Cinéma Tests & Critiques 6

[Critique] The Dark Knight Rises

the dark knight rises

Après Batman Begins et The Dark Knight, Christopher Nolan clôt enfin sa trilogie dédiée au Chevalier Noir avec The Dark Knight Rises. Un final à la hauteur de nos espérances ? Oui, et bien plus encore.

Huit ans ont passé depuis la folie qui s’est emparée de Gotham lors du passage du Joker. Un épisode qui a détruit Bruce Wayne, tant moralement que physiquement. Après avoir endossé les crimes d’Harvey Dent, Batman n’a plus lieu d’exister, la ville est enfin en paix. Une paix fragile, car bâtie sur un mensonge. Mais lorsqu’un mystérieux terroriste du nom de Bane fait son apparition, plus de place au doute, il lui faut remettre le costume. Est-il cependant prêt ?

Nolan aime entourer ses films de mystères. Si la présence du Joker dans The Dark Knight n’était évidemment pas une énorme surprise puisque introduite à la fin de Batman Begins, celle de Bane dans cette ultime épisode en aura surpris plus d’un. Et pourtant, qui mieux que ce colosse calculateur et méticuleux pour détruire Batman ? Une destruction nécessaire, logique, afin qu’il accède au stade de héros. Parce que oui, contrairement à The Dark Knight qui nous plongeait dans un thriller psychologique  haletant où la dualité Batman/Joker prenait le pas sur le reste, The Dark Knight Rises est un vrai film de super-héros en se recentrant sur le personnage de Batman. En soit, cet épisode fait bien plus écho au premier. Bruce doit se reconstruire, seul. Ici pas de Thomas Wayne pour le sortir d’un puit, pas de Jim Gordon pour le rassurer, il ne doit plus affronter ses démons, il doit réapprendre à les craindre. C’est la peur et la colère qui le maintiendront en vie.

 

 

Si le scénario ne bouleverse pas, et ce malgré quelques twists bien placés, c’est la tension amenée par le film qui vous prendra pendant ses 2h40. Éprouvant est le mot, je ne me suis rarement senti aussi concerné dans un film et le générique de fin apparaîtra pour vous comme une délivrance. Une délivrance pour vos nerfs tant ils auront souffert par la portée émotionnelle qui émane de l’oeuvre (si Michael Caine ne vous fait pas verser une larme, il y a un problème). Nolan corrige ainsi les quelques défauts qui lui ont souvent été reproché en mêlant habilement phases d’action maîtrisées et épiques, scènes dramatiques et dialogues aux petits oignons jusqu’au dénouement final d’une puissance magistrale.

Bien entendu, cela ne serait possible sans ce casting de haute volée qui n’avait pourtant plus rien à nous prouver et tous ces seconds rôles mis sur le même pied d’égalité. Vous les avez aimé dans les précédents, vous les aimerez encore plus dans celui-ci. C’est pourquoi je vais plutôt m’attarder sur les « petits » nouveaux. Tom Hardy nous livre un Bane bestial, impressionnant, calculateur et pourtant bien moins charismatique que le Joker de Heath Ledger. Tant mieux ! Son rôle est amplement suffisant, bien conçu et empêche l’effet vampirisant de Ledger pour laisser place au vrai personnage du film : Batman. Anne Hathaway vous surprendra en Selina Kyle. La Catwoman de Nolan (qui n’est d’ailleurs jamais appelée comme tel) est à mille lieux de la féline Michelle Pfeiffer. Et pourtant, si sensuelle, manipulatrice et dangereuse. Un régal. Je ne rentrerai pas en détail sur les rôles de Joseph Gordon-Levitt et Marion Cotillard tant Nolan a voulu garder le mystère autour d’eux. Sachez simplement que le premier est plus que convaincant en rôle de flic intègre supporter numéro 1 de Batman, alors que la seconde est la seule et unique ombre au tableau tant sa performance est médiocre.

 

  • la palette d’acteurs incroyables
  • un film centré sur Bruce/Batman
  • la tension palpable qui ne vous lâchera pas
  • les scènes épiques
  • l’OST !
  • les twists bien placés
  • les plans extraordinaires façon Nolan
  • et puis presque tout en fait

  • MARION COTILLARD
  • le scénario simple (et pourtant efficace)

L’attente fut longue mais elle en valait la peine. Avec The Dark Knight Rises, Christopher Nolan clôture sa trilogie d’une façon magistrale. En malmenant Bruce Wayne, il arrive à lui rendre grâce et à lui faire atteindre son rang de héros, de légende. Porté par des acteurs extraordinaires, le film vous sera éprouvant et mettra vos nerfs à rude épreuve comme jamais. Assurément le film de l’année, Nolan nous prouve une nouvelle fois qu’il est le maître des blockbusters de luxe. Merci Monsieur.

 

The Dark Knight Rises sort le 25 juillet et est réalisé par Christopher Nolan, avec : Christian Bale (Bruce Wayne/Batman), Tom Hardy (Bane), Anne Hathaway (Selina Kyle), Gary Oldman (James Gordon), Michael Caine (Alfred), Morgan Freeman (Lucius Fox), Joseph Gordon-Levitt (John Blake), Marion Cotillard (Miranda Tate), Liam Neeson (Ra’s Al Ghul)…

Partage-moi !

Recommandé pour vous

6 Comments

  • Reply
    Nercka
    25 Juil 2012 12:03

    Franchement je sors à peine de l’avant première de mon ciné, et vraiment je suis d’accord avec toi, très bonne critique.
    Un film d’action devient un film de super héros (sans pouvoirs je le rappelle quand même. Avec un Christian Bale admirable dans son rôle.

    Bref allez le voir si vou aimez Batman, les Comics et le cine 🙂

  • Reply
    Ankh
    25 Juil 2012 2:19

    « le générique de fin apparaîtra pour vous comme une délivrance »

    Oui clairement ! Parce que le film est bien trop long, les personnages ne sont pas assez construits (et pourtant avec Bane ils pouvaient se faire plaisir !), les situations ne sont pas crédibles et puis le doublage français… (même Marion Cotillard parvient a rater son propre doublage!)Michael Caine ne sert malheureusement à rien tout autant que Morgan Freeman…

    Bref, déçu, très déçu, tout est traité trop vite, tout va trop vite et pourtant le film est lent, l’action redondante et parfois même ennuyante. J’ai pas cru une seconde aux émotions et passages sentimentaux, Nolan n’a pas réussi à me convaincre et j’en suis le premier désolé tant j’ai aimé les deux premiers volets.

    Dommage.

  • Reply
    Pola
    25 Juil 2012 7:31

    Tres bonne critique effectivement, totalement d’accord pour la Cotillard, elle a le charisme d’une huitre là dedans! Même si on se doute de la tournure des choses à l’avenir pour certains perso, j’aime la façon dont c’est amené.

  • Reply
    AnonySlip
    25 Juil 2012 5:01

    Très belle chronique qui vient de me convaincre d’aller voir le film.

  • Reply
    Yaeck
    26 Juil 2012 4:49

    Conclusion épique pour une trilogie grandiose…
    Un condensé de plusieurs sagas de l’univers (no man’s land, saga de Bane, De T****-bien amené) et un nouvel oisillon fusion des trois « classiques »…
    Effectivement Cotillard fait tache dans le film et ne correspond pas vraiment à l’idée que l’on se fait du perso…J’avais ces mêmes doutes sur Catwoman et Anne Hathaway mais elle est juste totalement parfaite dans le rôle de Selina.
    Michael Cain est grand. Bale est l’acteur parfait.
    Bane flippant entre révolutionnaire et fou totalitaire.
    Bref,super film.

    Place au kryptonien maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *