Divers 6

SixthSense, l’ordinateur du futur en Open Source

Hier l’un de mes amis, surexcité, m’envoie une vidéo sur MSN : « Regarde ça, c’est génial ! ». Un peu étonnée par un enthousiasme qui ne lui est pas coutumier, je clique sur le lien par curiosité et je tombe sur une vidéo que j’avais déjà vu il y a quelques semaines, mais pas en entier :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=YrtANPtnhyg[/youtube]

Disponible en VOSTF ici.

Comme dénoté par le journaliste de Gizmodo la longueur de la vidéo et les débuts peu extravagants à coup de post-its et de souris désuettes ne font pas très envie.

Toutefois, si l’on prend la peine de regarder la vidéo cinq minutes de plus, on reste abasourdis devant ce que Pranav Mistry, ce jeune ingénieur du MIT qui ne paye pas de mine, est parvenu a créer à l’aide d’ustensiles simples et quotidiens. Ainsi, avec le micro et la caméra d’une webcam il est parvenu à façonner un véritable bijou d’inventivité sous la forme d’un étrange ensemble casque-projecteur / pendentif-micro-caméra. qu’il nomme -presque poétiquement- SixthSense. L’idée d’un tel prototype est de permettre à chacun de transposer son monde virtuel dans le monde réel en appliquant directement à l’environnement les actions réalisables sur un support technologique physique tel qu’un ordinateur, un Iphone, ou autre.

Une webcam, un projecteur, des pansements : et le tour est joué !

Si vous voulez quelques exemples plus concrets pour visualiser ce que cela donne, je vous invite vivement à regarder la vidéo si vous ne l’avez pas encore fait à hauteur de ces lignes. Cela m’évitera d’avoir à résumer ce qui est déjà si bien expliqué et illustré en image.

J’aimerais plutôt m’attarder sur le fait qu’à l’heure actuelle, cette invention a eu assez peu d’échos hors du net ou de la presse spécialisée. Si l’on s’exclame sur l’Ipad ou sur la dernière application inutile qui va avec, pourquoi personne ne parle-t-il de SixthSense, une invention qui pourrait révolutionner notre quotidien ? D’autant qu’il se veut Open Source, comme le désire son créateur ! Le côté freeware de cet outil ne serait-il pas d’ailleurs l’une des causes de sa faible médiatisation ?

Si l’on jette un coup d’oeil au site officiel de Pranav Mistry, on notera pourtant, non sans une sensation de vertige, tous les prix raflés par le jeune Géo Trouvetou.

Pranav Mistry, le Géo Trouve-Tout du MIT

En imaginant une seule seconde ce que deviendrait le monde si tout un chacun pouvait avoir un accès direct et presque gratuit à ce soft, des technologies comme celles vues dans Minority Report pourraient devenir une réalité ! Essayez d’évaluer les avancées que cela apporterait en terme de communication  et d’information, en terme d’accessibilité pour les sourds et muets, en terme de sécurité pour les services de police, etc. !

La seule question restante est à mes yeux : si les applications liées par ce « gadget » sont véritablement déposées en Open Source, qu’en sera-t-il de l’ustensile en lui-même ? Les possibilités quasi infinies de cette création ne vont-elles pas faire saliver les plus grosses entreprises ? Ne tenteront-elles pas de s’emparer du génie de Pranav Mistry ? Et ce dernier résistera-t-il aux pressions financières et politiques ? Enfin : cet outil ne pourrait-il pas être retourné contre l’Homme et  la protection de sa vie privée qui sont, de nos jours, tant sujet à polémique ?

Quoi qu’il en soit, pour l’instant, laissons de côté cette vision très pessimiste amenée par la fascination et la crainte de l’inconnu, et laissons-nous bluffer par ce génie à qui, personnellement, je tire mon chapeau.