Divers 6

SixthSense, l’ordinateur du futur en Open Source

Hier l’un de mes amis, surexcité, m’envoie une vidéo sur MSN : « Regarde ça, c’est génial ! ». Un peu étonnée par un enthousiasme qui ne lui est pas coutumier, je clique sur le lien par curiosité et je tombe sur une vidéo que j’avais déjà vu il y a quelques semaines, mais pas en entier :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=YrtANPtnhyg[/youtube]

Disponible en VOSTF ici.

Comme dénoté par le journaliste de Gizmodo la longueur de la vidéo et les débuts peu extravagants à coup de post-its et de souris désuettes ne font pas très envie.

Toutefois, si l’on prend la peine de regarder la vidéo cinq minutes de plus, on reste abasourdis devant ce que Pranav Mistry, ce jeune ingénieur du MIT qui ne paye pas de mine, est parvenu a créer à l’aide d’ustensiles simples et quotidiens. Ainsi, avec le micro et la caméra d’une webcam il est parvenu à façonner un véritable bijou d’inventivité sous la forme d’un étrange ensemble casque-projecteur / pendentif-micro-caméra. qu’il nomme -presque poétiquement- SixthSense. L’idée d’un tel prototype est de permettre à chacun de transposer son monde virtuel dans le monde réel en appliquant directement à l’environnement les actions réalisables sur un support technologique physique tel qu’un ordinateur, un Iphone, ou autre.

Une webcam, un projecteur, des pansements : et le tour est joué !

Si vous voulez quelques exemples plus concrets pour visualiser ce que cela donne, je vous invite vivement à regarder la vidéo si vous ne l’avez pas encore fait à hauteur de ces lignes. Cela m’évitera d’avoir à résumer ce qui est déjà si bien expliqué et illustré en image.

J’aimerais plutôt m’attarder sur le fait qu’à l’heure actuelle, cette invention a eu assez peu d’échos hors du net ou de la presse spécialisée. Si l’on s’exclame sur l’Ipad ou sur la dernière application inutile qui va avec, pourquoi personne ne parle-t-il de SixthSense, une invention qui pourrait révolutionner notre quotidien ? D’autant qu’il se veut Open Source, comme le désire son créateur ! Le côté freeware de cet outil ne serait-il pas d’ailleurs l’une des causes de sa faible médiatisation ?

Si l’on jette un coup d’oeil au site officiel de Pranav Mistry, on notera pourtant, non sans une sensation de vertige, tous les prix raflés par le jeune Géo Trouvetou.

Pranav Mistry, le Géo Trouve-Tout du MIT

En imaginant une seule seconde ce que deviendrait le monde si tout un chacun pouvait avoir un accès direct et presque gratuit à ce soft, des technologies comme celles vues dans Minority Report pourraient devenir une réalité ! Essayez d’évaluer les avancées que cela apporterait en terme de communication  et d’information, en terme d’accessibilité pour les sourds et muets, en terme de sécurité pour les services de police, etc. !

La seule question restante est à mes yeux : si les applications liées par ce « gadget » sont véritablement déposées en Open Source, qu’en sera-t-il de l’ustensile en lui-même ? Les possibilités quasi infinies de cette création ne vont-elles pas faire saliver les plus grosses entreprises ? Ne tenteront-elles pas de s’emparer du génie de Pranav Mistry ? Et ce dernier résistera-t-il aux pressions financières et politiques ? Enfin : cet outil ne pourrait-il pas être retourné contre l’Homme et  la protection de sa vie privée qui sont, de nos jours, tant sujet à polémique ?

Quoi qu’il en soit, pour l’instant, laissons de côté cette vision très pessimiste amenée par la fascination et la crainte de l’inconnu, et laissons-nous bluffer par ce génie à qui, personnellement, je tire mon chapeau.

Divers 6

La nouvelle collection Otaku Wear est dispo !

C’est tout chaud ! Tout beau ! La nouvelle nouvelle collection spring/summer Otk est dispo dans tous les bons shops ! Je suis complètement fan de cette marque (sérieux?) et surtout de l’image que diffusent les créateurs…

Comme dirait le Roi Heenook : « Vrais reconnaissent vrais ! « .

Bref, voici quelques nouveaux modèles !

Select your vehicule !
Nerd star
Jesus was a gamer !

Qu’en pensez vous ? 🙂

Cinéma Dans Ton Cinéma 9

[DTC] Les sorties de la semaine

A partir d’aujourd’hui et ce pour toutes les semaines à venir, le mercredi je consacrerai une petite chronique aux sorties filmiques hebdomadaires. Puisqu’environ une quinzaine de films sort à chaque fois, vous imaginerez bien que je ferai toujours un tri très subjectif ! Voilà donc…

Une affiche qui se veut aussi sexy que ses acteurs

Sherlock Holmes (Guy Ritchie)

Le très commercialisé Sherlock Holmes arrive sur nos toiles. Cette interprétation du personnage de Sir Arthur Conan Doyle est réalisée par Guy Ritchie que l’on connaît aussi pour RockNRolla, Snatch ou encore Arnaques, crimes et botanique. Nous savons donc que l’homme a du talent pour choisir des acteurs à la mode et les transcender dans des rôles qui les sortent du commun ou qui les font sortir des sentiers battus de la « beaugossitude ». On notera ainsi que les deux grands rôles de Sherlock Holmes et de John Watson sont respectivement tenus par Robert Downey Jr (Iron Man, Kiss Kiss Bang Bang) et Jude Law (L’imaginarium du Docteur Parnassus, eXistenZ) qui font partie des acteurs bankables du moment.

Le pitch est simple et classique : les deux compères doivent enquêter sur Lord Blackwood, un criminel mystérieux se prétendant magicien et ressuscitant miraculeusement après son exécution.
Si la presse est assez partagée quoi que peu enthousiaste dans l’ensemble, on laissera tout de même le bénéfice du doute à un réalisateur qui nous a déjà offert jadis de jolies surprises.

Site Officiel

Planète 51 (Jorge Blanco)

Le chien ne serait-il pas une référence à Alien ?

Planète 51, c’est un peu le film d’animation que l’on n’attendait pas. Il a été étonnamment assez peu commercialisé, ce qui reste assez rare actuellement pour les films de ce type, d’autant quand on sait que Vincent Cassel donne sa voix au personnage principal de ce titre. L’acteur n’est pas novice dans l’exercice puisqu’il a déjà joué le jeu dans L’Âge de Glace (Diego le dents-de-sabre), Lascars (Tony Merguez), ou encore Shrek (Mr Hood) et Robots (Rodney) ! Quant au réalisateur, Jorge Blanco, il semblerait après quelques recherches que ce soit sont premier long-métrage à « grande ampleur ».

Si l’on se penche sur le slogan, « Alien malgré lui ! », et que l’on prend la peine d’observer rapidement l’affiche, on comprendra aisément que le « Planète 51 » fait référence à notre « Zone 51 » à nous. Et l’on saisit encore mieux l’ampleur du jeu de mot une fois en connaissance du thème du film. Planète 51 met donc en scène un astronaute pataud, Chuck, qui débarque sur une planète peuplée d’extra-terrestres dont la civilisation est très similaire à la nôtre.

A la façon burlesque d’une parodie d’ E. T. « à l’envers », c’est donc Chuck l’alien, effrayant les pauvres petits autochtones envahis. La presse reste réservée, reprochant surtout le manque d’insolence du titre qui reste trop « sage » et trop « à l’américaine ». Un film qui reste donc surtout à voir avec des tout petits.

Site Officiel

Les demi-dieux du heavy metal canadien

Anvil (Sacha Gervasi)

Pour être franche, j’ai très peu entendu parler de ce film et son réalisateur, Sacha Gervasi, n’est guère connu que pour avoir écrit le scénario du film de Steven Spielberg, Le Terminal.

Loin d’être émoustillée par la nudité des deux quinquagénaires, c’est plutôt l’affiche en noir et blanc et la guitare cache-sexe qui ont titillé ma curiosité qu’ont fini d’achever les citations de presse pleines de louanges. Anvil est un documentaire éponyme du groupe de heavy metal canadien légendaire ayant influencé des groupes comme Metallica, ou encore Anthrax, et dont les deux hommes de l’affiche sont les protagonistes : Steve Kudlow et Robb Reiner.

Si dans les années 80′ les deux musiciens étaient de vraies références dans leur domaine musical, aujourd’hui ils peinent à retrouver leur gloire d’antan. C’est cette quête d’une réussite essoufflée que retrace le documentaire.
Qualifié de poignant, de touchant et de burlesque à la fois, il est fort probable qu’un très beau film se cache derrière cette affiche à la fois sobre et extravagante : rock’n’roll !

Site officiel

Les autres films qui vaudront sûrement le coup d’oeil :

Brothers de Jim Sheridan avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire et Natalie Portman est un drame sentimental relatant l’histoire d’amour naissant entre une femme et un homme dont le mari et ami a disparu au front… Jusqu’à ce que ce dernier réapparaisse contre toute attente. Encensé par la presse, c’est une valeur sûre si les récits romantiques et larmoyants sont votre forts, ou si vous appréciez ce trio d’acteurs prometteurs. Site officiel

Une exécution ordinaire de Marc Dugain est une adaptation du même livre et du même homme qui relate l’histoire controversée entre Joseph Staline, campé par André Dussollier, et le médecin, interprété par Marina Hands, qui s’est chargé de lui alors qu’il était mourant . Certains disent qu’il s’agit là du plus beau rôle de Dussollier qui donne vie à un Staline tout à la fois manipulateur et rassurant : monstrueux.

Si vous avez vu certains de ces films ou que vous voulez nous laisser une remarque, partagez un commentaire ou votre opinion avec nous : cet espace est le vôtre !