Jeux Vidéo Tests & Critiques 1

[Test] Magnetic : Cage Closed

magnetic-cage-closed-logo

Dans la myriade de Portal-like sortis ces dernières années, Magnetic : Cage Closed tente de sortir du lot en proposant une trame scénaristique à embranchements. Est-ce bien suffisant pour autant ?

A l’origine, Magnetic : Cage Closed n’était qu’un simple projet étudiant visant à développer un jeu mêlant Portal aux films The Cube. Comme bien souvent, le projet est devenu bien plus concret et les développeurs ont décider de fonder le studio Guru Games et de créer un véritable jeu. Un processus qui aura duré pas loin de 2 ans, tout de même. Ça, c’est pour la petite histoire.

 

Death Magnetic

Magnetic : Cage Closed vous met au commande de la prisonnières XE-47623 condamnée à mort et, considérée comme déchet de la société, soumis à des tests sadiques dans un complexe mystérieux. Le choix qui s’offre à elle est tout simple : soit elle finit les tests avec succès et son casier judiciaire est vidé, soit… elle meurt. Comme tout Portal-like qui se respecte, notre héroïne est affublée d’un fusil particulier. Ici, c’est un prototype de fusil magnétique au fonctionnement très rudimentaire. Au clic gauche, vous pouvez attirer des objets, au clic droit, les repousser. Et c’est tout. Le principe est bien connu, vous arrivez dans une salle puzzle et devez trouver comment en sortir pour passer à la suivante. Bien souvent, il faudra positionner les différents cubes présents, soit pour accéder à une plateforme en hauteur, soit pour actionner un bouton. Comme dans Portal. Vous devrez aussi utiliser des modules vous permettant d’effectuer des sauts plus hauts grâce au fusil, ou pour vous attirer vers des endroits inaccessibles. Comme dans Portal. Vous aurez aussi votre dose de plateformes mouvantes, de bascules, d’ascenseurs à franchir afin d’atteindre votre objectif. Le jeu propose alors une petite dose de plateforming qui aurait été agréable si les sauts n’étaient pas si aléatoires. Surtout que, comme dans Portaaaaal, les pièces regorgent de pièges mortels tels que des lance-flammes, des sols électrifiés et des zones remplies de gaz, bien souvent mortels. Pourtant si l’on enlève cette désagréable sensation d’un Portal avec un skin différent, Magnetic : Cage Closed s’avère plutôt sympathique à parcourir puisque les énigmes sont bien pensées, même si souvent trop simples. On bloquera bien souvent à cause d’un saut mal calibré ou d’un mécanisme oublié plutôt que par un casse-tête trop compliqué.

Un peu cucube

Magnetic : Cage Closed ne se démarquera pas vraiment non plus par son ambiance. Continuellement, vous vous retrouverez sous les railleries du gardien Keene qui tentera (vainement) de vous décourager. Pour ma part, le train de ses injures roulait sur le rail de mon indifférence. La psychologue Karen Womberg essaiera d’allumer une lueur d’espoir en vous. Le problème, c’est que ça ne peut pas fonctionner. Si Glados a autant marqué dans Portal, c’est par sa folie qui ajoutait une grosse pointe d’humour au jeu. Ici, ce sont juste des insultes qui fusent sans le moindre impact possible puisque l’on sait que l’on va pouvoir finir le jeu. Autant dire qu’après un certain temps, on ne fait plus vraiment attention à ce qui se raconte. Le soft s’en sort bien mieux sur ses environnements. Le côté sale et glauque de l’univers carcéral est plutôt bien rendu et assez immersif et ce, malgré des graphismes clairement datés. Là où Magnetic : Cage Closed tire son épingle du jeu, c’est au niveau des différents embranchements scénaristiques. Plusieurs fois, il vous sera demandé d’effectuer des choix. Ces derniers permettront d’en apprendre un petit peu plus sur l’histoire mais aussi d’accéder à des salles différentes et plusieurs fins. Ceci permettant une rejouabilité certaine, surtout que le jeu se termine assez rapidement (environ 3h). Pour autant, ces choix scénaristiques sont fort peu engageant, quand ils ne sont pas dissimulés. Si l’on peut se dire que cela ne tient qu’à nous de nous être trompé à la question posée par la psy et donc d’emprunter un chemin un peu plus long vers la sortie, il est assez compliqué, par exemple, de se sentir investi dans le sort d’une autre prisonnière dont on ne sait rien du tout Du moins, cela n’a pas fonctionné sur moi.

 

 

 

En bref

Magnetic : Cage Closed n’est pas un mauvais puzzle game. Il possède même des énigmes intelligentes, un level design bien pensé et une bonne rejouabilité grâce à ses différents embranchements. Cependant, il souffre obligatoirement de la comparaison avec Portal. Tous les mécanismes et ficelles sont similaires au jeu de Valve et la sauce ne prend donc qu’à moitié. Il est dommage que Guru Games n’ait pas réussi à s’en affranchir comme l’ont fait les dev de Q.U.B.E. ou de l’excellent Antichamber.

 

On aime :

  • les énigmes bien pensées…
  • les différents embranchements
  • les environnements glauques

On aime moins :

  • …mais bien trop simples
  • trop de similitudes avec Portal
  • les dialogues lourds
  • les graphismes datés

Craquez vos PO si :

  • Vous attendez tellement Portal 3 qu’un clone peut vous convenir

Quittez la partie si :

  • Vous cherchez un puzzle game corsé et innovant
Magnetic : Cage Closed – Développeur : Guru Games – PC – 14,99€

Partage-moi !

Recommandé pour vous

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *