Jeux Vidéo Tests & Critiques

[Test] Sea of Thieves

sotcover

Sorti sur Xbox et PC avec le Play Anywhere depuis le 20 mars, Sea of Thieves vous promet de fendre les mers en compagnie de vos amis… et de vos ennemis ! Voici mon feedback après une vingtaine d’heures sur ce jeu qui a tant fait parler ces dernières semaines.

Grâce au Game Pass et à son essai gratuit de 14 jours, j’ai pu mettre les mains sur Sea of Thieves sans dépenser une seule pièce d’or. On est pirate ou on ne l’est pas ! Pour rappel, cette fonctionnalité proposée par Microsoft vous permet de jouer de façon illimitée à toute une partie de leur catalogue de jeu Xbox / PC pour la modique somme de 9,99€ par mois. Pratique ! Surtout quand on veut essayer un jeu avant de passer à la caisse…

 

Bac à sable

Sea of Thieves est un jeu de type « bac à sable ». Ses apparitions lors des derniers gros salons de jeu vidéo avaient fait parler de lui grâce à ça : il se promettait être une manne infinie de fun et de possibilités.

Avec son free PvP, on s’imaginait déjà aux commandes d’un bateau à défoncer les autre corsaires à grands coups de sabre, en hurlant à l’abordage dans son micro. Sea of Thieves repecte-t-il les promesses qu’il semblait donner ?

En partie.

D’abord, il faut s’avoir que malgré son aspect bac à sable, SoT n’en est pas pour autant un monde ouvert dans un univers permanent. En effet, le jeu est instancié : au lancement d’une partie, vous rejoignez l’une des nombreuses générations aléatoires du monde, en même temps qu’une vingtaine d’autres pirates.

Si chaque fois la disposition des îles sur la carte pourra varier, le level design des-dites îles restera, lui, le même.

Mais commençons par le commencement.

Sea of Thieves

 

Il était une fois un pirate

Comme tout bon titre multi’ et bac à sable qui se respecte, vous commencerez votre expérience de jeu par la création de votre personnage. Celle-ci se fait de façon totalement aléatoire : vous tirerez un look au hasard et recommencerez jusqu’à ce qu’une apparence vous convienne à peu près. Un premier contact assez frustrant pour moi qui adore passer des heures sur la création manuelle de mes avatars…

Passé ceci, il vous est demandé de choisir le mode de jeu – ou plutôt la taille de votre bateau : Sloop (2 joueurs) ou Galion (4 joueurs). Et de préciser si votre équipage est complet (dans le cas où vous avez déjà des amis Xbox prêts à mettre les voiles) ou incomplet (si vous désirez laisser d’autres joueurs inconnus rejoindre votre équipage). Ici, tout passe par la gestion (foireuse) des contacts via l’appli’ Xbox. Si vous la connaissez, vous savez qu’on a vu mieux… Mais on finit par s’y faire, faute de mieux.

Quelle différence entre ces 2 tailles de frégates ?

Le Sloop est conçu pour être manœuvré à deux joueurs. Véritable Twingo des bateaux de pirate, cette chaloupe à 1 voile est pratique à piloter à deux (voire seul), mais compacte. Vous aurez donc peu d’espace dans la cale pour caler vos trésors. Enfin, il va sans dire que vous ne ferez pas le poids face à un Galion en PvP. En effet, avec vos 2 canons, vous leur ferez autant d’effet qu’un moustique sur un hippopotame.

Le Galion quant à lui est conçu pour 3 à 4 joueurs. Ce 3 mats dispose de 2 cales : vous aurez donc beaucoup plus de places pour stocker les trésors que vous amasserez. De même, vous disposez d’une artillerie conséquente de 8 canons. La contrepartie ? La conduite bien évidemment ! Ce bâtiment imposant vous forcera, vous et votre équipage, à avoir une bonne communication et une coordination au top. Tout du moins si vous ne voulez pas finir six pieds sous mer…

Sea of Thieves

Une fois la taille de votre bateau choisie (l’idéal étant le Galion avec 3 potes, je ne vous le cache pas !) vous apparaissez dans le monde, plus précisément dans une taverne. Logique pour un pirate ! Et là, problème : à part commander du rhum au tavernier – on ne sait pas trop quoi faire, on est un peu perdus ! En effet, RIEN n’est expliqué dans SoT (ou très peu). Vous vouliez un jeu bac à sable ? Vous voilà déjà plein de sable dans les bottes.

En sortant de la taverne, vous serez entouré de PNJ auprès de qui il faudra aller parler pour commencer à comprendre les différents objectifs proposés par le jeu. Pas de panique : ils ne sont pas très nombreux. Néanmoins, sans quelqu’un pour vous expliquer au début, il s’avère assez compliqué de tout comprendre rapidement.

 

Hissez-haut !

Avant d’être un pirate, vous êtes un marin ! Parlons donc maintenant de votre bateau : vous allez devoir le manœuvrer presque comme un vrai. Et puisqu’il est le joyau de toutes vos aventures, il va falloir le choyer ! Jouer en vocal est une quasi-obligation : la communication avec votre équipage sera la clé de votre réussite (et de vos plus grand fous rires). Mais rassurez-vous : SoT n’est pas une simulation ! Piloter votre chaloupe reste très « arcade » (i. e. : fun et d’accessibilité immédiate). Si vous prenez le temps de vous répartir les rôles et les responsabilités : tout se passera bien. Le cas contraire, vous serez 3 pour jeter l’ancre pendant que quelqu’un en cale demande « qui est au gouvernail ?! ». Le temps de réaliser, votre bateau hors de contrôle pourrait tout aussi bien s’échouer contre un rocher (c’est du vécu)…

Sea of Thieves

Mais puisque vous êtes un moussaillon qui se respecte, vous gérerez à la perfection  :

  • Le gouvernail – pour tourner, logique
  • Les longueurs et angles de voiles – pour maîtriser la vitesse et la prise du vent
  • L’ancre – à vous les drifts !
  • Les fuites en cas d’impact – les planches pour réparer, les seaux pour écoper
  • La longue vue – pour observer les alentours du haut de votre nid-de-pie
  • Votre boussole – pour vous orienter pardi !

Hé oui ! Pour vous repérer in game, hors de question de compter sur une mini map. Celle-ci est totalement absente du jeu.

Vous disposez simplement d’une carte du monde clouée sur une table dans la cale de votre bateau. Autant vous dire que ça rend la navigation complètement différente, parce qu’il va falloir vous repérer grâce aux formes des îles, à leurs noms et surtout à votre boussole ! Non seulement ça rend l’expérience de jeu différente et amusante, mais en plus ça travaille votre sens de l’observation et de l’orientation…

 

L’île aux trésors

Si le monde de SoT est parsemé d’îles recelant de mille trésors, les “avant-postes” sont les seules peuplées de PNJ marchands. C’est auprès de ces derniers qu’il faudra venir chercher vos missions.

Sea of Thieves

Si globalement toutes les missions sont de type Fedex (l’un des plus gros reproches qu’on pourra faire dans notre test), elles varient légèrement dans leurs objectifs selon la faction auprès de qui vous les prenez. 3 factions pour 3 types de mission :

  • Les collectionneurs d’or (chasse aux trésors)
  • L’ordre des âmes (chasseur de primes)
  • L’alliance des marchands (mettre des animaux en cage pour les revendre)

On vous demandera toujours : d’aller sur une île, de remplir un objectif (trouver un trésor, tuer un montre ou capturer un animal) et de rapporter votre dû à l’avant-poste le plus proche.

À vous de vous aider des indices donnés pour votre mission pour trouver l’île où accomplir votre quête. Votre boussole, vos méninges et votre pelle seront alors vos meilleurs alliés.

Sea of Thieves

L’idée étant :  plus vous faites des quêtes pour une faction, plus vous gagnez en réputation pour celle-ci, ce qui vous permet de débloquer des quêtes de plus en plus ardues (et juteuses).

Par exemple, pour les collectionneurs d’or, au lieu de devoir trouver un trésor sur une île, vous devrez faire 3-4 îles recelant chacune plusieurs trésors. Ou bien vous aider non plus d’une carte mais d’un poème qui vous donne des indices sur un emplacement à creuser sur une île, etc.

Hormis la réputation, toutes ces quêtes ne vous rapportent qu’une chose : de l’or.

Il n’y a pas d’expérience ou de niveaux pour votre personnage.

Quant à l’or que vous amassez, il vous permet d’acheter des cosmétiques. Et rien que des cosmétiques.

C’est ce qui rebutera autant qui attirera. En effet, si toutes les récompenses sont cosmétiques, cela veut dire que quoi qu’il arrive, ce sera votre skill contre le skill des autres joueurs. Il n’est pas question ici d’être en déséquilibre face à un adversaire qui aurait looté un mousquet ultra rare vorpale enchanté +10….

Sea of Thieves

 

On se ferait pas un peu Tipiak là ?!

Malgré un contenu qui peut sembler un peu maigre et un système de combat auquel on reprochera d’être très basique (clic gauche, clic gauche, clic gauche), le piment de SoT se trouve ailleurs. En effet, bien que chaque partie soit faite du même bois, chaque expérience est totalement différente et vous nourrira de nouvelles anecdotes. Et tout cela grâce à une part d’aléatoire fournie par tout un tas d’éléments de gameplay.

Par exemple :

  • La présence d’autres joueurs, forcément (ces pirates que vous croisez sont-ils amis ou ennemis ?!)
  • La météo (gérer un bateau en pleine tempête, c’est un exercice assez épique)
  • Le rhum (mettez-vous une murge pour jeter votre saut de vomi à la gueule de vos potes)
  • Les quêtes annexes (forts de squelettes, bouteilles à la mer, etc.)
  • Quelques autres surprises : des endroits cachés dans le jeu, un Kraken…

Sea of Thieves reste donc un jeu d’errances et d’opportunismes. D’occasions réussies ou ratées. De moments passés entre amis. D’amitiés et de trahisons. La vie quoi !

Sea of Thieves

Néanmoins si vous voulez un challenge, une quête principale, un fil rouge – le jeu vous en propose un : devenir un pirate de légende en atteignant le niveau maximum dans toutes les factions. Cela vous ouvre alors le contenu end game que je vous laisse le plaisir de découvrir…

Pas de quartier !

Vous l’aurez compris : vous apprécierez SoT si vous accordez de l’importance au RP, au fun, à la contemplation. SoT se savoure entre potes : si ça ne vous fait pas peur, vous saurez passer outre un contenu répétitif – qui s’étoffera très probablement).

Et vous n’aurez donc pas peur de passer à la caisse ! Malheureusement ça n’a pas été mon cas : la trop grande répétitivité (et mes horaires de jeu aléatoire qui font que les rendez-vous avec les potes ne sont pas toujours évident) a eu raison de ma patience. J’ai préféré passer mon chemin mais – qui sait ? Quand le jeu offrira davantage de contenu à proposer et un prix plus raisonnable, j’y retournerai probablement !

Je ne peux pas nier que les quelques 20 heures que j’ai passées sur ces mers en compagnie de mes amis flibustiers resteront à tout jamais gravées dans mon cœur (de pirate) ! En quelques heures à peine, SoT a réussi l’exploit de me marquer d’anecdotes de jeu, ce que d’autres, comme Overwatch, n’ont pas réussi à accomplir malgré les centaines d’heures de jeux que j’ai pu y passer…

Malgré son contenu un peu chiche, Sea of Thieves est un jeu généreux, une usine à anecdotes et à bons moments que n’arrivent pas à briser sa monotonie de son gameplay. La marque indéniable des grands ! Qu’adviendra-t-il donc de lui lorsqu’il saura proposer une quantité de contenu plus convenable ? Sûrement le meilleur… En tout cas c’est tout ce qu’on lui souhaite !

 

On a aimé :

  • Les ambiances visuelles et sonores, le rendu de la mer et les jeux de lumières, on s’y croirait !
  • Les détails de gameplays funs et bien pensés (le saut de vomi !)
  • Le pilotage du bateau et le repérage à la boussole

On a moins aimé :

  • Le système de combat vraiment paresseux
  • Le manque de contenu qui devient pesant après une petite vingtaine d’heures de jeu
  • Le prix… 40€ nous semblerait une somme plus juste !

Craquez vos PO si :

  • Vous aimez les univers de pirates déjantés à la Monkey Island
  • Vous cherchez un jeu entre potes bien fendard
  • Vous voulez une expérience de jeu différente

Quittez la partie si :

  • Vous préférez les jeux solo
  • Vous vous lassez vite
  • Vous aimez les jeux scriptés, guidés de A à Z

 Sea of Thieves – Rare – Microsoft Games 

Windows 10 & Xbox One (Play Anywhere)

 Entre 50 et 70 €

Coeur de pirate

Malgré son contenu un peu chiche, Sea of Thieves est un jeu généreux, une usine à anecdotes et à bons moments que n'arrivent pas à briser sa monotonie de son gameplay. La marque indéniable des grands ! Qu'adviendra-t-il donc de lui lorsqu'il saura proposer une quantité de contenu plus convenable ? Sûrement le meilleur... En tout cas c'est tout ce qu'on lui souhaite !

7.5
Note Globale:
7.5

Partage-moi !

Recommandé pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *