Jeux Vidéo Tests & Critiques

[Test] Hatoful Boyfriend

1 (1)

Vous recherchez l’amour ? Vous aimez les pigeons ? Vous aimez les Dating Simulator ? Vous vous demandez comment on peut concilier les trois ? Ça, c’est parce que vous ne connaissez pas Hatoful Boyfriend ! Test !

De base, je ne suis pas très Dating Simulator, je ne saurais pas trop l’expliquer. Pourtant, quand on m’a proposé de tester Hatoful Boyfriend, j’ai répondu oui. Quel fou, mais pourquoi ? C’est simple, le jeu vous fait incarner une jeune fille scolarisée dans une des meilleures écoles du pays. Jusque là, ça va. Sauf que, vous vivez dans un monde post-apocalyptique où les pigeons sont devenus l’espèce dominante et les humains sont retournés au Néolithique. Et votre but, ce n’est pas vraiment de passer vos examens avec succès, non non, c’est de choper du pigeon ! Et c’est parti pour une bonne grosse dose de WTF !


Somebirdie to love

Hatoful Boyfriend est à l’origine un jeu japonais créé par le studio PigeonNation Inc. sorti en 2011. Bien accueilli par les fans du genre, le jeu revient dans une version HD développé par Mediatonic et édité par Devolver Digital. Le principe du gameplay, si l’on peut appeler ça comme ça d’ailleurs, n’est pas bien compliqué. Ici tout est une affaire de choix qui ouvrent de nouveaux embranchements dans l’histoire. Vous pouvez par exemple choisir à quel cours vous irez, comme les mathématiques pour augmenter votre intelligence, ou à quelle organisation étudiante vous participerez. Ceci facilitera vos affinités avec les différents pigeons que vous rencontrerez. Et oui, parce que de la volaille en rut, il y en aura, et c’est à vous de trouver le moyen d’attirer leur attention, et donc de faire les bons choix. D’ailleurs, si jamais le jeu admet que vous vous êtes trop éparpillé et qu’il n’y aura aucun moyen pour vous de conclure, il a une solution très simple pour vous : la mort ! Oui, c’est glauque, mais ça évite de continuer à jouer pour rien. Ce système est quelque peu frustrant, parce que les chemins possibles ne sont pas forcément évidents. Fort heureusement, les parties sont généralement courtes, et il est possible d’accélérer les dialogues que vous avez déjà vu. La rejouabilité est instantanée. Voilà pour la forme. Passons au fond.





Welcome to the freak show !

Déjà, le synopsis de départ met bien mal à l’aise, surtout lorsqu’au final, on se rend compte que cela ne chose personne d’être la seule humaine admise dans une école pour pigeon. C’est nor-mal. Bien sûr, Hatoful Boyfriend se veut être une parodie des dating simulators, mais il est bien plus que ça. Il est presque irréel, complètement absurde. Comment ne pas se demander pourquoi il y a un cours d’observation des oiseaux, dans une école pour pigeons ? Comment ne pas gagner une course d’athlétisme contre ces petits animaux ? C’est bien cela, Hatoful Boyfriend est absurde, il regorge d’un humour douteux, mais délicieux. Lors de ma première partie, je me suis retrouvé face à un gang de pigeons, des vrais bad guys, crête, lunettes noirs et blouson en cuir en prime. Et mon personnage s’est demandé comment elle allait s’en sortir. Sa survie n’a été possible que grâce à la venue d’un pigeon qui maniait les arts martiaux comme personne.  Ce même petit pigeon qui m’a ramené sur son scooter.  Surréaliste. Des rencontres comme celle-ci, vous en ferez souvent, et pas que dans l’école. S’il est plus simple de se focaliser sur un seul love interest par partie, il est tout à fait possible d’en draguer deux, mais attention, le choix final n’en sera que plus douloureux.





Parce que oui, aussi étrange que cela puisse être, on s’y attache à ces petites bêbêtes. C’est là que le jeu est fort, même si ce n’est qu’une simple parodie, il arrive à transmettre une certaine empathie, un attachement, aussi absurde soit-il. On arrive à un point où draguer un pigeon n’est pas du tout bizarre, presque normal. Le malaise. C’est le cas par exemple, si vous décidez de draguer votre meilleur ami. Sans trop en dire, cela doit être l’histoire la plus émotionnellement perturbante. Sa mère est malade, il doit travailler en dehors des cours pour pouvoir payer les frais hospitaliers. Sauf que, revenons un peu sur Terre, mais des pigeons malades, c’est courant, et leur espérance de vie n’est pas bien longue d’une manière ou d’une autre. Mais votre personnage s’en fout, elle l’aime et le soutien, coûte que coûte. Et le pire dans tout ça, c’est que nous aussi, du coup.

En bref

Hatoful Boyfriend est un des jeux les plus bizarres auquel j’ai pu jouer. Dating simulator sans en être vraiment un, ce n’est pas ce point là qui m’a charmé, mais bien son humour et ses situations absurdes, ainsi que ses nombreuses trames complètement loufoques. Lorsque l’on arrive à en oublier que l’on drague des pigeons, je pense pouvoir admettre que le jeu est une franche réussite. 

Hatoful Boyfriend – Développeur : Mediatonic – PC – 7.99€

 

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *