Red Dead Redemption : le voyage le plus inoubliable de la gen, aucun doute là-dessus. Un introllable jeu dans un monde complètement ouvert, au gameplay fabuleux et à l’atmosphère unique. Il se paie même le luxe de proposer le seul DLC vraiment valable de la génération.

  • Reply
    Eskarina
    12 Déc 2013 10:24

    Vous avez triché vous avez mis des jeux PC :(((

    • Reply
      Chase
      12 Déc 2013 10:36

      J’avais dit qu’on pouvait hein !

  • Reply
    Awok
    12 Déc 2013 10:37

    PC inclus donc ? Ok, je pars dans l’autre sens, plus facile pour moi.

    1 – The Witcher 1 et 2 (PC) : L’un pour son amorçage d’une licence merveilleuse, proposant de la dark fantasy de qualité et introduisant celui qui est désormais LE protagoniste vidéoludique, et l’autre pour la maîtrise de CD Projekt sur bien des plans, au détriment par contre de certaines features qui faisaient le charme du premier, notamment au niveau du système de combat.

    2 – The Walking Dead (PC) : Tout simplement mon coup de coeur 2012 (et p’tet même de la décennie). Une aventure qui prend aux tripes, et qui ne te lâche qu’après t’avoir foutu une grande claque dans la gueule. Mes respects Telltale.

    3 – Fallout New Vegas (PC) : A mon sens plus cool que le 3, plus fourni, plus long. Le RPS de cette génération, clairement.

    4 – Bioshock (PC) : Gros gros gros coup de coeur, un jeu magnifique, une ambiance impeccable, un gameplay efficace, reprenant les bases de son ancêtre System Shock 2, le thème de la folie et puis, Rapture quoi.

    5 – Borderlands (PC / GOTY) : Une superbe expérience multijoueur, un univers décalé et de l’humour en veux-tu en voilà, des personnages bien cools, un bon mélange entre FPS et A-RPG, du cel-shading très agréable à l’oeil, des flingues, des flingues et encore des flingues. Et Mad Moxxi… 8)

    6 – Mount & Blade Warband (PC) : Une expérience unique en son genre, des combats médiévaux exigeants sur fond de A-RPG Sandbox, avec une communauté soudée et proposant des mods tous plus fous les uns que les autres, permettant de renouveler constamment le gameplay.

    7 – State of Decay (XBLA) : Excellente surprise sur XBLA, un aspect technique un peu faiblard mais un gameplay au poil, avec des combats de mêlée bien saignants tant en proposant une map ouverte relativement grande pour un jeu XBLA. De très bons moments, je pense à le reprendre sur Steam.

    8 – Amnesia TDD (PC) : Excellent survival-horror, un des seuls jeux du genre que j’ai réussi à finir, une ambiance et une narration superbes, qui montre une fois de plus la maîtrise du studio dans le domaine du S-H.

    9 – Mass Effect 1 (X360) : Une centaine d’heures de jeu sur la bête, recommencé 4 fois, terminé 3 fois. Un excellent RPS (et le seul véritable de la saga) proposant son lot d’action et de choix scénaristiques. Un jeu que j’ai pris plaisir à faire et à refaire.

    10 – Jeux indies en pagaille : A l’image de la place n°1 d’Empathy, je laisse ma n°10 pour toutes les perles indies que j’ai adoré, même encore en bêta : Starbound, Bastion, Dungeon of the Endless, King Arthur’s Gold, Trine 1/2, Terraria, Minecraft,etc…

    Les 5 « on aurait pu y être » :
    – Drakensang River of Time (PC) : pour avoir été un excellent RPG à l’univers sympathique et au style visuel magnifique, tout en proposant une difficulté corsée sur certains boss.
    – Nier (X360) : pour m’avoir proposé l’OST de la décennie, et une histoire vraiment très attachante. Dommage pour l’aspect technique et le gameplay très classique.
    – Red Dead Redemption (X360) : pour ses longues chevauchées, son contenu solo plus que suffisant malgré que les 100% s’atteignaient facilement. Dommage pour l’alternative multijoueur qui s’est révélée être une très grosse déception pour ma part, vide et sans intérêt.
    – Call of Duty 4 (PC) : pour avoir été le jeu qui m’a véritablement initié aux matchs online et au teamplay, et qui m’a fait rencontrer des personnes géniales avec qui je discute et joue encore aujourd’hui.
    – Gears of War 1 (X360) : pour avoir été une expérience multijoueur géniale, la meilleure sur 360, montrant bien la maîtrise de Epic sur ce domaine, avec des cartes au level design géniale, proposant des gunfights nerveux, proches de la jouissance. Dommage que les successeurs aient rendu les choses plus « complexes », en proposant plus de possibilités mais en « nerfant » ce qui faisait à mes yeux tout le fun sur le 1 : les combats au shotgun et le lanzor-aspirateur.

  • Reply
    Dedictation
    13 Déc 2013 12:09

    J’ai une petite envie de lâcher mon Top 10 de l’année 2013 tient !
    Bon je vais commencer à l’envers ( Oui, j’aime pas être comme les autres ? Problème !? )

    1 – Fifa 14 ( Pc ) : L’indétrônable simulation de football d’Electronic Arts ! Le jeu sportif de l’année, l’évolution de la  » carte  » ou plutôt du stade, donne vraiment la sensation d’être dans un stade ! * Je me répète, mais pas grave xd *
    Ps : il suffit par contre d’avoir un * BON * casque de gameur ou un bon home cinéma pour avoir une PUR sensation !

    2 – Battlefield 4 ( Pc ) : Bien entendu, une nouvelle fois, un jeu d’Electronic Arts ! J’ai vraiment adoré le 3, donc j’avais beaucoup d’attente du 4, « va-t-il être mieux ? moins bien ? »
    Eh ben je ne suis pas déçu du tout ! Le réalisme est présent, on y retrouve quand même une évolution qui fait du bien, on n’a pas l’impression d’avoir un BF3 bis.

    3 – GTA V ( Ps 3 ) : ( Enfin un autre éditeur ! ) Bien sur je n’allais pas oublier Rockstar Game, qui a bercé mon enfance !

    4 – DMC = Devil May Cry ( Pc ) : Un gros boulot de la part de l’éditeur Capcom ! Reprendre à 0 le jeu ! J’ai trouvé oser de leur part, donc, ce qui est  » oser  » m’attire ! Après quelque heure de jeu, j’ai complètement adhéré au  » nouveau personnage  » !

    5 – Bioshock infinite ( Pc ) : Il signe le retour de Ken Levine, de plus il quitte les eaux profonde pour aller s’envoyer en l’air en Columbia ( si j’ai bon souvenir ? )

    6 – God of war Ascension ( Ps 3 ) : PARCE QUE J’AIME LA BAGARRE ! En plus, il est  » EXCLUSIVEMENT  » sur Ps 3 🙂
    Plus sérieusement, un mode multijoueur qui est plutôt pas mal ( pour leur premier jeu On Line )

    7 – Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3 ( Ps 3 ) : Juste parce que je suis Fan de Naruto, rien de plus ^^

    8 – Injustice : Les Dieux sont parmi nous ( Ps 3 ) : PARCE QUE J’AIME LA BAGARRE !

    9 et 10 – Je n’ai pas acheté d’autre jeu ( enfin, de tête ? ), mais bon fait un packet de jeu déjà ! Oui, c’est cher 60/70€ le jeu !

    Bah voilà, mon petit  » top 10 des jeu  » 🙂

    • Reply
      Awok
      13 Déc 2013 1:04

      Qui paye encore ses jeux 60€ ou 70€ ? Surtout que tu cites beaucoup de jeux PC dans ta liste.

      • Reply
        Dedictation
        13 Déc 2013 9:14

        Les jeux ps 3 = 60/70 € x 4 ^^ Et vu que l’argent vient de maman … Fait BEAUCOUPS ^^

        • Reply
          Awok
          16 Déc 2013 1:55

          Il faut que tu passes aux sites anglais, ça t’évitera des dépenses trop excessives.

  • Reply
    Eskarina
    16 Déc 2013 6:26

    Jolis top 10, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *