Divers Loading 9

[Loading] Perno : MicroMégaupload


Après plusieurs mois d’absence, [Loading] revient : cette rubrique vous permet de publier VOS articles qu’il vous suffit de nous proposer par mail (eskarina[at]kissmygeek[dot]com). Aujourd’hui, Perno revient sur « le » sujet qui fait le tour du net en ce moment : la guerre 2.0, celle que certains appellent la world war web. Vous n’avez pas pu y échapper… Il vous donne ici son ressenti, et on avait bien envie de le partager avec vous histoire de savoir ce que vous en pensez ! Perno, c’est à toi.


Il y a quelques jours, le 19 Janvier 2012, se déroulait un jour historique pour les geeks, nerdzs et autres internautes du monde entier; la fermeture de Megaupload par les autorités des Etats-Unis d’Amérique. Cette date restera probablement gravée dans les esprits de nombreux citoyens comme le jour où la guerre 2.0 a commencé, sonnant le glas d’une certaine quiété du net, bien que la protestation contre la SOPA/PIPA, Hadopi et bien d’autres projets de lois annonçassent déjà la couleur du conflit que nous vivons en ce moment. Je pense en effet que nous sommes témoins d’un événement historique, encore confus pour tout le monde, en particulier pour les personnes ayant très vaguement entendu parler du mouvement Anonymous et n’ayant pas une grande expérience de ce fabuleux univers qu’est l’internet tel que nous le connaissons et voulons préserver.  La désinformation est en effet en ce moment omniprésente et c’est pour cette raison que je souhaite faire partager une certaine réflexion ; faire le point sur les événements vécus en essayant de résumer un maximum la situation, afin d’éviter de trop nombreuses divagations.

Au sein de la protestation, énormément de personnes parlent d’atteinte à la liberté d’expression -donc contraire à la constitution des Etats-Unis, de musellement du net et d’incompétence de la part des autorités américaines; c’est pas faux.

Bien que restreindre la liberté d’expression et museler l’internet semblent être deux idées fortement proches, il y a une nuance que je me dois d’éclaircir, si vous ne la connaissez pas déjà. Le premier cas concerne la fermeture même du site en question (mais également des autres sites offrant les mêmes services qui subissent en ce moment une répression semblable de la part des autorités) alors que le second concerne un processus qui s’impose peu à peu depuis quelques temps.  La liberté d’expression est attaquée dès lors que l’on brandit ce blason peu glorieux de la propriété intellectuelle, invention profitant principalement aux maisons de disques et studios qu’aux artistes, mais je ne vais pas vous chanter le disque que vous connaissez déjà tous et m’attaquerai donc à l’utilisation de ce fameux concept de propriété intellectuelle qui au fait, est utilisé à tort par la justice américaine. Megaupload n’a jamais engrangé directement d’argent sur le téléchargement illégal, étant donné qu’il s’agissait d’une plateforme de stockage/échange de fichiers mal exploitée par certains individus. Et bien qu’il serait hypocrite d’affirmer qu’une infime quantité de personnes s’abonnaient à Megaupload pour simplement partager des fichiers, les réels « voyous » n’étaient d’autre que les sites profitant des services que vendait Megaupload en y référençant les liens de fichiers « piratés » tout en y plaçant un nombre considérable et indigeste de publicités autour de lien souhaité. Bien entendu, ces sites n’ont jamais subi la même répression et les « entreprises » y faisant de la publicité n’ont nullement été inquiétées. La justice américaine condamne donc le partage de fichiers quels qu’ils soient en fermant ces serveurs et non la commercialisation de la marchandise qu’est devenu l’art. L’idée clef de cette première critique reste que : « Ce n’est pas parce que des personnes jurent et blasphèment que nous devons bannir la parole ». La conclusion n’est d’autre que la justice a tiré sur la mauvaise cible avec les mauvaises cartouches.

Concernant le musellement d’internet, je ne puis m’exprimer avec certitude, mais tout laisse à croire que les états s’investissent considérablement afin que le net devienne un outil exclusivement réservé à l’enrichissement et l’exploitation de sociétés privées (bien entendu, sans même une réelle politique libérale comme le théorisait Adam Simth) comme le sont actuellement la radio et la télévision, avec un léger « espace réservé à la citoyenneté » sur des sites d’états actuellement attaqués par le mouvement Anonymous. Ce constat est d’autant plus renforcé avec cet engouement qu’ont certains à faire voter et appliquer la fameuse SOPA. Du moins, si la réforme dont l’Internet est en ce moment victime se poursuit, il est certain que nos ordinateurs deviendront bientôt des télévisions interactives où seul certains achats en ligne et la retransmission des matchs de football avec une option « pariez sur votre équipe favorite » seront disponibles. Certes, je vulgarise très grossièrement, mais rien de bon ne sortira de l’apprivoisement de l’invention la plus « punk » qui soit ; écoutez Blink182, vous me comprendrez.

Pour en revenir avec l’incompétence des autorités américaines, la justice n’a pas seulement accompli un vice de jugement, mais une erreur des plus graves concernant ce que l’on peut appeler la douce propagande libérale. Depuis la Rome antique, qui partage on ne sait combien de points communs avec l’empire états-uniens, le peuple se complet dans une société consistant grossièrement à offrir du pain et des jeux. Je pourrais citer le personnage de Labrosse, personnage de la comédie « Les Ménechmes » de Plaute : « Voulez-vous garder sûrement un homme et l’empêcher de fuir? Vous n’avez qu’à l’enchaîner avec la bonne chère et le bon vin. Attachez-le par le museau à une table bien servie. Pourvu qu’on lui fournisse à manger et à boire tout son soûl et tous les jours, jamais par Pollux ! il ne prendra la fuite, eût-il encouru la peine capitale : pour le garder facilement, voilà de quels liens il faut le lier. Admirable élasticité de ces liens alimentaires ! Plus on les élargit, plus étroite et plus forte est leur étreinte. »

En plus de s’attirer les foudres du peuple privé de jeux (et d’une certaine manière, depuis la crise des subprimes, d’une partie de son pain) l’administration Obama s’est séparée du meilleur outil de propagande qui n’ait jamais existé. Il n’avait aucun coût, si ce n’est la colère des studios évoluant dans un monde parallèle où les évolutions technologiques concernent uniquement la 3D, et se trouvait être monstrueusement efficace. Via le streaming et le téléchargement, le monde entier était baigné dans la culture américaine des séries et films entretenant presque systématiquement le mythe du rêve américain (Drop Dead Diva) et de la superpuissance rivalisant avec des extra-terrestres (Stargate). En vulgarisant une nouvelle fois,  la morale de ces films et séries restait assez souvent : « Nous sommes beaux, riches et cools. Ps : On est la démocratie des Etats-Unis ! »  Alors, je vois déjà certains lecteurs sauter au plafond quant à mon analyse de cette douce propagande, mais sachez qu’il n’y a aucune arrogance gauchiste, ni même de pure spéculation pro-complotiste judéo-maçonnique, mais seulement un constat tiré d’un fait assez méconnu en occident. Ce fait n’est rien d’autre qu’une chaîne de télévision et cette chaîne n’est rien d’autre que la chaîne Al-Hurra, financée par le gouvernement américain afin de concurrencer Al-Jazira et Al-Arabiya dans les pays arabes et d’étendre son influence ; ce qui marche moins bien et coûte plus cher au contribuable américain que Megavidéo.

Je ne pense malheureusement pas être en mesure de vous parler correctement du mouvement Anonymous pour terminer cet article, étant donné la difficulté à cerner correctement ce mouvement et du nombre incroyable de conneries circulant à son sujet. Cependant, je suis en mesure d’affirmer que leurs actions sont purement louables (défense des libertés positives) et s’accomplissent sans violence, malgré ce que véhiculent les médias. Je sais également qu’il est plus que probable que le mouvement soit issu du /b/ de 4chan et que le fait de bloquer les sites ne tue personne, contrairement aux politiques économiques, « humanitaires » et militaires d’Uncle Sam.


Cordialement,
Perno


[Loading] est une rubrique publiée tous les jeudi, et c’est la vôtre. Elle a pour but de partager sur le blog les écrits / dessins / etc. de nos lecteurs. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos tests, strips, coups de cœur et de gueule si vous voulez les faire découvrir sur Kiss My Geek ! Vous pouvez nous envoyer tout ça à eskarina[at]kissmygeek[dot]com.


Partage-moi !

Recommandé pour vous

9 Comments

  • Reply
    Irvin
    27 Jan 2012 4:18

    *Soupir*
    Que c’est beau la désinformation inversée et les œillères…

    « Megaupload n’a jamais engrangé directement d’argent sur le téléchargement illégal, étant donné qu’il s’agissait d’une plateforme de stockage/échange de fichiers mal exploitée par certains individus.  »
    HAHAHAHAHAHHAHAHAHA.
    Le groupe Mega possédait sa propre régie publicitaire (megaclick), et a donc encaissé directement des bénéfices liés aux visites sur son site. Une partie des sites annexes renvoyant vers les sites du groupe méga étaient donc clients de cette régie publicitaire dont l’usage n’était pas exclusif aux sites Megaupload ou Megavidéo. Visites qui étaient très majoritairement dû au visionnage de contenu sous copyright, et dont ils ne POUVAIENT pas ignorer l’illégalité des sources.

    Le VOL de contenu était dans leur manière de faire. Une preuve?
    « Les conversations réunies montrent une chose, accablante pour les responsables des Mega Sites : ils étaient bien au courant que leurs serveurs hébergeaient des contenus illégaux, et le faisaient en toute connaissance de cause. On peut même lire dans certains mails dévoilés que Kim Dotcom souhaitait récupérer les vidéos de YouTube et les exploiter commercialement. « Est-ce qu’on a un serveur de disponible… ? », demande Bram van der Kolk à Mathias Ortmann, qui répond : « J’espère que YouTube n’implémente pas un système de détection de fraude *je prie* ».  » (source: http://www.linformaticien.com/actualites/id/23187/mega-conspiracy-ce-que-dit-l-acte-d-accusation-visant-megaupload.aspx).

    « La justice américaine condamne donc le partage de fichiers quels qu’ils soient en fermant ces serveurs et non la commercialisation de la marchandise qu’est devenu l’art. »
    HAHAHAHAHHAHAHAHA.
    Tu fais exprès ou tu penses vraiment cette ânerie incroyable?
    As tu constaté la fermeture de Dropbox toi ou d’une quelconque menace sur leur activité? Faut dire, y’a pas grand film qui circule sur dropbox…
    C’est bel et bien la commercialisation d’une marchandise, de manière ILLEGALE, qui est condamné.
    Faire payer une clientèle pour pouvoir télécharger à loisir un produit (les abonnés Megaupload et Megavideo), tout en se goinfrant avec la régie publicitaire (Megaclick) au passage, ça n’est pas une exploitation commerciale d’un contenu?

    As tu ne serais ce que lu en diagonale l’acte d’accusation? Il se trouve ici en intégralité: http://www.scribd.com/doc/78786408/Mega-Indictment
    Tu sais ce que veux dire « Money Laundering »? Blanchiment d’argent.
    Et vu le passif judiciaire de mister Kim Dotcom, ça ne serait pas surprenant que ça ait été dans ses vues pour le futur.

    « En plus de s’attirer les foudres du peuple privé de jeux (et d’une certaine manière, depuis la crise des subprimes, d’une partie de son pain) l’administration Obama s’est séparée du meilleur outil de propagande qui n’ait jamais existé. »
    HAHAHAHHAHAHAHAHHAHAHAHAHA.
    Allez, avoue maintenant, tu as écrit un gros gag, tu nous fais marcher.
    Comme si les USA avaient en Megaupload/Megavideo le meilleur outil de propagande jamais inventé… C’est le CONTENU qui est outil de propagande, pas le contenant!!!!
    Et le contenu est DEJA propagé dans le monde entier!! Mc Do est implanté dans le monde entier, les blockbuster hollywoodiens sont diffusés sur les TV et dans les cinéma du monde entier, les CDs des artistes américains sont VENDUS dans le monde entier. Et ce depuis bien avant l’avènement d’internet! Mickael Jackson a pas eu besoin du piratage pour être le King of Pop dans le monde entier, comme le sud américain Pelé n’avait pas eu besoin de la Tv couleur pour amener un cesser le feu dans une guerre africaine JUSTE car les belligérants voulaient le voir jouer!!
    Ma grand mère avait même pas besoin d’avoir la TV pour avoir été sujette à la « propagande US »: elle avait vu les GI US débarquer en France et distribuer des barres de chocolat à la gamine qu’elle était.
    CNN est juste LA chaîne la plus diffusée dans le monde… genre ils ont besoin de Megavideo pour diffuser leur vision du monde…

    « Cependant, je suis en mesure d’affirmer que leurs actions sont purement louables (défense des libertés positives) et s’accomplissent sans violence, malgré ce que véhiculent les médias. »
    HAHAHAHAHHAHAHA.
    Et moi je suis en mesure d’affirmer que tu te vautres dans les grandes largeurs.
    Christophe Barbier, rédac’ chef de l’Express, fait une chronique « hostile » aux Anonymous. Réponse des Anonymous: DDOS attack contre le site de l’Express.
    BRAVOOOOOOOOOOOO à ces méga défenseurs des libertés positives!!
    Depuis quand les menaces (faire tomber un site est carrément une agression) sont elles un moyen de favoriser la liberté d’expression? Si ces troufions étaient réellement des défenseurs de la liberté d’expression, ils laisseraient leurs opposants s’exprimer sans en menacer l’activité, d’autant plus quand ce sont des JOURNALISTES. Ou alors sont ils si imbus d’eux même qu’ils en oublient que les autres aussi ont le droit à la parole?

    « Il n’avait aucun coût, si ce n’est la colère des studios évoluant dans un monde parallèle où les évolutions technologiques concernent uniquement la 3D, et se trouvait être monstrueusement efficace. »
    Tu m’expliques? Je vois pas où tu veux en venir, et vu que la 3D c’est un brin mon métier, j’aimerais saisir.

    Ton article est pitoyable, orienté, gavé de fausse informations et d’interprétations au mieux naïves, aux pires mensongères.
    Je suis farouchement opposé à SOPA/PIPA/HADOPI en leur état actuel, et je considère l’action des autorités US contre le groupe Mega comme brutale.
    Néanmoins, je considère qu’il est totalement hypocrite voire nauséeux de défendre l’accès gratuit et illégal à un contenu culturel ou ludique sous le prétexte fallacieux de liberté.
    Que les offres légales soient encore insuffisantes, inadaptées ou trop gourmandes, c’est certain, mais c’est de ce côté là que doit se situer la lutte. Et certainement pas du côté des pirates, de l’illégal, qui ne font que voler le travail qui a nécessité des investissements en temps, en argent, en risque à d’autres.

    J’ai été un gros téléchargeur illégal, et il m’arrive encore de le faire de temps à autres. Et ce n’est pas parce que je suis épris de liberté. Non, j’avais juste pas envie de payer, donc je volais. Et j’essaie pas de cacher ça sous de grands idéaux de liberté, je ne suis pas un che guevara, juste un mec qui a pas voulu payer pour ce que j’ai consommé.
    Par contre, je n’ai jamais joué à Assassin’s Creed, je n’ai jamais joué à Call of Duty, je ne vais pas voir au cinéma les blockbusters de super héros US (j’attends que ça passe à la tv), etc. Pourquoi? Car je ne souhaite pas donner mon argent à des gros groupes dont je considère les positions et les choix (DRM Ubisoft quand tu nous tiens…) comme contraire à mes convictions.
    Pirater leurs productions n’est pas un acte citoyen mais du vol. Choisir de ne pas consommer leurs produits c’est un message. Mettre l’argent chez les concurrents dont on apprécie la démarche (Frozenbyte, gog, cinéma indépendant, etc) c’est un acte citoyen.

    Je ne condamne pas ceux qui volent, tant qu’ils assument leurs actes, et savent en conscience qu’ils le font juste car ils ne veulent pas payer (ou ne peuvent pas).
    Ceux qui sont assez hypocrites pour confondre « pirate » et « héraut des libertés individuels » sont des crétins, rien de plus.

    Je te conseille d’essayer de vivre d’un métier artistique et créatif, en appliquant tes grands principes et ton apparente haine de la propriété intellectuelle.
    Bonne chance pour te payer à manger.

  • Reply
    Irvin
    27 Jan 2012 4:22

    (et je m’excuse de toutes les fautes d’accord et autres de ma réponse ci haut, vu qu’il n’y a pas de fonction « edit » je ne peux pas revenir sur le premier jet. pardon de ne pas m’être relu avant de soumettre le commentaire)

  • Reply
    Pernouillet
    28 Jan 2012 3:35

    Bon… Tu ne m’as pas l’air d’être un imbécile, et c’est pour cette raison que je suis désolé de te répondre d’une manière si peu construite très brève et probablement avec une maîtrise de la langue fortement déplorable, ou encore si j’oublie de répondre à l’une de tes critiques. Je n’ai pas beaucoup de temps devant moi, mais ton commentaire es à mon sens très intéressant.

    Mega’groupe monnayait un service, pas les contenus -que l’on pouvait se procurer gratuitement, condamner ce site revient à condamner le service rendu et non le stockage de produits sous copyright. —> Pour moi la justice condamne la mauvaise personne ou du moins de la mauvaise manière.
    Oui, j’ai lu le chef d’accusation dans son ensemble, et il me semble fort exagéré… J’attends de voir ce qui sortira du procès pour pouvoir donner mon avis sur l’ensemble de l’accusation. Cependant, cet article résumant la situation, ce qui explique le manque de précisions sur certains points, était principalement une réponse à ce que j’entendais autour de moi et c’est donc pour cette raison que j’ai décidé de n’aborder que le côté « viol à la propriété intellectuelle » qui parle à l’entièreté des éventuels lecteurs.
    Concernant Megaclick… Je n’en savais rien et ça ne me choque pas. Devons-nous également condamner Google qui a profité des recherches « film streaming » et gonflé une partie de leurs recettes publicitaires ?
    Maintenant concernant la propriété intellectuelle. C’est ce même concept pseudo protectionniste qui fait qu’énormément de personnes meurent de maladie dans le tiers monde, pourquoi ? Simplement parce qu’il est interdit de travailler sur la production de médicaments génériques moins chers. Dans l’art, c’est pareil, on doit payer des sommes folles pour utiliser un morceau de musique n’appartenant plus aux artistes au sein d’une vidéo semi-amateur.
    Dropbox ? Je ne connaissais pas et je me suis renseigné dessus. C’est mignon, mais sans plus.

    Maintenant, parlons un peu de la propagande. Tu commences déjà avec une erreur de lexique. La propagande, c’est le contenu. L’outil de propagande, c’est le contenant.
    Je ne nie pas que les Usa avaient déjà une sorte de système de propagande bien implanté, cependant, lorsque cette diffusion se fait via l’armée, la télévision, la radio, etc’… Il suffit qu’un état quelque peu nationaliste, qui lui, contrôle les contenants, décide des contenus à faire passer et garde donc le pouvoir quant à une certaine propagande des Usa. Et la propagande que tu cites ( et dont je faisais allusion avec Al Hurra ) a un coût et des moyens limités pour l’Etat américain, alors que Megaupload offrait tout ce contenu sans rien coûter au contribuable américain, ce qui en faisait un outil fortement redoutable.

    En ce qui concerne la soit disant attaque d’anonymous, je te laisse à nouveau te renseigner. Tu as juste été victime d’un manque de recul. Le mouvement des hacktivistes ne s’attaque pas aux médias et réseaux sociaux, quand bien même certains de ceux-ci les critiquent. Dans le pire des cas un membre fait une vidéo pour ré-expliquer ce qu’est le mouvement.
    Concernant les actions citoyennes possibles, il est évidant qu’il y a en a énormément, j’ai pensé y consacrer une partie de l’article, mais ma volonté n’était pas d’attaquer, ni de proposer quoi que ce soit, mais juste expliquer de manière assez brève, que cette fermeture déchaînant les passions reste un sujet complexe symbolisant un malaise bien plus grand.

    Mon avis concernant la 3D est simple. Je trouve ça moche car on doit porter des lunettes, mais ça, ce n’est qu’un avis personnel. Là où je râle beaucoup plus, c’est que les studios ne jurent que par ça, sortent des films exclusivement en 3D ( qui sont plus chers ) et loupent des alternatives afin d’évoluer avec les consommateurs. Après, tant mieux pour toi si ça te permet de vivre.

    Certes, je suis peut-être naïf, mais la plus part de tes remarques viennent du fait que tu as mal lu ce que je présente dès le début comme un avis fort résumé. Enfin, je suppose que tu as lu ce que j’ai écrit dans la hâte, étant donné que tout le long de ton commentaire, j’ai l’impression que tu m’accusais de défendre mégaupload.
    Peut-être aurais je du faire une conclusion rappelant que Megaupload n’est qu’un symbole au milieu d’une réelle guerre, mais je pensais que mon introduction était suffisamment explicite; mea culpa.

  • Reply
    Chase
    28 Jan 2012 7:41

    Je tiens juste à préciser que l’attaque DDoS de L’Express.fr n’a pas été faite par des véritables Anonymous mais par des ado pré-pubères qui devaient trouver ça trop cool.

    Voilà maintenant vous pouvez continuer à vous battre.

    • Reply
      ethiorc
      30 Jan 2012 12:07

      tout anon france est pourri jusqu’à la moelle par les kikoo…. Et souvent par bien pire, des personnes qui ont des opinions politiques et religieuse bien arrêté.
      Joix des irc turque & américain pour ça…. Parce que anon-fr est aussi utile pour l’image de la philosophie anon que les nrj music awards pour la promotion de la musique….

  • Reply
    Irvin
    28 Jan 2012 8:19

    Erreur avouée est à moitié pardonnée.
    Ces temps ci je vois tellement d’âneries écrites en défense de Megaupload que je commence à m’agacer profondément.

    Dropbox c’est génial pour les gens qui bossent avec des équipiers à distance et qui ont besoin de s’échanger des fichiers sans perdre son temps via une ftp classique. Infiniment plus pratique et sécurisé que les rapidshare and co. Vraiment génial pour bosser. C’est plus que mignon, mais pour des utilisations légales seulement.

    Concernant l’attaque de l’express par Anonymous, c’est bien là le grand soucis avec un groupe « anonyme » qui lance des attaques. C’est l’effet « foule », où une flopée de crétins se fondent dans la masse pour commettre des délits. Et de toute façon je suis opposé à toute attaque pirate à but « politique ». Oui ça fait « causer », mais au final ça donne surtout une super excuse aux majors et gouvernants pour poser une étiquette de délinquance sur des revendications qui sont elles totalement louables.
    D’autant plus que les actions d’anonymous font parler plus par leur côté « piratage hostile » que leurs revendications, et les « documents » qu’ils sortent comme le soit disant gros dossier financier de Vivendi, ne sont que de l’enculage de mouche. Bah oui, on trouvait la même chose en accès totalement officiel à bien des endroits, vu la transparence des comptes requise pour toute grande entreprise, inscrite en bourse qui plus est.
    Les données « secrètes », on les stocke pas sur des serveurs en ligne, ou alors on est sacrément cons. Wikileaks avait eu les documents US car un individu a pu physiquement les récupérer, ça n’aurait vraisemblablement pas du tout été possible par le net (circuit fermé oblige).
    Donc oui, anonymous j’arrive pas à me caresser en pensant « oh qu’ils sont beaux les défenseurs de mes libertés ». Ils me font bien trop penser à une masse d’inconscients qui a trop regardé Matrix et se prend pour un CyberPaladin lvl 65 du Monde Libre.

    Pour la propriété intellectuelle j’ai le point de vu d’un type qui ne serait pas super super content qu’on utilise son boulot pour un autre projet commercial ou non sans demander mon accord.
    Les règles sont là pour éviter ce genre d’excès, et heureusement qu’elles sont là. Car il faut se rendre à l’évidence: les gens ne sont que très rarement respectueux du travail d’autrui de ce côté là.
    Exemple: je réalise actuellement un jeu iOS. J’aurais pu décider d’utiliser un engin de jeu craqué pour développer mon application, et ensuite faire des revenus (ou non si je le balance gratos) en profitant du travail d’autrui.
    J’ai choisi UDK car il est gratuit (mais il prendra un % de mes revenus).
    J’aurais besoin d’une bande son pour le jeu et je ne suis pas musicien.
    J’aurais pu décider d’utiliser la bande son d’un jeu qui me plaît, voire du bon gros Clint Mansell pour que ça soit super épique. Cela reviendrait à m’approprier leur travail pour mettre en valeur le mien, et ce même si ma production allait à l’ENCONTRE des valeurs et principes de Clint Mansell ou de tout autre auteur. Ce serait comme faire un film porno amateur pour usage personnel avec la musique du type.
    Perso, j’aimerais VRAIMENT pas que l’on puisse associer de quelque manière que ce soit MON boulot avec un travail qui ne correspond pas à mes valeurs et sans mon accord.
    Le fait que les règles existent permettent juste de protéger le travail, et d’être en droit de tolérer ou non l’usage de nos travaux pour d’autres usages. Si tu piques mon avatar par exemple pour l’utiliser, il me restera le choix de te dire « eh coco, c’est MON boulot, donc tu retires ça ».
    Mais j’ai aussi le choix de fermer les yeux et de te laisser faire.

    A l’heure actuelle, un certain nombre d’ayants droits fait preuve de très très peu de tolérance (labo pharmaceutiques, universal music, etc). D’autres par contre sont tout à fait tolérants.
    Et c’est pour compléter ces règles que l’on a un système génial comme les Creative Commons (http://creativecommons.org/) qui permettent de définir si le contenu est « utilisable à des fins commerciales » ou « utilisables à des fins non commerciales » voire « pas utilisable du tout », etc.
    Donc, moi dans mon cas, j’irais sur des sites où on trouve de la musique sous CC avec usage commercial possible. Ça ne sera sans doute pas la musique du siècle, mais au moins je serais en toute légalité.
    Même un semi amateur doit respecter le travail d’autrui, ce pourquoi un autre a bossé dur, peut être investi beaucoup d’argent et de temps.
    Cette notion de respect du travail d’autrui est rarement respecté par ceux qui ne connaissent rien de ces métiers là, et ne pensent donc que très rarement à ce que ça représente comme investissement. Il est toujours préféré d’imaginer la gueule d’un bon gros millionnaire en se disant « bah je vole un riche, donc c’est pas grave il a pas besoin de ça ». Pas de bol, c’est loin d’être aussi simple et manichéen.

    Pareil pour les labo… Tu consacres 2 ans, 10 ans, 20 ans à des recherches sur une molécule, des millions et des millions d’euros… Et là, paf, tu as un labo concurrent qui te prend ta trouvaille et en fait une copie à eux, la mettant dans le commerce, et invoquent le « oui mais nous on la vend moins chère car ça sauvera des vies ».
    Ah c’est sûr que dans l’absolu ils ont raison, mais il n’empêche qu’eux vont se faire du blé en profitant de travaux qui ne sont pas les leurs. S’il y a contrepartie financière (fabrication sous licence, etc etc) alors ok, sinon faut pas déconner, aucun labo ne mettrait un centime en recherche si c’est pour voir un concurrent en utiliser les fruits gratos.
    Par contre, il est évident qu’il faut trouver des compromis, et poncer un brin les canines des géants de l’industrie qui sont de plus en plus gourmands.

    Si tu veux utiliser de la musique sur tes vidéos semi amateurs, utilise celles libres de droit, qui feront de la pub aux artistes souvent méconnus. Ah c’est sûr que du coup ta vidéo a moins de pêche, de patate. Et là on met le doigt sur le problème: tu utilises cette musique CAR elle APPORTE à ton contenu. Eh, elle te rend service là la musique. De quel droit tu te permet de tirer profit (même si le profit n’est que notoriété ou qualité) du travail d’autrui sans lui en reverser une part?

    Je pense que tu fais comme beaucoup, à tenter de cacher le piratage par du « ah mais on héberge juste du contenu », « ah mais on héberge juste des liens ».
    Megavidéo et Megaupload hébergeait du contenu sous copyright en toute conscience du dit contenu.
    Si je transpose ça dans la réalité en un gros exemple cliché et fictif:
    -Je possède un coffre en bois qui m’appartient.
    -Tu viens de voler des ordinateurs portables dans un magasin
    -Tu viens chez moi, et tu met les ordinateurs portables volés dans mon coffre.
    -Je sais que tu as mis ces ordinateurs portables dans mon coffre.
    -La police débarque chez moi.
    -Je plaide le simple hébergement gratuit.
    -Je finis au poste, je suis complice, passif mais complice.
    De suite, on ne peut plus se cacher derrière l’argument du simple hébergement gratuit.

    Un outil de propagande que l’on ne maitrise pas n’est pas intéressant. La propagande doit être maîtrisée.
    Megavideo était blindé de contenu loin d’être une ode à l’amérique…
    Pire encore, ce genre de site est une insulte à leur « toute puissance », ça donne l’impression qu’une partie de leur économie leur échappe. La fermeture d’un certain nombre de sites russes de torrent et de dl avait été la condition sine qua none à l’adhésion de la Russie au sein de l’OMS par exemple. Lutter contre ces sites est une manière d’asseoir sa position dominante: tu veux consommer US, tu payes l’Oncle Sam.
    Et la fermeture du groupe Mega obéit à une certaine forme de propagande:
    « ah mes coco, vous croyez être peinard à Hong Kong et en Nouvelle Zélande à vous faire du blé sur notre dos? SURPRIIIIIISE, on viens vous botter le cul à l’autre bout de la planète, on ferme votre boîte du jour au lendemain sans procès, et on te met au gnouf avant que tu fasses le cake avec ton offre MegaBox »
    Tu crois que ce coup retentissant dont toute la planète a entendu parler fait pas infiniment plus parler des USA et de leur puissance, de leur influence, que les vidéo de Mickey Mouse sur Megavidéo?
    Youtube est un moyen de propagande culturelle plus intéressant, et économiquement rentable pour l’économie américaine. C’est un exemple de réussite à l’américaine par des américains, ce que n’était pas Megavidéo. De plus, youtube a finit par plier et a dû signer des accords avec les grands acteurs économiques du monde musical, etc. C’est tout benef, un géant qui est entré dans le rang.
    Pourquoi google peut encore se permettre d’être très ambigu vis à vis du contenu illégal? Mais car ils jouent le jeu! Car ils apportent à l’économie, investissent, signent des accords avec les majors, acceptent des compromis!
    Et surtout, ils n’HEBERGENT pas le contenu illégal!! Ils référencent, nuance. Et là encore il est demandé de plus en plus à google de déréférencer les sites pirates.
    Megavidéo HEBERGEAIT du contenu illégal, qui plus sur des serveurs entre autres aux USA (les cons…).
    Et google n’a jamais payé des particuliers pour référencer des sites.
    Le groupe mega payait les uploadeurs les plus visités, incitant donc à l’upload de contenu et à ce que celui ci soit consulté. Et personne n’a jamais été dupe que le plus consulté c’est le contenu sous copyright. Et ils en étaient conscient, c’était leur modèle économique!!
    Google n’a jamais été dépendant du contenu « pirate » pour vivre… Sans le contenu pirate megavideo et megaupload n’aurait jamais été rentable dans leur forme actuelle.

    Le groupe mega est un faux symbole, et la « guerre » est en train de se jouer sur le mauvais champ de bataille.
    Eriger en symbole de la défense des libertés individuelles le groupe Mega reviendrais à prendre en figure de proue du pacifisme un Benyamin Netanyahou. Ah c’est sûr qu’il veut la paix… pour son pays. Mais à quel prix..

    Les gens se désengagent de plus en plus des luttes de terrain (« oh mais les resto du coeur dtf sont rien que des chanteurs de merde qui se donnent une bonne image! »), des luttes politiques (« sont tous pourris d’toute façon!! »), et se passionnent de plus en plus pour ce qui fait vibrer ce qu’ils rêveraient être une âme de révolutionnaire.
    « Youhou j’ai participé aux révolutions arabes en tweetant comme un ouf’!!!! »
    « Je like anonymous sur fb, j’suis trop un guedin rebelle »
    « A MORT LES MAJOOOOORS ».
    Alors qu’au fond ce qui les fait vraiment chier de chez grave chier, c’est de pas pouvoir voir leur épisode de Game of Thrones cette semaine avant que ça sorte en france, que ce sont des consommateurs frénétiques du système sur lequel ils crachent (« JE NEEED GRAAAVE L’EDITION COLLEECTOOOOOOOOR DE CALL OF LAPIN CRETINS CREED IV!!!! »).

    J’ai pas coutume de cracher dans la soupe que je mange.
    Et si je veux de l’épique pour faire vibrer mon coeur, je vais aux toilettes et je met ça comme fond sonore:
    http://www.youtube.com/watch?v=YAh43BKTWOI

  • Reply
    Irvin
    29 Jan 2012 9:43

    Ah tiens sinon hier je suis tombé sur une vidéo anonymous qui condamne les attaques contre les médias, etc etc.
    Sur le fond, je suis d’accord, sur la forme je pleure totalement.
    J’avais l’impression de regarder une vidéo parodique de la série Dark-Angel pimenté de V pour Vendetta et agrémenté de l’esprit Matrix, avec un fond de Bible pour se la péter.
    Pour des mecs qui se font un devoir de lutter contre la pensée unique et le pouvoir des majors, c’est risible: ils en sont un produit dérivé.
    Ces codes là je les connais, et je peux donc les comprendre et passer outre pour aller au message. Pas sûr que Mme Michou, 50 ans, puisse les comprendre et voir au delà des apparences, puisse adhérer.
    « Nous sommes Legion »… putain de bordel de merde, c’est quoi ce cirque? Ils font un spectacle? Un one man show?
    Quand les opposants au régime russe manifestent, ils le font à visage découvert en prenant des risques importants.
    Et nous, dans nos démocraties occidentales, on avance masqué et sous pseudo, et on voudrait arriver à se faire croire qu’on est des combattants de la liberté d’expression. Passé un moment il faudrait simplement prendre ses responsabilités.
    Les manifestations « anonymous » c’est « bien », uniquement si à visage découvert, que tous voient qu’anonymous c’est TOUT le monde, qu’anonymous c’est ton voisin, c’est Mme Michou, etc.
    Quant on assume ses opinions, on le fait à visage découvert. Se planquer derrière un masque ça laisse juste à penser que ceux qui le font n’assument pas leur choix ou les conséquences de ces choix.

    On se cache derrière des pseudos et des masques pour prendre des postures courageuses.
    Si on souhaite donner une image forte au mouvement, il faut le faire à visage découvert, en citoyens responsables.
    La Quadrature du Net fait cela très bien, et un de leurs responsables travaille avec les partis d’opposition (PS, EELV, etc) pour les aider à mettre en place leur programme numérique sur la question. Ça, c’est la classe et courageux.

  • Reply
    Irvin
    29 Jan 2012 9:44

    (mon message fait suite à un autre message qui est apparemment en attente de modération)

  • Reply
    No-name
    31 Jan 2012 12:39

    A ce propos, l’Hermite Moderne a sortie une vidéo très interressante sur Vox-Maker que je vous invite @ regarder. ( l’analyse de l’hermite se veut constructive d’où son intérêt ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *