Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Kiss My Geek | August 1, 2014

Allez en haut

Haut

13 Commentaires

[Test] Diablo III

Eskarina
  • On 25 mai 2012
  • http://www.kissmygeek.com


Après quasiment 2 semaines de runs intensifs, je vous livre ici mes impressions sur Diablo III !

Alors je vous préviens tout de suite, je n’ai pas fait le jeu 3 fois en mode extrême, je n’ai pas 17 personnages niveau 60, et je ne passe pas mon temps sur le marché virtuel pour collectionner items uniques.

Mais j’ai bien fait le tour du jeu plusieurs fois en mode normal, commencé le mode cauchemar la semaine passée, et j’ai bientôt 2 persos niveau 40, en plus de quelques autres bas niveau. Loin de moi l’idée de faire ici ma TBM, c’est simplement pour vous prévenir que même si je ne me la joue pas hardcore, j’ai quand même testé la plupart des aspects qui devraient vous intéresser ici ;)


Essentiel


La plus grosse critique faite par ceux qui avaient pu toucher à Diablo III en phase de bêta était qu’il s’agissait plus d’un Diablo II.5 que d’une véritable suite.

Ces mauvaises langues n’avaient pas tout à fait tort.

Diablo III c’est avant tout du fan service pur et dur. On retrouve par exemple la plupart des lieux et personnages marquants des opus précédents. De même, l’univers visuels et le gameplay ont peu changé.

Autant vous dire que si vous n’êtes pas un grand fan de la licence, il vaut mieux dès à présent passer votre chemin (et, au passage, économiser 55€).

En effet, dès les premières secondes de jeu, on retrouve les bonnes vieilles habitudes sous les sonorités de la musique de Tristram qui réveillera forcément chez les plus connaisseurs d’entre vous une nostalgie qui arrive à point. Blizzard sait où frapper pour faire mal.


Les alentours de Tristram vous rappelleront bien des souvenirs.



Une main sur la souris pour slasher, l’autre sur le clavier pour les 4 sorts en raccourci (et les potions !). Voilà, c’est parti. Vous n’aurez rien de plus à apprendre pour savoir jouer. Autant vous dire que c’est aussi fluide et user friendly que possible : casu ou hardcore gamer, impossible de ne pas prendre vos marques !

Et comme vous allez le voir, rien n’a été fait pour bousculer nos habitudes de gamer ou notre découverte du jeu. Tout est pensé simplicité. Mais simple ne veut pas dire vide d’intérêt ! Au contraire.

Commençons par le scénario. L’histoire de Diablo n’est jamais bien compliquée : on sait toujours qu’à un moment où à un autre, on va devoir aller mettre sa fessée au démon éponyme. Dans Diablo III, une attention particulière à toutefois été apportée au scénario qui se décante au fur et à mesure des 4 actes. C’est sûrement l’une des meilleures surprises du jeu. Les personnages ont une vraie consistance, une histoire creusée, étoffée par toute une quantité d’écrits que vous pourrez trouver tout au long du jeu et qui évoquent également l’univers, sa géographie et son bestiaire. De quoi satisfaire les plus curieux et littéraires d’entre vous ! Il faut dire que cet aspect « background » manquait cruellement aux précédents opus. L’erreur est ici réparée.



Vous trouvez ce monstre impressionnant ? Attendez de voir certains boss...



Au niveau du gameplay, on est dans le hack’n'slash le plus basique qui soit. Le diablo-like par excellence. Au clic on tape, au clavier on lance des sorts (pour vous la faire large). La réussite en combat vous donne de l’expérience qui vous fait gagner des niveaux. Les niveaux vous rendent plus puissant et vous donnent accès à de nouveaux sorts. Les monstres et les coffres vous donnent des objets plus ou moins rares (selon votre chance et la difficulté de votre mode de jeu) qui, une fois équipés, renforcerons votre personnage. Porte – monstre – trésor. C’est aussi simple que ça !

Plus l’aventure avance, plus ça se corse, et plus votre personnage gagne en puissance, jusqu’au niveau 60 et aux 4 différents modes de difficulté.

Autant vous dire qu’on peut très vite se laisser prendre au jeu !



Le désert de Caldeum vous rappellera autant de bons que de mauvais souvenirs.


Il va toutefois dès le départ vous falloir choisir entre 5 classes :

  • Le Barbare, un combattant tout ce qu’il y a de plus classique,
  • Le Moine, un spécialiste des arts martiaux,
  • Le Chasseur de Démon, orienté attaques à distance,
  • Le Féticheur, amoureux du vaudou et des invocations étrange,
  • Le Sorcier, un mage offensif fan de disco (avis aux épileptiques).

Abordons ici les quelques nouveautés du III (en comparaison du II) qui ont laissé plus d’un fan sceptique au début. Aujourd’hui toutefois, je n’en connais pas un qui ne soit pas revenu sur son avis de départ et qui ne trouve pas les nouveaux mécanismes plus adaptés :

  • Les sorts et les runes. Si dans le II vos choix de sorts après un gain de niveau étaient irréversibles, dans le III les niveaux débloquent une panoplie de sorts que vous pouvez utiliser comme vous le voulez, quand vous le voulez. Chaque sort dispose de plusieurs runes qui elles aussi se débloquent avec les niveaux et qui leur offrent des effets particuliers. Par exemple, l’un des sorts du Chasseur de Démon lui permet d’esquiver les coups grâce à une roulade. Si l’une de ses runes vous permet de blesser les ennemis en effectuant la roulade, une autre vous permet d’abaisser le coût du sort. Vous ne pouvez toutefois activer qu’une seule rune par sort à la fois. Tout ce système vous permet d’avoir un personnage à la carte dont vous pouvez changer le build quand bon vous semble ! Canon.
  • Les gemmes. Si c’était une vraie plaie dans le II, le système a été complètement simplifié dans le III. Certains de vos équipements peuvent être sertis de gemmes qui vous offrent des bonus. Mais ces équipements peuvent aussi être « dé-sertis » : comme pour les sorts, rien n’est gravé dans le marbre ! A tout moment vous pouvez changer complètement le build de votre perso et son équipement sans vous poser de questions. Ce qui est, disons-le, jouissif. De quoi jouer sereinement !
  • L’identification des objets et les téléportations en ville. Si dans le II il vous fallait des parchemins pour ces 2 actions, oubliez ça pour le III ! L’identification des objets se fait avec un simple clic droit et quelques secondes d’attente, sans besoin d’objet particulier. Quant aux téléportations en ville, vous pourrez les faire n’importe quand en jeu en cliquant directement dans l’interface. Une casualisation assumée qui ne fait pas tant de mal que ça.
  • L’or et les places de marché. L’or est à présent partagé par tous les personnages de votre compte, et ne prend plus de place dans l’inventaire comme c’était le cas dans le II. Il va avoir une importance toute particulière puisque l’un des gros ajouts de Diablo III est une place de marché où chacun peut mettre en jeu les objets de son choix avec de l’argent virtuel et, bientôt, de l’argent réel. Cela ne va pas être instauré avant plusieurs jours et c’est sûrement « la » grosse zone d’ombre qui laisse d’énormes doutes à la plupart d’entre nous sur ce qu’un tel concept peut engendrer… « Mais bon ». Wait & see. Le reste du jeu offre tellement d’aspects positifs qu’il est difficile de jauger les zones d’ombre pour l’instant !

Il y en a quelques autres (comme les orbes de soin, le cooldown sur les potions, etc.) mais je vous les épargne parce que ce ne sont pas, à mon avis, les aspects les plus intéressants du gameplay.

Passons aux +, aux -, et à ma conclusion !


Les +


  • C’est visuellement beau. Et pourtant on est loin d’un Skyrim HD ! Tout est dans le soin du détail, dans les textures, dans les effets de lumière… On adore.
  • C’est auditivement plaisant. On retrouve les sonorités légendaires de la licence, mais on en découvre d’autres aussi. Et c’est bon !
  • C’est ludiquement jouissif. Difficile de ne pas se laisser prendre au jeu de Diablo qui est une véritable drogue. Une fois qu’on commence on ne peut plus s’arrêter ! Gagner des niveaux, des items, découvrir l’histoire, puis la refaire avec une difficulté supplémentaire pour gagner plus de niveaux et d’items… Etc. Sans parler des Hauts Faits qui ajoutent un degré de kikitoudurisme rarement vu quand vous commencez à les comparer à ceux de vos potes.
  • C’est pécunièrement rentable. Si vous finirez votre premier run en 15 à 25h (pour les plus longs qui voudront TOUT faire) ça ne sera pas le dernier. Et loin de là. Diablo III vient de mettre fin à votre vie sociale mais ça, vous y étiez préparé. Et puis si en plus vous profitez de la place de marché avec de l’argent réel qui sait… Être un nolife pourrait bien finir par rapporter !
  • C’est socialement rassembleur. L’un des plus gros intérêt de Diablo III c’est son mode multi’ très bien pensé. Même un enfant de 3 ans comprendrait en 2 clics comment rejoindre la partie de quelqu’un et participer à sa quête. Tout est partagé : XP, item, gold, soins… Pas de jaloux ! Et surtout : plus aucune raison de jouer seul. Y’a pas à dire, BattleNet a pris du niveau.
  • C’est nostalgiquement intelligent. Des souvenirs, encore des souvenirs. Blizzard connaît les points faibles de ses fans et a su taper juste. D’un côté, plein de clins d’œil aux opus précédents. De l’autre, des nouveautés qui ne changent pas radicalement le fond du jeu mais qui donnent une toute autre forme plus sexy à ce IIIè du nom. Bien joué !
  • C’est simplement simple. Je crois que c’est la plus grande qualité de Diablo III. Sa simplicité et son accessibilité, qui ne nuisent en rien à la complexité que vous pourrez lui donner selon la façon dont vous vous approprierez le jeu.


Les -


  • La VF du Moine homme et femme. POURQUOI ?
  • Certains creux au niveau du rythme de jeu, notamment la première partie de l’acte II.
  • Quelques aspects du scénario vraiment trop prévisibles.
  • Le nombre incalculable d’erreurs rencontrées depuis le lancement du jeu ayant plus ou moins nui à nos heures de jeu, et le manque de communication de Blizzard à cet égard
  • [SPOIL]Les nibards de Diablo T-T [/SPOIL].


Les -


Je pense avoir été assez complète sans être trop exhaustive…

Qu’ajouter d’autre à part que Diablo III m’a séduite ?

Difficulté bien équilibrée, challenge croissant, plaisir des yeux malgré des graphismes loin des jeux AAA (la direction artistique, visuelle et auditive, est tout simplement au top), une histoire sans surprise qui parvient tout de même à satisfaire le fan et à nous tirer quelques (sou)rires, des nouveautés qui ne bouleversent rien mais qui apportent beaucoup de justesse au gameplay global, bref… Blizzard a fait preuve d’un soin du détail qui permet au III d’évincer le II.5 et qui peut enfin nous laisser dire que nous n’avons pas attendu 12 ans en vain.

J’en profite pour vous remettre ici le lien de mon unboxing de la version collector du jeu qui, pour ses 90€, vaut vraiment le coup (je peux le reconfirmer aujourd’hui avec le recul). Foncez si vous le pouvez !

Je terminerai par une simple phrase que vous m’entendrez rarement dire : vivement les premiers DLC.


Terminons avec cette image qui n'a rien de particulier mais qui me permet de vous montrer le soin apporté aux décors et les subtilités utilisées pour renforcer l'impression de profondeur de champ qui donnent une vraie patte graphique au jeu.



Diablo III est développé par Blizzard Entertainment. Il est disponible sur PC et Mac depuis le 15 mai 2012 au prix de 55€.

Site officiel.


Commentaires

  1. Farnots

    Superbe article très intéressant. Cependant je ne suis pas vraiment d’accord avec toi sur le faite que Blizzard ne se contente que de faire ce que les fans aimerons, en gros leur donner tout ce qu’ils veulent et sans plus.
    Je pense que Blizzard c’est forcément appuyé aux retourq des critiques du II (ils on eut 12 pour le faire ^^) et ils l’on casualisé pour amener un public plus grand dans le jeu. Moi je trouve dommage qu’ils soit allé trop loin dans la simplification du jeu mais sinon ce n’est pas forcément en mal.
    Sinon je suis complètement d’accord avec toi, l’aspect graphique du jeu est juste magnifique, en même temps on est habitué avec les jeux Blizzard :)

    Super test !

    • Eskarina

      Merci ! :) Il me semble qu’à un moment je parle de casualisation pour viser un plus grand public. Ce qui est cool c’est qu’ils ont réussi (je trouve) à trouver le juste milieu entre le fan service et l’amélioration du jeu vers une plus grande simplicité d’accès. C’était périlleux, mais il s’en sont pas trop mal sortis !

  2. jibaycay

    « vivement les premiers DLC. » < extensions steuplé <3

  3. Wewen

    Il y a une chose qui manque cruellement dans le « on n’aime pas ».

    C’est quand même l’obligation d’être connecté au net même pour faire la quête solo!

    • Eskarina

      C’est pas faux !

    • Yung

      En fait ce n’est pas si négatif, puisque sinon ça obligerait a sauvegarder les personnages physiquement sur notre PC, ce qui permet de cloner les objets, et donc gache l’AH.
      Pour ce qui est de l’AH avec de l’argent réel, ce système existait déjà « au noir » pendant Diablo II, donc autant l’avoir « légalement » dans le III…

      Sinon j’imagine que tout le monde est content du loot partagé, fini de se faire ninja les objets de set <3

      • Eskarina

        C’est clair ! Je l’ai d’ailleurs mentionné dans les « J’aime » sans entrer dans le détail, mais c’est du bonheur ^^ 4 x + de loot à se partager !

  4. Ikkilerme

    Pas meilleur avis. J’ajouterais juste qu’en utilisant une astuce on peut renforcer le contraste des couleurs de Diablo 3 en utilisant le FXAA Injector Tool ( un mod de skyrim qui permet d’accentuer les contraste et donc de rendre le jeu beaucoup plus sombre, et pour ma part plus joli.)

    Cependant dans les moins j’aurais ajouté les élites Gel Lave Profanateur. Quelle plaie en Enfer ! ;)

  5. Daenaerys

    Si vous êtes fans de Diablo III, cette information peut vous intéresser.
    Orange poursuit son opération Diablo III jusqu’au 11 juin sur sa page fan Facebook Orange Jeux, et propose un test sympa avec des tas de Goodies à la clé.
    Pour participer, il faut d’abord répondre aux différentes questions posées, qui permettront de découvrir ainsi quel personnage de Diablo III vous correspond le plus ! :-)
    Ensuite, il n’y a qu’à remplir le formulaire d’inscription pour participer au tirage au sort qui déterminera les gagnants.
    Alors si vous voulez tenter de remporter des T-shirts Diablo III en série limitée, des packs de livres Diablo III ou encore un kit Steelseries Diablo III (casque, souris et tapis), rendez vous sur
    http://www.facebook.com/OrangeJeux/app_367418399987189 !
    Dépêchez vous, ça se fini demain !

  6. Daenaerys

    Orange poursuit son opération Diablo III jusqu’au 11 juin sur sa page fan Facebook Orange Jeux, et propose un test sympa avec des tas de Goodies à la clé.
    Pour participer, il faut d’abord répondre aux différentes questions posées, qui permettront de découvrir ainsi quel personnage de Diablo III vous correspond le plus ! :-)
    Ensuite, il n’y a qu’à remplir le formulaire d’inscription pour participer au tirage au sort qui déterminera les gagnants.
    Alors si vous voulez tenter de remporter des T-shirts Diablo III en série limitée, des packs de livres Diablo III ou encore un kit Steelseries Diablo III (casque, souris et tapis), rendez vous sur
    http://www.facebook.com/OrangeJeux/app_367418399987189 !
    Dépêchez vous, ça se fini demain !

  7. Kold

    Pour ce qui est des nibards de Diablo… y’as pas que les nibards c’est tout le corp qui est basé sur un perso féminin très connus de chez Blizzard…

Poster un commentaire