Escape Games Tests & Critiques 2

[Escape Game] Team Break – Prison Break

mission-PrisonBreak

Team Break ne nous est pas inconnu puisque nous avions précédemment testé leurs Escape Games Mission Impossible et Lost à Paris. Aujourd’hui c’est à Lille que nous nous rendons pour essayer leur toute nouvelle salle : Prison Break !

Pour moi c’était une  grande première : je n’avais jamais fait d’Escape Game ! L’avis qui suit est donc celui d’une néophyte, éclairée toutefois par les retours de ses comparses. J’étais en effet accompagnée de 6 amis dont la moitié avait déjà fait plusieurs Escape Rooms… Bref, une équipe bien diversifiée – le cocktail parfait pour un test grandeur nature !

 

Le Concept

 

Le concept de Team Break n’a pas changé : vous êtes enfermé dans une pièce et vous avez 1 heure pour accomplir un objectif en résolvant un enchaînement d’énigmes.

 

Ouvert en 2015, cet escape game vous propose une expérience inédite : se mettre dans la peau d’un agent secret. Au programme, briefing musclé, coups de sifflets et ambiance militaire. En équipes de 2 à 6 joueurs, vous êtes enfermé dans une pièce et évoluez d’énigmes en énigmes afin de vous échapper et surtout de sauver l’humanité, le tout en moins de 60mn chrono ! Vos meilleurs atouts : Cohésion, communication et réflexion.

 

Alors chez nous, pas de problème sur la cohésion et la communication. Par contre pour la réflexion… On aura encore des efforts à faire comme vous allez le voir rapidement !

 

banniere_PrisonBreak_1200-250px

 

La Mission

 

« Prison Break » porte bien son nom : comme dans la série (d’où il tire son inspiration et beaucoup de clins d’œil), vous allez devoir vous échapper d’une prison. Rassurez-vous, les tatouages ne sont pas un prérequis.

 

La mission PRISON BREAK vous plonge dans une prison de haute sécurité dont il faudra, bien entendu, vous enfuir en moins d’une heure. Décors époustouflants, énigmes de plus en plus pointues, ce nouveau volet de la série Team Break s’annonce remarquable. Mieux encore, la mission pourra accueillir jusqu’à 10 joueurs en simultané.

 

Les yeux bandés, on nous invite ainsi pour une visite de prison haute sécurité qui se révèle être en fait… un hold-up. On se  retrouve donc séparés par petits groupes et enfermés à 2 ou 3 dans des cellules à barreaux.

Malheureusement, le staff nous a accueillis un peu rapidement – tout le groupe n’a pas eu le temps d’entendre le texte d’introduction du Game Master. De plus, la vidéo qui se déclenche en début de mission (une fois qu’on est enfermés) n’était pas très audible. Résultat : une mise en contexte pas très fluide pour nous – presque personne dans l’équipe n’avait entendu de quoi il retournait à la fin de la vidéo.

Un peu dommage mais rien de critique pour le bon déroulement de la mission puisqu’on savait très bien que l’objectif était : trouver un moyen de sortir des cellules… puis de s’échapper de la prison ! Votre seul lien avec l’extérieur : un talkie-walkie où un mystérieux ami vous donne quelques indications (en gros, si comme nous vous êtes des boulets et que vous coincez à répétition, il y aura un gentil GM pour vous aiguiller). Pour le reste, vous voyez vos amis dans les autres cellules qui sont dans la pièce, mais il va falloir trouver un moyen de vous dégager de là.

Bien entendu, nous avons commencé par retourner fouiller minutieusement nos cellules respectives. Puis très rapidement, on communique à travers les barreaux avec ses amis, l’émulsion se crée et l’aventure peut débuter.

 

mission-PrisonBreak

 

Côté décors, effectivement, on est tout de suite plongés dans l’ambiance. La prison est très bien restituée, on est « comme dans une vraie » (enfin, « comme dans une série », aucun de nous n’a fait de séjour en prison pour témoigner du réalisme). Tout est dans le souci du détail : murs tagués, posters coquins, affaires personnelles des détenus, paillasses, haltères, photos de Michael Scofield, etc.

On se rend également compte rapidement qu’il y a tout un tas de mécanismes / outils informatiques programmés pour cette expérience qui sont définitivement bien foutus et ne donnent pas un instant l’impression que c’est « du faux ». Pareil pour les accessoires variés et plus vrais que nature. On était tous unanimes là-dessus : c’est du beau boulot !

Côté énigmes par contre, c’est là que ça se corse. Certaines d’entre elles sont, avouons-le, vraiment tirées par les cheveux, et d’autres mécanismes pas toujours fluides. Il y a peut-être encore un peu d’ajustements à faire de ce côté-là (davantage de retours sonores quand on débloque une porte par exemple).

Heureusement, le GM au bout du talkie-walkie est là pour vous aider, même si la communication grésillante ne facilite pas les choses… Mais au moins, ça vous met dans l’ambiance !

À 7 joueurs, vu l’exiguïté de l’endroit (c’est une prison) et les énigmes qui s’enchaînaient au fil de l’aventure (et non en parallèle), forcément, certains d’entre nous se sont retrouvés à tourner un peu en rond pendant que les autres s’acharnaient à essayer de trouver une réponse aux énigmes. Là aussi petite baisse de rythme et de courage, due en grande partie à la difficulté des énigmes j’imagine.

Je conseillerais du coup plutôt cette aventure pour 3 à 5 joueurs (très) aguerris !

 

Avons-nous gagné ?

 

Non. Mais, de la bouche même du GM qui est venu nous chercher à la fin de l’aventure, Prison Break est définitivement leur mission la plus difficile et personne ne l’a gagnée pour l’instant. Même pas les plus aguerris au genre…

Résultat : on a buté à de nombreux moments, ce qui a ralenti le rythme et lui a donné un petit côté frustrant. Dommage, on aurait vraiment aimé pouvoir s’échapper !

Moi qui ne connaissais pas du tout les Escape Games, bien que j’aie été déçue de ne pas le réussir, cela m’a donné envie d’en découvrir d’autres (un peu plus faciles). Quant à mes comparses, ils n’ont pas caché leur déception d’avoir perdu (c’est tout naturel) mais ont passé un excellent moment, amusant, avec des scènes d’anthologie qui resteront dans nos mémoires (à cause de notre maladresse, on a bien cru qu’on avait pourri le scénario à 2 ou 3 reprises :D)… Ça reste donc une belle expérience et une super découverte !

 

13934652_10208598725517599_1973798777734917323_n

 

Nous avons aimé

  • Les décors bluffants
  • Les mécanismes mis en place qui sont soignés et bien ficelés
  • La pression de réussir qui s’installe tout de suite

 

Nous avons moins aimé

  • L’accueil un peu rapide et brouillon
  • Certaines énigmes tirées par les cheveux, même pour un scénario difficile
  • Quelques ajustements encore à faire (vidéo d’intro peu audible, certains retours visuels / auditifs sur les énigmes pas très clairs, etc.)

Team Break

Team Break Lille – 7 rue du Palais Rihour

De 2 à 10 joueurs selon le scénario

De 15 à 35€/personne selon le nombre de joueurs

Kiss My Geek remercie Emilie, Aline, Gilles, Anthony, Géric et Nicolas qui se sont prêtés au jeu !

Corsé mais amusant

Prison Break est un vrai challenge : avec quelques ajustements sur les énigmes les plus tirées par les cheveux, on ne doute pas que ce sera un vrai succès. Les décors et les mécanismes soignés offrent une expérience vraiment immersive. À essayer de toute urgence pour les joueurs d'Escape Games les plus aguerris ! Pour les joueurs moins connaisseurs, optez pour une mission un peu plus accessible.

7
Note finale:
7

Partage-moi !

Recommandé pour vous

2 Comments

  • Reply
    Chase
    04 Août 2016 4:02

    Le orange vous va bien au teint !

    • Reply
      Eskarina
      08 Août 2016 9:10

      On a un instant cru que c’était un escape game « rénovation voirie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *