Jeux Vidéo Tests & Critiques 1

[Test] Dragon’s Lair – Xbox 360

 

Dragon’s Lair, le jeu culte des années 80 qui en aura fait criser plus d’un, est de retour sur Xbox 360 dans une version compatible Kinect. Cette réédition vaut-elle vraiment le coup ? Vous le saurez dans ces lignes.

Dragon’s Lair est de ces jeux cultes qui ont marqué leur temps. Premier jeu à avoir été porté sur LaserDisc, précurseur des QTE mais surtout d’une difficulté extrême à cause de sa marge d’erreur très réduite, rien que la prononciation du titre procurera des frissons d’horreur aux joueurs s’étant frotté au jeu à l’époque. Le pitch est pourtant des plus simples : vous incarnez Dirk, un preux chevalier qui vient au secours de la princesse Daphné enlevée par un dragon. Le soft se présente sous la forme d’un dessin animé interactif (de grandes qualité soit dit en passant) où vous devez appuyer sur le bon bouton au bon moment pour sortir votre personnage des pires situations, sous peine de le voir mourir dans d’atroces souffrances. Vous disposez alors des quatre touches de directions et une d’attaque. Jusque là, rien de sorcier me direz-vous ! Oui mais voilà, vous n’avez aucune indication à l’écran mis à part quelques éléments qui se mettent en surbrillance, d’où la complexité du titre puisque vous appuyer sur un bouton en priant pour que ce soit le bon et surtout au bon moment.

Dans le genre mort pourrie, j’ai rarement vu mieux

Fort heureusement, cette version 360 apporte son lot de paramétrages qui vous faciliteront la tâche, à commencer par l’indication des touches sur lesquelles appuyer. Vous aurez aussi le choix entre deux difficultés différentes : l’unique différence entre celles-ci étant le timing réduit si vous jouez en difficile. Aussi, deux modes de jeu sont jouables : arcade et salon. Le premier vous enverra à la salle suivante si Dirk vient à mourir alors que le second aura quelques scènes en plus. Enfin, les plus nostalgiques pourront activer l’affichage façon borne d’arcade de 1983. Charmant, mais inutile.

La compatibilité Kinect pourrait sembler tout à fait appropriée pour Dragon’s Lair, mais ne vous attendez pas à des miracles. Il vous suffit d’effectuer les gestes indiqués à l’écran : penchez vous à droite, à gauche, secouez le bras pour frapper avec l’épée, levez le bras pour saisir une liane… Bref, ajoutez à ça la latence légendaire du périphérique et vous obtenez un ensemble bien brouillon. Bien conscients du problèmes, les développeurs ont mis en place une reconnaissance ultra permissive et un temps plus long pour effectuer l’action demandée, mais cela ne suffit pas. Si vous prenez en plus en compte le fait que vous ne pouvez pas mourir, et on se demande vraiment l’utilité de ce mode.

La princesse est tout à fait charmante

Mais ce qui frappe à la fin du jeu, c’est qu’avec toutes ces options qui nous facilitent la tâche, Dragon’s Lair se finit en 15 minutes. Après avoir déboursé 800 MSP (10 euros), l’addition est douloureuse.

  • l’ambiance loufoque
  • les paramétrages
  • pouvoir finir Dragon’s Lair

  • la durée de vie
  • le prix beaucoup trop élevé
  • la compatibilité Kinect inutile

Dragon’s Lair était connu pour sa difficulté et sa marge de manœuvre ultra réduite. Cette version Xbox Live Arcade met le jeu à la portée de tout le monde grâce à tous ces options paramétrables. Toujours aussi culte, le soft souffre d’une durée de vie ultra courte, d’une compatibilité Kinect inutile et surtout d’un prix bien trop élevé. A essayer pour ceux qui n’y ont jamais joué auparavant ou pour les plus vieux qui n’ont jamais vu la fin du jeu.

 

Dragon’s Lair est disponible sur le Xbox Live Arcade au prix de 800 MSP.

Partage-moi !

Recommandé pour vous

1 Comment

  • Reply
    Yaeck
    10 Juin 2012 7:33

    La meilleure version du jeu reste celle parue sur PS2/Xbox qui en faisait un jeu de plates-formes/aventure certes poussif mais jouable…. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *